Les noms improbables des enfants trouvés de Fougeré (1824-1829)

Jour 10 – Calendrier de l’Avent 2020
Comme Pantaléon DELABROSSE ou Toussaint LEMORT, dont j’ai parlé précédemment, voici quelques enfants trouvés aux noms tout autant improbables…

Modeste Radegonde (1824)

Il y a seulement quelques mois Lambert LADREAU découvrait un enfant à sa porte (Marin CLAVIER, déclaré le 19 mai 1824) et en voilà déjà un autre, que l’on confie aussi à sa femme… Celle-ci était bien généreuse… à moins que tout cela ne soit pas si bénévole qu’on le croit… ! Quoi qu’il en soit, cette nouvelle déclaration de naissance contient bien peu de détails ; l’enfant devait être bien misérable et ses curieux prénoms seront peut-être la chose la plus précieuse qu’il ne possédera jamais !

Fougeré, 12 août 1824, déclaration de naissance de Modeste Radegonde, heure de midi.

Le douzieme jour du mois d’aout l’an mil huit cent vingt quatre à l’heure de midi, par devant nous LAILLIER Pierre adjoint délégué faisant les fonction d’officier public de l’état civil de la commune de Fougeré, arrondissement de Baugé, département de Maine et Loire, est comparu Lambert LADREAU cultivateur, lequel nous a présenté un anfant du sexe féminin qui étoit âgé d’un jour, et ledit LADREAU a réuni les sieurs HARDOUIN Louis et ALLORY René, les deux cest voisains et majeurs, pour visiter cette enfant, et ont reconnu qu’il étoit du sexe féminin, exposé sur le seuil de la porte dudit LADREAU et confié à sa famme qui a bien voulu sans chargé et en prendre soint, et nous l’avons enregistré sur le registre, sous les noms de Modeste Radegonde, anfant naturel, en présence des témoins susdits, qui après lecture qui leur a été faite, il nous ont déclaré ne savoir signé de ce anqui.

Marie Cunégonde (1825)

Les prénoms donnés à cette enfant sont particulièrement difficiles à porter ! Dommage que l’on ne choisisse plus, du moins dans cette commune de Fougeré, le nom du saint du jour pour nommer les enfants trouvés ! 

Fougeré, 4 mars 1825, déclaration de naissance de Marie Cunégonde, six heures du matin.

L’an mil huit cent vingt cinq, le quatrieme jour du mois de mars, à six heures du matin, pardevant nous LAILLIER Pierre adjoint délégué faisant les fonctions d’officier public de l’état civil de la commune de Fougeré, arrondissement de Baugé, département de Maine et Loire, est comparu René MORREAU, cultivateur demeurant aux Herrière en cette commune de Fougeré, lequel nous présenté un anfant qu’il déclarent avoir trouvé ce matin à coté de sa porte, ledit MORREAU a réuni les sieurs Joseph BERNARD âgé de cinquante six ans et Pierre LEMORT, âgé de trente huit ans, les deux voisains du déclarant pour visiter cette anfant, et ont reconnu que ledit anfant étoit du sexe féminin, qui paroissoit être né de la veil, et vettu 1°-d’un orriller de toille, ensouillé de plumes de vollailles, 2°- un langeux d’étof noir, 3°- un bonnet barré d’indienne blanche, 4°- mie dans un pannier, et nous l’avons enregistré sous les noms et prénoms de Marie Cunégonde, anfant naturel, en présence des témoins susdits, et confié de suite aux soins de la femme MORREAU qui a bien voulu s’en chargé et en prendre soin, après lecture le déclarant et témoins, il nous ont déclaré ne savoir signé de ce anquis.

Marguerite Jorgette (1825)

Déclarée par Mathurin JUBEAU, cultivateur, le 22 avril 1825 et  confiée à sa femme.

…est comparu Mathurin JUBEAU cultivateur, lequel nous a présenté un enfant qu’il déclare avoir trouvé exposé ce matin sur le seuil de sa porte … du sexe féminin, âgé d’un jour, vêtu le plus misérablement possible

Euphrosie LATOUCHE (1826)

Déclarée par Julien MICHEL, closier, le 15 mars 1826. On ne précise pas à qui est confié l’enfant. Sur l’acte le prénom est orthographié Eufroisie.

… est comparu Julien MICHEL closier, lequel nous a présenté un enfant qu’il déclare avoir trouvé hier soir sur les huit heures du soir dedans un panier placé à côté de sa porte…  du sexe féminin, âgé d’environ un jour, vêtu d’un langeux, trois chemises fines, deux mouchoirs rouges et d’un bonnet brun… »

Les garçons ne sont pas en reste…

Bonaventure DUPUIS (1827)

Déclaré par la femme de Michel CHAUDET, demeurant aux Barrillerais, le 29 juillet 1827.

trouvé ce jour vers trois heures du matin, exposé à côté de sa porte … du sexe masculin, âgé d’un à deux jours, vêtu très misérablement, pourquoi nous ne parlons point des vêtements qu’il avait… confié aux soins de la femme CHAUDET des Barillerais… »

Hyacinthe BLANCHE (1827-1829)

Déclaré par Etiennette BERTON, fille demeurant à la Maison Blanche, le 4 décembre 1827.

… est comparue Etiennette BERTON fille demeurante au lieu de la Maison Blanche … trouvé ce matin vers les quatre heures, un enfant exposé à sa porte… du sexe masculin, âgé d’environ un à deux jours, vêtu d’un langeux, un bonnet d’indienne, un mouchoir rouge et une couche, étant mis dans un orriller de toile usée… confié aux soins de la fille THIELLEUX demeurant aux Mazières…

Hyacinte décèdera à Fougeré  le 15 septembre 1829.

Cette liste est loin d’être exhaustive… D’autres enfants aux noms particulièrement cocasses viendront bientôt agrémenter ce calendrier de l’Avent…

8 réflexions sur “Les noms improbables des enfants trouvés de Fougeré (1824-1829)

  1. Effectivement, voilà un ensemble de prénoms originaux mais que, pour ma part, je ne trouve pas forcément improbables. Il y a quand même une question de mode et de contexte.
    Nous devinons qu’à Fougeré, il y avait une situation particulière qui permettait d’accueillir autant d’enfants abandonnés… Qui pourrait nous donner des informations sur ces épisodes à Fougeré au XIXe ?
    Et c’est bien parce que l’on se réfère au saint du jour (ancien calendrier) que l’on retrouve ces prénoms, plus ou moins heureux, certes.

    Modeste est un prénom modeste… et pas vraiment féminin, d’accord. Radegonde étant pour moi le nom de famille, sinon, cet enfant n’aurait pas reçu de nom de famille… Elle a été déclaré déclarée le 12 août, la sainte Radegonde étant le 13 août.
    Marie Cunégonde, le 4 mars. Le prénom Marie, c’est bien. Le nom de famille Cunégonde est plus improbable, j’en conviens… mais la Sainte Cunégonde, c’était le 3 mars.
    Marguerite Jorgette, le 22 avril. Marguerite, c’est très joli comme prénom. Et Jorgette comme nom de famille, c’est correct, non ? Le 23 avril : la saint Georges.
    Euphrosie Latouche, le 15 mars. Bon, d’accord, Euphrosie n’est pas le plus joli prénom… Sainte Euphrasie, le 13 mars.
    Bonaventure Dupuis, le 29 juillet. Bonaventure, c’est joli (ça veut dire : Bonne chance) ? Disciple de saint-François, Saint Bonaventure était fêté le 14 juillet.
    Hyacinthe Blanche, le 4 décembre. Deux Saints Hyacinthe (masculins), le 15 août et le 11 septembre. Hyacinthe, prénom épicène, était le prénom de mon arrière-grand-mère paternelle (la mère de ma grand-mère). J’ai toujours connu ce prénom et le trouve très joli. Plutôt féminin, telle Jacinthe.

    Tu veux d’autres prénoms rares ? Dans mon village, j’ai connu une vieille dame, Zénaïde (c’est très joli), un pépé Damase (le prénom d’un pape)…

    J’aime

  2. Effectivement, voilà un ensemble de prénoms originaux mais que, pour ma part, je ne trouve pas forcément improbables. Il y a quand même une question de mode et de contexte. Nous devinons qu’à Fougeré, il y avait une situation particulière qui permettait d’accueillir autant d’enfants abandonnés… Qui pourrait nous donner des informations sur ces épisodes à Fougeré au XIXe ? Et c’est bien parce que l’on se réfère au saint du jour (ancien calendrier) que l’on retrouve ces prénoms, plus ou moins heureux, certes.

    Modeste est un prénom modeste… et pas vraiment féminin, d’accord. Radegonde étant pour moi le nom de famille, sinon, cet enfant n’aurait pas reçu de nom de famille… Déclarée le 12 août, sainte Radegonde le 13 août.
    Marie Cunégonde, le 4 mars. Marie, c’est bien. Le nom de famille Cunégonde est plus improbable, j’en conviens… Sainte Cunégonde, le 3 mars.
    Marguerite Jorgette, le 22 avril. Marguerite, très joli comme prénom. Et Jorgette comme nom de famille, correct, non ? Le 23 avril : la saint Georges.
    Euphrosie Latouche, le 15 mars. D’accord, Euphrosie c’est pas terrible… Sainte Euphrasie, le 13 mars.
    Bonaventure Dupuis, le 29 juillet. Bonaventure, c’est joli (ça veut dire : Bonne chance. Disciple de saint-François, Saint Bonaventure était fêté le 14 juillet.
    Hyacinthe Blanche, le 4 décembre. Deux Saints Hyacinthe (masculins), le 15 août et le 11 septembre. Hyacinthe, prénom épicène, était le prénom de mon arrière-grand-mère paternelle (la mère de ma grand-mère). J’ai toujours connu ce prénom et le trouve très joli. Plutôt féminin, telle Jacinthe.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.