Histoire d’un homme discret, Jean LETESSIER, mon Sosa 1000

Mon Sosa 1000 (qui n’est pas que le mien, d’ailleurs ! puisqu’il est aussi celui de tous mes frères et sœurs, de tous mes cousins et cousines germaines, mais aussi celui de beaucoup de cousins éloignés, et en particulier de Mélanie – il n’est pas son sosa 1000 mais presque – généablogueuse de Murmures d’Ancêtres), mon sosa 1000 donc, appartient à mon ascendance maternelle, et il ne pourrait en être autrement, comme cela a si bien été expliqué ici ou encore .

Jean LETESSIER

(Andard 1692 – Saint-Sylvain-d’Anjou 1753)

Si ce n’était son numéro de sosa particulier, je crois bien que Jean LETESSIER n’aurait jamais eu droit à une petite biographie dans ce blog ! Il fait en effet partie de ces ancêtres discrets qui ont laissé peu de traces de leur passage et sur lesquels on croit toujours qu’il n’y a rien à dire… Pourtant, retracer son parcours – ou plutôt compléter son parcours, car je ne connaissais de lui que son mariage et le nom de quelques uns de ses enfants – m’aura permis de faire plusieurs découvertes étonnantes, la plus voyante étant celle de l’ajout fortuit de 14 nouveaux ancêtres dans mon arbre. D’autres découvertes, comme celles d’actes insolites ou de mentions remarquables, feront peut-être un jour l’objet d’un article, à l’instar de celui-ci De l’élection d’un procureur de fabrique à mon sosa 1000.

Une vie, plusieurs paroisses

Au cours de sa vie, soit soixante années environ, Jean LETESSIER traversera trois paroisses, très proches l’une de l’autre : Andard, Le Plessis-Grammoire et Saint-Sylvain-d’Anjou.

Andard-Plessis-Saint-Sylvain-LETESSIER Jean

Les LETESSIER, originaires du Plessis-Grammoire, sont marchands vignerons de père en fils. (Les variantes du patronyme sont nombreuses : TESSIER, THESSIER, TEXIER, TISSIER, TIXIER avec ou sans « le » devant, attaché ou non.)

De Maurille LETESSIER, grand-père de Jean (mon sosa 4000 ) , je ne sais presque rien, si ce n’est qu’il s’est marié à Renée CORDIER, avec laquelle il a eu au moins six enfants dont  Michel (1658-1706), père de Jean (mon sosa 2000) qui, contrairement à ses frères, Jean (1661) et Maurille (1665) n’apprendra jamais à signer.

LETESSIER Jean - 1718 - Plessis-Grammoire
Signature de Jean LETESSIER, marchand vigneron, au mariage de Jean LETESSIER, son neveu, en 1718. (AD49)

Enfance à Andard (1692-1718)

C’est à Andard, contrairement à ses frères, que Michel LETESSIER s’installera avec sa femme, Perrine TROUILLARD (1664-1743), sans doute dès après son mariage qui a eu lieu le 11 septembre 1683. Et c’est donc à Andard, que Jean LETESSIER voit le jour, le 19 avril 1692. Lors de son baptême, le lendemain, son père est absent, son parrain est l’un de ses oncles paternels, Mathurin LETESSIER, qui ne signe pas, et sa marraine est une certaine Anne DROUIN, femme d’Etienne TROUILLARD, sans doute proche parent de sa mère.

Jean LETESSIER aura au moins six frères et sœurs, mais seul le dernier, René, né en 1701, apprendra à signer.

LETESSIER René - 1743 - Plessis-grammoire
Signature en 1743 de René LETESSIER, frère de Jean LETESSIER. (AD49)

En 1706, son père meurt alors qu’il n’a que quatorze ans et son petit frère, cinq. Sa mère se remarie, quelques années plus tard, avec Pierre MOYSÉ qui sera le parrain de l’un de ses futurs enfants. (Je n’ai pas encore trouvé ce mariage…)

 Mariage au Plessis-Grammoire (1718-1724)

Jean LETESSIER se marie le 4 octobre 1718 au Plessis-Grammoire avec Nicole CLAVIER,  fille d’un taillandier (que l’on appelle aussi « maréchal en œuvres blanches« ) Gabriel CLAVIER et de son épouse, Nicole GERBÉ. A son mariage, bon nombre de ses oncles seront présents, palliant ainsi l’absence du père.

Au Plessis-Grammoire, naîtront ses trois premiers enfants :

1- Jean (1719), futur fermier de la Perdrillère, dont je descends. (mon sosa 500)

2- Michel (1721), qui se mariera avec Renée LELIEVRE, famille à laquelle je suis apparentée d’une autre manière.

3- Renée (1724) qui ne survivra que quelques jours.

Laboureur à Saint-Sylvain-d’Anjou (1725-1753)

J’ai cherché longtemps les autres enfants de Jean LETESSIER. Les registres du Plessis, de Foudon et d’Andard n’en font aucune mention et pour cause, dès 1725, Jean part vivre à Saint-Sylvain-d’Anjou. Pourquoi un tel changement ? Quelle opportunité ou à l’inverse quel malheur l’a conduit a changé ainsi de paroisse ? Quoi qu’il en soit, il devient laboureur, tandis qu’il était marchand à Andard. (Mais il faut se méfier des appellations données par les curés, qui peuvent changer de paroisse en paroisse…)

Jean et sa femme auront six autres enfants à Saint-Sylvain-d’Anjou :

4- Perrine (1725), mariée en 1751 à Thomas SORIN.

5-Marie (1728), marie en 1751 à Toussaint ROGER.

6-Françoise (1730), décédée à l’âge de deux ans.

7-Anne (1732) dont je ne sais rien.

8-Mathurin (1735), décédé à l’âge de 12 ans, le 29 septembre 1747.

9-Sylvain (1739), décédé une dizaine de jours après son frère Mathurin, le 10 octobre 1747, à l’âge de neuf ans.

Après la mort de sa mère, Perrine TROUILLARD, en 1743 et après celle presque simultanée de ses deux jeunes garçons, en 1747, Jean LETESSIER n’a guère laissé de traces dans les registres. Au cours de l’année 1751, il marie deux de ses filles  avant de s’éteindre, deux ans plus tard, le 6 février 1753. Peut-être aurait-il aimé être inhumé au Plessis-Grammoire comme ses parents ? Peut-être cette demande a-t-elle été refusée ? Toujours est-il que, pour officier aux cérémonies de son inhumation, le vicaire de Foudon s’est déplacé jusqu’à Saint-Sylvain-d’Anjou et que c’est lui, en présence de Jean LETESSIER l’un des ses fils et Toussaint ROGER l’un des ses gendres, qui signe l’acte de décès.

Saint-Sylvain-d'Anjou-Eglise
Église de Saint-Sylvain-d’Anjou (49) – Delcampe.
Petit aperçu généalogique
12- LETESSIER Maurille x CORDIER Renée
11- LETESSIER Michel x TROUILLARD Perrine
10- LETESSIER Jean x CLAVIER Nicole
9- LETESSIER Jean x FLON Jacquine
8- LETESSIER Mathurin x LELIEVRE Marie Anne
7- LETESSIER Marie x POIDEVIN Jean
6- POIDEVIN Prosper x LYSEMBARD Jeanne
5- POIDEVIN Thérèse x CROCHET Jean
4- CROCHET Marie-Louise x CHAIGNON Henri
3- CHAIGNON Berthilde x DELAVIGNE Pierre (Mes grands-parents maternels)

Notes, Sources et Liens

D’aïeux et d’ailleursEt vous, qui est votre sosa n° 1000 ?.

Mes Racines Familiales,  Au Sosa 31, je remonte vers la droite : ma lignée matrilinéaire ! #ascendance cognatique.

– Fiche de Jean LETESSIER sur mon arbre sur Geneanet.

Publicités

11 réflexions sur “Histoire d’un homme discret, Jean LETESSIER, mon Sosa 1000

    1. C’est vrai que j’y suis tellement habituée que je crois que tout le monde connaît !
      Alors, c’est une méthode de numérotation en généalogie inventée par un certain monsieur Stradonitz (en 1898).
      Il donne au premier individu de l’arbre généalogique le numéro 1 (en l’occurrence, ici, 1, c’est pour moi, ou pour tous ceux de ma génération, donc mes cousins germains, par exemple pour Lydie, Philippe…).
      Ensuite le numéro 2, c’est le père du numéro 1 (donc tu es le numéro 2 pour tes enfants). La mère reçoit le numéro 3. Le père du numéro 2, , reçoit le numéro 4 et sa femme, le 5, etc…
      Ainsi, les hommes ont toujours un numéro pair et les femmes, un numéro impair. De plus, les numéros peuvent se suivre par leur double ( 2 est le fils de 4 qui est le fils de 8 qui est le fils de 16….. etc…).
      Avant les logiciels de généalogie, cette méthode était très utile pour s’y retrouver, maintenant, elle est souvent masquée et on n’y prête (presque) plus attention.
      Le « sosa 1000 » est donc juste un numéro qui varie en fonction de celui qui commence sa généalogie. Pour mes enfants, par exemple, le « sosa 1000 » serait mon sosa 500 ( on « descend » d’une génération).

      Aimé par 1 personne

    1. Bon courage ! Moi aussi, je me demandais, au début, ce que j’allais bien pouvoir dire sur ce sosa 1000 dont je ne savais presque rien. Ce qui est fantastique, c’est que l’on trouve toujours des choses nouvelles…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s