De l’élection d’un procureur de fabrique à mon sosa 1000

En parcourant les registres d’Andard (à la recherche d’informations sur mon sosa 1000…), j’ai trouvé ceci.

Andard, premier jour de l’an 1702.

Claude DAVY, prêtre, archiprêtre d’Angers et curé de la paroisse d’Andard écrit :

« Le premier jour de janvier mil sept cent deux en vertu du mandement de Monsieur le juge de la prévotté Royalle d’Angers du jour d’hier signé TROCHON publié ce jourd’huy nous Claude DAVY prestre archiprestre d’Angers et curé de la paroisse d’Andart avons fait assembler les paroissiens, manents et habitans de la dite paroisse en la manière acoustumée aux quels nous avons remontré que Michel BASSET est procureur de fabrice depuis cinq ans et Estienne HUET procureur de la confrairie Saint Simphorien de la dite paroisse aussy depuis cinq ans qui nous ont requis de mettre d’autres procureurs en leurs places pour faire les charges de ladite fabrice et confrairie, lesquels après en avoir délibéré avec nous et nous avoir donné leurs avis sur ladite élection nous avons d’un commun contentement avec lesdits paroissiens nommé et eslu Urban ERNAULT procureur de ladite fabrice d’Andart et Jean LEDUC procureur de ladite confrairie Saint Simphorien, habitans dudit Andart pour faire séparément les fonctions de ladite fabrice et confrairie à commenser de ce jour premier janvier lesquels ont volontairement accepté les dites procures, chascun a son égard et à l’instant, nous archiprestre susdit avons dressé la présente conclusion es presences desdits ERNAULT et LEDUC, Maître Gilles SOUVESTRE maistre chirurgien, Jacques ALLEAUME, Laurent MOUTARDEAU, Mathurin HOUDET l’esné, Jacques COUSIN, André MORISSEAU, Urban JOUATON, Louis CHARDON secretain, Jean CORDON, Michel BASSET, Estiene HUET, Estiene BASSET, Mathurin VAILLANT, Jacques COUSIN, Guilaume CHASTEAU, Jacques DEMÉE, Pierre MENOU et plusieurs autres tous habitans de la dite paroisse et en faisant la plus grande et seine partie qui ont déclarés ne sçavoir signer fors les soussignés, fait et aresté dans la sacristie du dit Andart par nous archiprestre susdit le dit jour premier janvier mil sept cent deux. »

DAVY Claude - Archiprêtre d'Andard
Signature de Claude DAVY, curé d’Andard. (Source – AD49)

Nomination d’un procureur de la confrérie de Saint Symphorien (27 mai 1685)

Quelques années plus tôt, le même curé relatait la nomination de Mathurin LEBRETON comme procureur de la confrérie de Saint Symphorien. Il explique même comment les paroissiens sont appelés (au son de la cloche) et nous donne des précisions fort intéressantes sur le rôle de ces procureurs paroissiaux.

« Le vingt septiesme jour de may mil six cent quatre vingt cinq a l’issue de la grande messe paroissiale d’Andart les paroissiens du dit lieu assemblées en la manière acoustumée au son de la cloche à la grande porte de ladite église, publication préalablement faite aux dits paroissiens de l’assemblée audit jour le dimanche tresiesme du présent mois par nous archiprestre de la ville d’Angers et curé dudit Andart, aux quels avons nommé au lieu et plasse de deffunct Simon GAULTIER, décédé le septiesme du présent mois, Mathurin LEBRETON pour procureur de la Confrairie Saint Simphorien establie dans la dite église et en faire dès à présent les fonctions et recevoir touttes les rantes et revenus echeües ou à echoir dans la [quelques mots ont malheureusement disparu en bas de page] Michelle BAUDON veufve dudit deffunct GAULTIER à ce présente nous aient déclaré qu’elle n’en avoit pour la dite présente année receu aucunes ny son dit deffunt mary, lequel dit LEBRETON tous les paroissiens, sçavoir René HOUDOUIN et Pierre FELON de La Porcherie, procureurs de fabrice, maistre Gille SOUVESTRE maistre chirurgien, René FOURNIER notaire, Estienne BASSET, Jean MOUSTEAU, Pierre et Urban LESCUIERS, Pierre FELON de Chancheron, Jean TROUILLARD, Pierre ALEAUME, Claude MENOU, Michel DESTRICHÉ, Julien CHASTEAU, Martin TOURLOURE et plusieurs aultres, tous habitans de ladite paroisse, ont aprouvé et aprouvent laquelle nomination a esté faite en presence de Michel DOGUEREAU, François POIRIER et François JARY demeurants paroisse de Brain. Fait et aresté à la grande porte de ladite église par nous archiprestre susdit le dit jour et an que dessus, lesquels ont dit ne sçavoir signer fors les soussignés. »

Nomination de LEBRETON Mathurin-Andard-1685
(Source – AD49)

Pierre FELON, procureur de fabrique

Bon nombre de ces paroissiens sont mes ancêtres. Pierre FELON de La Porcherie, par exemple, qui signe ci-dessus et dont le patronyme est parfois orthographié FLON. Il était vigneron et marchand tonnelier et j’apprends donc incidemment qu’il était aussi procureur de fabrique. Marié à Mathurine JOUBERT, il décède le 5 avril 1707 à Andard à La Porcherie. Son fils Mathurin FELON, lui aussi marchand tonnelier, épouse Jacquine CHEDANNE à Corzé le 11 décembre 1708. De cette union naîtra Jacquine qui épousera en 1741 Jean LETESSIER, fermier de La Perdrillère au Plessis-Grammoire, et fils de Jean LETESSIER qui est, devinez qui…., mon sosa 1000 !

De très proches paroisses

René HOUDOUIN, dit également procureur de fabrique dans l’acte ci-dessus en même temps que Pierre FELON, est aussi l’un de mes ancêtres. Il était également « secrétain » de Sarrigné, paroisse est très proche d’Andard. Par ailleurs, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous, le lieu-dit La Porcherie, actuellement dénommé « La Pocherie » se situe entre Le Plessis-Grammoire et Sarrigné. Et voilà la raison pour laquelle mes ancêtres de ces branches sont baptisés, mariés et enterrés tour à tour dans l’une ou l’autre de ces paroisses !

Pocherie(la)-Andard

Une descendante de René HOUDOUIN épousera un certain Mathurin LETESSIER, petit-fils de Jean LETESSIER, mon sosa 1000 dont, si je ne m’égare pas trop en chemin, je vous parlerai peut-être bientôt…

(En effet, j’ai aussi pour ancêtre un certain Mathurin LEBRETON marié justement à une marguerite LETESSIER, mais dont je ne sais rien de plus, si ce n’est que les dates correspondent avec le Mathurin LEBRETON élu procureur de la confrérie de Saint Symphorien en 1702… et ces recherches risquent de me prendre un peu de temps !)


Sources, Notes et liens

– Voir « Curieux bail à ferme : la moitié d’une closerie, La Chapelle sur Oudon, Angers et Andard 1600 » [Acte transcrit par Odile HALBERT sur son blog « MODES de VIE aux 16è, 17è siècles] où il est question de la closerie de La Porcherie, sise paroisse d’Andard, baillée pour moitié à Jean Hiret, premier historien de l’Anjou…

– Matz Jean-Michel. Les confréries dans le diocèse d’Angers (v. 1350 v. 1560). In: Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest. Tome 98, numéro 4, 1991. pp. 347-372.

Publicités

5 réflexions sur “De l’élection d’un procureur de fabrique à mon sosa 1000

  1. Bon nombre de ces paroissiens sont aussi mes ancêtres ! Notamment Pierre Felon et son épouse Mathurine, leur fils Mathurin, leur petite-fille Jacquine… et même ce Jean Le Tessier (ton 1000) qui est mon sosa 1260 !
    Merci pour cette note du curé que je n’avais pas remarquée jusqu’à présent et qui prouve les liens qu’entretenaient mes (nos) ancêtres à Andard.
    Mélanie – Murmures d’ancêtres

    J'aime

  2. Eh bien ! Je suis époustouflée ! C’est incroyable !!!
    Mais je pense que nous en avons alors beaucoup d’autres en commun ! …
    A bientôt sans doute pour d’autres découvertes, car je n’ai pas du tout terminé sur cette branche, mais c’est un régal, les archives d’Andard étant splendides !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s