Jeanne MAUPERTUIS ou les enfants au mouchoir rouge, Fougeré, 1827-1829

Jour 12 – Calendrier de l’Avent 2020

Parmi les effets énumérés chez les enfants exposés se trouve parfois un mouchoir rouge…

Jeanne MAUPERTUIS

Fougeré, 11 avril 1827, déclaration de naissance de Jeanne MAUPERTUIS, dix heures du matin.

… est comparu le sieur Pierre LEMOINE, fermier de Maupertuis, lequel a trouvé un enfant ce jour à côté de sa porte … vêtu d’un langeux d’étoffe noire, une brassière de molleton usée, un bonnet rouge, un mouchoir rouge et une chemise…

Quelques jours plus tard, le 26 avril 1827, Jeanne MAUPERTUIS décède dans la maison de Jeanne LELIEVRE, demeurant à La Touche, à qui elle avait été confiée.

Autres enfants au mouchoir rouge

Marie DOINNEAU (1825)

Fougeré, 16 janvier 1825, dix heures du matin

… est comparue la veuve MAHOUT demeurante à Bellais, laquelle déclare avoir trouvé le cinq du présent mois à sa porte vers les six heures du matin … un enfant vêtu d’un langeux de molton, une brassière pareil, un bonnet grie, un mouchoir rouge, une chemise fine de lain et n’ayant sur lui aucune marque ni infirmité… confiée de suite aux soins de la femme veuve MAHOUT… »

Ignace PIERRE

 Fougeré, 1er février 1825, trois heures du soir.

… est comparu René BOULEUX, cultivateur, lequel nous a présenté un enfant qu’il déclare avoir trouvé ce matin à côté de sa porte… du sexe masculin et n’ayant sur lui aucune blessure ni incommodité, il était vêtu d’un langeux de molleton tout neuf, une chemise de toile unie, un bonnet gris, et mouchoir rouge… de suite confié aux soins de la femme dudit BOULEUX…

Victoire DESCHAMPS

Fougeré, 4 décembre 1827, dix heures du matin.

… sont comparus les sieurs Urbain BILLARD demeurant à la Galerie, Julien MICHET demeurant à La Touche et Martin TAUDON, cultivateurs, qui nous ont déclaré avoir trouvé un enfant exposé à la porte dudit Julien MICHET … vêtu d’un langeux d’étoffe neuf avec une brassière pareille, un mouchoir rouge et un bonnet d’indienne et avec deux couches, le tout mis dans un orriller de couelty (=coutil) usé… remise aux sins de la femme veuve Mathurin LEMERT demeurante audit lieu de La Touche…

Marie CROULTIERES

Fougeré, 15 janvier 1829, six heures du soir.

… est comparu le sieur Pierre COUDRAY cordonnier demeurant aux Croultières, lequel nou a déclaré que ce jour vers une heure du matin, il s’est levé …  a trouvé à côté de sa porte un enfant … vêtu d’un langeux rouge en coton, d’une brassière de coton de Nantes, d’un bonnet et d’un certaite (=serre-tête), deux mouchoirs rouges, deux chemises et trois couches… remis de suite aux soins de la femme de Henri ROUSSELIN cultivateur demeurant à La Croultières…

Et s’il y a beaucoup de mouchoirs rouges (et je suis loin de les avoir tous cités…), on rencontre aussi beaucoup d’autres couleurs : mouchoir brun (Marie Louise PIERRE, 1824), mouchoir blanc (Sophie BOISARD, 1824), mouchoir gris (Louise CHEVALIER, 1824), mouchoir bleu (Vincent CHEVALERIE, 1836), petit mouchoir rouge et bleu (Jean Arthur DELAJAURIE, 1838) et même mouchoir à carreaux (Marguerite OILLET,1828) ou encore mouchoir de mousseline à petit pois (Clémence BARILLERAIS, 1830).

Quant au mouchoir rouge de Cholet, vous pouvez découvrir son histoire ici. Il aurait été inventé en 1900, mais, comme on peut le voir, il existait déjà bien avant…


Liste des enfants trouvés en 1825

Ils sont au nombre de 9…

  1. Marie DOINNEAU, 16 janvier 1825. Déclaré par la veuve MAHOUT à laquelle l’enfant est confié. [Calendrier de l’Avent 12]
  2. Ignace PIERRE, 1er février 1825. Déclaré par René BOULEUX, confié à la femme dudit BOULEUX. [Calendrier de l’Avent 12]
  3. Mathieu LATOUCHE, 24 février 1825. Déclaré par Julien MICHEL, cultivateur. On ne sait à qui l’enfant a été confié. Décédé le 18 août 1831 en la maison de Julien RICHET à la femme duquel il avait été confié.
  4. Marie Cunégonde, 4 mars 1825. Déclaré par René MOREAU, cultivateur, confiée à sa femme.  [Calendrier de l’Avent – JOUR 10]
  5. Anne DES BARILLERAIS, 25 mars 1825. Déclaré par René ODIAU, cultivateur aux Barillerais, confiée à sa femme.  Décédée le 3 août 1825.
  6. Marguerite JORGETTE, 22 avril 1825. déclaré par Mathurin JUBEAU, cultivateur, confiée à sa femme. [Calendrier de l’Avent – JOUR 10]
  7. Louis BESNARDIERES, 10 juin 1825. Déclaré par Urbain BATAILLEAU, cultivateur, confié à sa femme. [Calendrier de l’Anvent – JOUR 11]
  8. Irénée Pauline, 22 juin 1825. Déclaré par André GOUZÉ, cultivateur, confié à sa femme. [Calendrier de l’Avent – 14]
  9. Etienne TOTTANTIN, 10 septembre 1825. Déclaré par Etienne MICHELET, cultivateur. Aucun détail. On en sait à qui l’enfant à été confié.

Récapitulatif à la fin du Calendrier de l’Avent…

10 réflexions sur “Jeanne MAUPERTUIS ou les enfants au mouchoir rouge, Fougeré, 1827-1829

  1. Oui, on pense toutsuite aux mouchoirs rouges de Cholet. Si ce mouchoir rouge est devenu l’emblème de Cholet et des Mauges en 1900, c’est qu’il était déjà l’emblème des soldats vendéens, ces modestes paysans, qui portaient quotidiennement un grand mouchoir rouge noué autour du cou, tel un foulard ou un écharpe.
    Aujourd’hui, on porte une chèche… Et dans 200 ans, qui saura décrypter le nom et l’origine de cette chèche…

    J’aime

  2. Le mouchoir rouge, symbole contre révolutionnaire !
    Je pense aussi que le mouchoir rouge ,presque toujours présent sur ces enfants nés dans cette période trouble de l’après révolution pouvait avoir cette signification, signal d’une grande misère sociale …
    Mais pourquoi Fougeré ?
    Avez vous rencontré des cas semblables dans les communes voisines ?

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime la chanson de Théodore Botrel « Le Mouchoir rouge de Cholet ». Lors de la première réunion des descendants de François Turbelier, fin mai 1981, à Varades (44) que j’avais organisée (création d’une assoc. loi 1901 qui perdura une vingtaine d’années) j’avais chanté cet « hymne »… Une cousine germaine s’est mise à pleurer car cela lui rappelait sa mère, ma propre tante Juliette Turbelier veuve Gustave Boussemart. Juliette était une des soeurs de ma mère Germaine Turbelier épouse Michel Joseph Gallard (ce jour-là on avait fait référence à ses 85 ans). 120 personnes ne se connaissant pas étaient réunies, dont des musiciens, un photographe… L’ambiance était formidable et le moral comme le temps au beau fixe. La plus jeune avait 28 jours… et moi j’ai seulement mangé deux rondelles de saucisson car j’avais établi des photocopies de l’arbre généalogique !
    Autre temps qu’en 2020 bientôt 2021 aussi peu engageant avec son cortège de mauvaises nouvelles…

    Aimé par 1 personne

  4. Cnseil aux commentateurs et à notre cousine Françoise : allez consulter le site 6bisruedemessine (Jean-Luc Pasquier). Il a pris la balle au bond si on peut faire référence à la balle qui tua dans le mouchoir de Cholet le soldat vendéen…. allez voir les paroles de la chanson de Théodore Botrel ; bien que breton, il nous a légué ce sublime chant à la gloire des soldats de la guerre de Vendée… et donc à certains de nos ancêtres ou collatéraux….
    Oui j’ai vu la nouvelle parution …indiquée sur le site Vendéens et Chouans. Amitiés à Françoises et à vous tous et toutes cousins ou pas.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.