X comme EQUATION à multiples inconnues ou la mystérieuse marraine de Jean BEDUNEAU

Je ne sais en mathématiques à combien d’inconnues pourrait se résumer l’équation qui m’a permis de résoudre cette énigme, quoi qu’il en soit, c’est cette fois à partir d’une alerte que j’ai pu – enfin – trouver le nom de l’une de mes ancêtres !

Un acte frustrant

Le 28 mars 1668 naissait à Neuvy-en-Mauges, Jean BEDUNEAU, deuxième enfant de Pierre BEDUNEAU et de Jeanne HY. Sur cet acte de baptême sont notés, comme à l’accoutumée, le parrain et la marraine. Hélas ! Ce qui aurait pu être une aubaine, se transforme en terrible frustration ! En effet, l’officiant n’a pas jugé bon de donner le nom de la marraine, il écrit simplement qu’elle est « la mère dudit BEDUNEAU » !!!

Acte de baptême de Jean BEDUNEAU, 28 mars 1668, Neuvy-en-Mauges – (AD49)

Le vingt huit du mois de mars mil six cens soisante huict a esté baptizé Jean fils de Pierre BESDUNEAU et de Jeanne HY, a esté parein Jean BESDUNEAU et la mère dudit BESDUNEAU marraine qui se scavent signer.

La marraine est donc la grand-mère de mon ancêtre. Est-il possible de l’identifier plus précisément ?

Par chance, le mari de cette grand-mère insaisissable est beaucoup plus présent au travers des actes. Ainsi apprend-on assez facilement qu’il se nomme Jean BEDUNEAU.

A la recherche de Jean BEDUNEAU

C’est ainsi que Jean BEDUNEAU est présent par exemple à la mort de Pierre BEDUNEAU, le père de l’enfant baptisé si dessus, le 1er août 1685, toujours à Neuvy-en-mauges.

Acte de sépulture de Pierre BEDUNEAU, 1er août 1685, Neuvy-en-Mauges – (AD49)

Le premier jour du mois d’aoust est decedé en la communion des Saints, Pierre BEDEUNEAU laboureur aagé de cinquante ans ou environ apres avoir receu les sacrements de penitence du St Viatique et de Extreme onction, dont le corps a esté inhumé au grand cimetiere de ce lieu par moy prestre demeurant en la dite paroisse, ont esté presents Jean BEDEUNEAU son père, Mathieu BEDEUNEAU son frère et autres qui ont dit ne scavoir signer.

Ce même Jean BEDUNEAU est encore en vie le 10 mai 1690, jour où il assiste au mariage de sa petite fille, Jacquine BEDUNEAU – dont il avait été le parrain -, fille de Pierre BEDUNEAU et de Jeanne Hy, avec Pierre HUMEAU.

J’ai rencontré plusieurs actes de décès de Jean BEDUNEAU dans les différents lieux de résidence des BEDUNEAU : Neuvy-en-Mauges, La Poitevinière, Saint-Quentin-en-Mauges, ou encore Jallais, avant de trouver enfin le bon ! Mais celui-ci correspond parfaitement ! Après une longue investigation, telle que la comparaison des parrains et des marraines par exemple, l’étude des différents lieux, ou encore l’élimination des fausses pistes, je suis convaincue que Jean BEDUNEAU est mort le 8 mai 1695, à Jallais, à l’âge de 80 ans.

Acte de sépulture de Jean BEDUNEAU, 9 mai 1695, Jallais – (AD49)

Le dit jour neufiesme may 1695 a esté inhumé dans le cimetiere de ceans le corps de Jean BEDUNEAU agé de quatre vingt ans, decedé d’hier où assisterent Pierre PERDRIAU son gendre, Magdelaine BEDUNEAU sa fille, Jean COTTENCEAU de la parroisse de La Poittevinière aussi son gendre, Jacque CRAMOIS et plusieurs de ses parens et amis qui ne savent signer fors les soussignés, par Nous Doyen soussigné. Sont signés J. Cramois. Davau.

Auprès de lui, sa fille Madelaine et son mari, Pierre PERDRIAU, ainsi que son autre gendre, Jean COTTANCEAU, mari de Jacquine BEDUNEAU, sa dernière fille.

A partir de là, tout s’enchaîne facilement. Je retrouve en particulier le mariage de Jacques BEDUNEAU, fils de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD, avec Jeanne HUMEAU, le 5 juin 1679, à Neuvy-en-Mauges.

Le cinquiesme juin mil six cent soixante et dix neuf ont esté faictes les nopces et espousailles de Jaque BEDUNEAU laboureur, en l’aglise de Neufvy, fils de Jean BEDUNEAU aussy laboureur et de deffuncte Michelle ROCHARD, tous de cette paroisse et de Jeanne HUMEAU fille de Jean HUMEAU laboureur et de Françoise BABIN, tous de La Chapelle Roussellin par moy prestre gérant la cure de Neufvy, les icelles nopces et espousailles ont esté faictes par le consentement des plus proches parents les publications ayant esté faictes tant dans la paroisse de La Chapelle Rousselin que dans cette paroisse sans qu’il se soit trouvé empeschement aucun venu à nostre connoissance, les tesmoins ont esté Jean BEDUNEAU laboureur, père de l’espoux, Me Mathieu MESNARD prestre chapelain, et Simon BANCHEREAU archer et huissier de la maréchaussée d’Angers, et Jean HUMEAU laboureur de La Chapelle Rousselin père de l’espouse et Me Jean CHARBONNIER prestre vicaire de La Chapelle Rousselin, tous assistants et sont tous sous signés avec nous fors les soussignés, Mesnard, Charbonnier et Banchereau avec les presents sont signés avec nous Piel Prestre au registre.

Mais comment être certaine que ce Jacques BEDUNEAU est bien le frère de Madelaine et de Jacquine, présentes auprès de leur père lors de son inhumation, et qu’il s’agit du même Jean BEDUNEAU ? Eh bien tout simplement en retrouvant leurs actes de baptêmes.

Les enfants de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD

Les premiers enfants du couple sont baptisés à Saint-Laurent-de-la-Plaine, puis à Neuvy-en-Mauges, les deux paroisses étant voisines. C’est également à Neuvy que décède Michelle ROCHARD, le 10 septembre 1671.

Jacques BEDUNEAU, fils de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD, est baptisé le 25 février 1647. Il est né à La Petite Béraudière. (C’est lui qui se marie avec Jeanne HUMEAU en 1679)

Madelaine BEDUNEAU, fille de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD, est baptisée le 23 juillet 1649. Elle est née aussi à La Petite Béraudière. (Future épouse de Pierre PERDRIAU)

Henri BEDUNEAU, fils de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD, est baptisé le 11 avril 1655, à Neuvy-en-Mauges. (Sans doute décédé en bas-âge)

Jacquine BEDUNEAU, fille de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD, est baptisée le 4 septembre 1657, à Neuvy-en-Mauges. (Future épouse de Jacques BERTHELOT, puis de Jean COTTANCEAU)

Jacques, Madelaine et Jacquine, enfants de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD, sont par ailleurs très fréquemment les parrains et marraines des enfants de Pierre BEDUNEAU – dont je descends – et de Mathieu BEDUNEAU son frère. Mais, si Jean BEDUNEAU est sans conteste le père de ces deux derniers, Michelle ROCHARD pourrait ne pas être leur mère. Ils pourraient, en effet, être les enfants d’une première union de Jean BEDUNEAU et donc ne pas avoir la même mère, d’autant plus qu’un certain laps de temps s’est écoulé entre les naissances supposées de Pierre et de Mathieu, qui ont sans doute eu lieu vers 1635 et celle de Jacques, en 1647.

Voici donc la fratrie BEDUNEAU, telle que je l’ai reconstituée sur mon logiciel : Pierre et Mathieu sont nés de Jean BEDUNEAU et de ?, tandis que Jacques, Madelaine, Henri et Jacquine sont sans équivoque les enfants de Jean BEDUNEAU et de Michelle ROCHARD.

De la frustration au miracle !

Et c’est là que l’acte de baptême de Jean BEDUNEAU cité au début de cet article, si frustrant de prime abord, se transforme en petit miracle. En effet, si la marraine du petit Jean est la mère de son père Pierre BEDUNEAU (=la mère dudit BESDUNEAU marraine), alors il ne peut s’agir que de Michelle ROCHARD. Il n’y a donc jamais eu de « première femme » pour Jean BEDUNEAU père – si elle avait existé, elle aurait dû mourir bien avant, au moins avant la naissance de Jacques, en 1647– et la mère de mon ancêtre est donc bien Michelle ROCHARD.

De plus Michelle ROCHARD est encore bien vivante au moment de ce baptême qui a eu lieu en 1668 – elle meurt en 1671 – et si elle est bien la mère de Pierre BEDUNEAU, elle est aussi très certainement celle de Mathieu. (Je n’ai pas pu retrouver leurs actes de baptêmes à Saint-Laurent-de-La-Plaine car les registres ne commencent qu’en 1644…)

J’espère que mes explications ont été assez claires… Si vous trouvez une faille, faites-moi signe !


Vignette – Manufacture Hubert et Dinan. Papier à motif répétitif. Motif répétitif à un chemin de grands carreaux délimités par des fuseaux et ornés de rosaces de fantaisie. Paris, 1799. (GallicaBnF)

4 réflexions sur “X comme EQUATION à multiples inconnues ou la mystérieuse marraine de Jean BEDUNEAU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.