Une petite servante bien utile, Louise HUBERDEAU, Soucelles (~1621-1662)

Cet article présente quelques découvertes au sujet des HUBERDEAU de Soucelles que j’ai faites en cherchant des informations supplémentaires sur mon ancêtre Louise HUBERDEAU, pour lors, au début de cet article, en bout de branche.


Louise HUBERDEAU, mariée à Jean FAUCHEUX ou Le FAUCHEUX, est mon ancêtre numéro 3103 et appartient à la génération 12.

Fiche de Louise HUBERDEAU avant mes dernières recherches.

Quelques arbres sur Geneanet (Voir ci-dessous) donnent pour parents de Louise, Jacques HUBERDEAU et Noëlle CHOPIN.

Ces derniers ont eu une autre fille, Noëlle HUBERDEAU qui est déjà présente dans mon arbre, mais rattachée d’une autre manière. Elle a été baptisée à Soucelles, le 13 janvier 1629. (Voir ci-dessous, la transcription du registre de La Roche-Foulques à Soucelles). Sa marraine est Perrine BESNARD, femme de Julien HUBERDEAU. Ce couple ne m’est pas inconnu. Il demeure à Villevêque où plusieurs de leurs enfants ont été baptisés. L’un d’entre eux, Jean HUBERDEAU, baptisé en 1637, a justement pour marraine Louise HUBERDEAU qui est dite fille de Jacques HUBERDEAU et de Noëlle CHOPIN.

Baptême de Jean HUBERDEAU, 7 septembre 1637, Villevêque – (AD49)

Le 7è septembre 1637 a esté baptisé en l’église de Villevesque par vicaire soussigné, un filz appartenant à Julien HUBERDEAU et à Perrine BESNARD demeurant au village de Bouchet, lequel a esté nommé Jehan par Jehan HUBERT filz de defunct Jehan HUBERT et de Saincte CHASTELAIN et par Louise HUBERDEAU fille de Jacques HUBERDEAU et de Noëlle CHOPIN, servante domestique dudit Julien HUBERDEAU, tous demeurant au village de Bouchet »

Les liens assez étroits entre Jacques, père de Louise, et Julien, laissent présager une parenté assez étroite et, en effet, on découvre, sans surprise, sur l’acte de mariage de Julien HUBERDEAU qui épousa à Villevêque, le 12 mai 1628 Perrine BESNARD, qu’ils sont frères. (Voir AD49 – Villevêque – M – 1616-1656, vue 47/202).

Cet acte de mariage nous apprend ainsi deux choses, d’une part que la petite Louise, sans doute âgée d’une quinzaine d’années, peut-être moins, était au service de son oncle avant de se marier, et d’autre part, que les parents de Julien et de Jacques, sont Louis HUBERDEAU et Catherine SAIGET (écrit parfois SOUCHET).

Quelques temps plus tard, la reconstitution de la famille HUBERDEAU, au travers des registres de Villevêque et de Soucelles, me donne l’ascendance de Louise. Deux de ses tantes, Françoise HUBERDEAU et Catherine HUBERDEAU se sont également mariées à Villevêque. (Voir sur mon arbre, le patronyme HUBERDEAU).

Ascendance agnatique de Louise HUBERDEAU (~1621-1662)

Merci à ma petite servante, qui m’a permis d’ajouter quelques sosas à mon arbre…


Notes, Sources et liens 

 

2 réflexions sur “Une petite servante bien utile, Louise HUBERDEAU, Soucelles (~1621-1662)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.