Quand quatre frères et une sœur se marient le même jour…

Proposé par Geneatech, le généathème du mois de mai nous invite à parler de mariages…

Beaucoup de mes ancêtres se sont mariés en même temps que leur frère ou leur sœur ; j’appelle cela « double mariage ». Les familles faisaient ainsi l’économie d’une fête supplémentaire. J’ai même rencontré un triple mariage. (Voir Triple mariage à Beaupréau). Mais bien-sûr c’est la première fois – et sans doute la dernière – que je rencontre un quintuple mariage.

Par une belle journée de l’an 1787, le vendredi 19 juin, les enfants ROCHARD, 4 frères et une sœur, se marient le même jour dans l’église Saint-Pierre de Chemillé. Ils s’unissent ainsi à deux autres familles : tandis que deux des quatre frères et leur jeune sœur épousent les enfants DAILLEUX, un fils et deux filles, frères et sœurs également, originaires de Chaudefond, les deux autres s’unissent aux sœurs OGEREAU originaires de La Chapelle-Rousselin.


1er mariage – Jean DAILLEUX, 29 ans, et Renée ROCHARD, 22 ans

Le dix neuf juin mil sept cent quatre vingt sept, […] ont été épousés par nous curé soussigné, Jean DAILLEUX, métayer, agé de vingt neuf ans, fils de deffunt Jean DAILLEUX, métayer, et d’Anne DENESCHEAU de la paroisse de Chaudefont d’une part et Renée ROCHARD, agée de vingt deux ans, originaire de la paroisse de Cossé, fille de François ROCHARD, métayer et de Jeanne MUSSAULT aussi de cette paroisse d’autre part. Ont été présents du coté de l’époux, ladite Anne DENECHEAU mère, Pierre DAILLEUX l’ainé, Pierre François DAILLEUX, Françoise et Anne DAILLEUX ses frères et sœurs de la paroisse de Chaudefont et du coté de l’épouse, les dits père et mère, Michel, François, Jean et René ROCHARD ses frères de cette paroisse…


2ème mariage – François ROCHARD, 29 ans, et Jacquine OGEREAU, 20 ans

Le dix neuf juin mil sept cent quatre vingt sept après la publication canonique des bans tant en cette paroisse qu’en celle de la Chapelle Rousselin et de St Georges du Pied de la Garde sans empeschement ni opposition venus à notre connoissance ont été épousés par nous curé soussigné François ROCHARD métayer agé de vingt neuf ans demeurant en la paroisse de St Georges, fils de François ROCHARD metayer et de Jeanne MUSSAULT de cette paroisse d’une part, et Jacquine OGEREAU agée de vingt ans, fille de défunt Jean OGEREAU métayer et de Jeanne OGEREAU de la paroisse de la Chapelle Rousselin d’autre part, ont été présents du côté de l’époux, susdits père et mère, Michel, Jean, René et Renée ROCHARD ses frères et soeur de cette paroisse et du côté de l’épouse, ladite Jeanne OGEREAU sa mère, Jean et Louis OGEREAU ses frères et autres parents et amis qui ne scavent signer fors les soussignés.


3ème mariage – Michel ROCHARD, 37 ans, et Anne OGEREAU, 22 ans

Le dix neuf juin mil sept cent quatre vingt sept après la publication canonique des bans tant en cette église qu’en celle de la Chapelle Rousselin et de St Georges du Pied de la Garde sans opposition ni empeschement venus à notre connoissance ont été épousés par nous soussigné curé, Michel ROCHARD métayer agé de trente sept ans, fils de François ROCAHRD aussi métayer et de Jeanne MUSSAULT de cette paroisse d’une part et Anne OGEREAU agée de vingt deux ans, fille de défunt Jean OGEREAU métayer de de Jeanne OGEREAU de la paroisse de La Chapelle Rousselin d’autre part, ont été présents du côté de l’époux susdits père et mère, François, Jean, René et Renée ROCHARD ses frères et soeur de cette paroisse et du côté de l’épouse ladite Jeanne OGEREAU sa mère, Jean et Louis OGEREAU ses frères de la dite paroisse de La Chapelle Rousselin et autres parents et amis qui ont déclarés ne scavoir signer.


4ème mariage – Jean ROCHARD, 32 ans, et Jeanne DAILLEUX, 26 ans

Le dix neuf juin mil sept cent quatre vingt sept après la publication des bans canoniquement faite en cette église et en celle de Chaudefond sans opposition ni empêchement venus à notre connoissance ont eté épousés par nous curé soussigné Jean ROCHARD âgé de trente deux ans fils de François ROCHARD métayer et de Jeanne MUSSAULT de cette paroisse d’une part et Jeanne DAILLEUX âgée de vingt six ans fils de deffunt Jean DAILLEUX metayer et de Anne DENECHEAU de la paroisse de Chaudefont d’autre part, ont été présents du côté de l’époux susdits père et mère, François, Michel, René et Renée ROCHARD ses frères et soeurs de cette paroisse, et du coté de l’épouse ladite Anne DENECHEAU sa mère, Pierre DAILLEUX l’ainé, Pierre François DAILLEUX le Jeune, Françoise et Anne DAIILEUX [et Jeanne DAILLEUX] ses frères et soeurs de la paroisse de Chaudefont et autres parents et amis qui ne savent signer.


5ème Mariage – René ROCHARD, 26 ans, et Marie DAILLEUX, 25 ans

Le dix neuf de juin mil sept cent quatre vingt sept après la publication des bans canoniquement faite tant en cette église qu’en celle de Chaudefont, Saint Maurille de Chalonne et St George du Pied de la Garde, sans opposition ni empêchement venu à notre connoissance, ont été épousés par nous curé soussigné René ROCHARD âgé de vingt six ans, fils de François ROCHARD métayer et de Jeanne MUSSAULT de cette paroisse d’une part, et Marie DAILLEUX agée de vingt cinq ans, fille de deffunt Jean DAILLEUX métayer et d’Anne DENECHEAU de la paroisse de Chaudefont d’autre part, ont été presents du côté de l’époux, François, Michel, Jean et Renée ROCHARD ses frères et soeurs, lesdits François ROCHARD et Jeanne MUSSAULT ses père et mère de cette paroisse et du côté de l’épouse, Pierre DAILLEUX l’ainé, Pierre François DAILLEUX le jeune, François, Anne et Jeanne DAILLEUX, ses frères et sœurs, ladite Anne DENECHEAU sa mère, tous de ladite paroisse de Chaudefont et autres parents et amis, lesquels ont déclaré ne savoir signer fors les soussignés.


Ce mariage extraordinaire n’est pas passé inaperçu et il en est même fait mention dans Les Affiches d’Angers.

Les Affiches d’Angers, n° 26, juin 1787 – (AD49 – Juin 1787 – vue 11/12)

Il vient de se passer un événement remarquable par sa rareté, et que je ne crois pas indigne de trouver place dans votre Feuille hebdomadaire. François ROCHARD et Jeanne MUSSAULT, métayer au château de la Sorinière, ayant eu quatre garçons et une fille de leur légitime mariage, les ont tous mariés, le 19 de ce mois, dans l’Eglise de Saint Pierre de Chemillé, savoir : deux garçons avec deux filles, et la fille avec leur frère, et les deux autres garçons avec deux sœurs d’une autre famille. M. de la SORINIERE, connu pour son zèle pour l’agriculture et son amour pour la classe respectable des Cultivateurs, n’a pas cru pouvoir mieux ajouter au plaisir de cette fête, qu’en donnant à tous ces jeunes gens dont il connait l’industrie et l’activité, chacun un établissement dans des terres.

Hélas ! Cette très belle histoire, digne d’un conte de fée, finira très mal, dans le sang et dans les larmes ! Le 24 janvier 1794, la famille ROCHARD bascule dans l’horreur ! François ROCHARD, le père de tous ses enfants mariés le même jour – et désormais grand-père – est lâchement assassiné lors du passage d’une colonne infernale ainsi que deux de ses belles-filles et cinq de ses petits enfants... (Voir ici)


NB : Bien que je ne descende pas directement de cette famille ROCHARD, mes ancêtres ont de multiples liens avec différents membres de cette famille. Ainsi, Jean Louis ROCHARD et François Jean ROCHARD, enfants jumeaux de Jean ROCHARD et de Jeanne DAILLEUX échappés par miracle au massacre de la Sorinière, épouseront – lors d’un double mariage ! – les sœurs de la future épouse de Jean HUMEAU, arrière-grand-père de ma grand-mère, Rose MARTINEAU, celui-là même qui, je pense, lui a transmis par sa fille Rosalie HUMEAU, son joli prénom…

Notes, sources et liens

Le massacre de la famille Rochard, Chemins Secrets, 16 juillet 2015.

Victimes des colonnes infernales en 1794, Courrier de l’Ouest, 21 janvier 2018.

Chemillé – La fratrie s’est mariée le même jour, Courrier de l’Ouest, 21 juin 2018.

La croix oubliée d’un massacre à Chemillé ?, Vendéens et Chouans, septembre 2019.

Le massacre de février 1794, Courrier de l’Ouest, 12 janvier 2020.

Vignette – Anneaux sculptés en stéatite verte. Égypte ptolémaïque. 305-30 avant notre ère. © Sadigh Gallery Ancient Art, Inc. (Rien à voir avec l’Anjou, mais je les trouve trop jolis et puis … il y en a cinq !)

5 réflexions sur “Quand quatre frères et une sœur se marient le même jour…

  1. Saint-Georges-du-Pied-de-la-Garde… je n’avais jamais lu cette curieuse formulation pour St-Georges-du-Puy-de-la-Garde, le puy désignant la colline (origine : podium), et non pas le pré… et encore moins le pied…

    Belle histoire que ce quintuple mariage. Cela doit être assez unique dans toutes les annales de France et de Navarre… S’agirait-il de mariages arrangés, en partie, par le seigneur du château de la Sorinière ? On peut se poser la question. En effet les 3 conjoints Ogereau et les 2 conjoints Dailleux sont orphelin de père. Et notre châtelain place tous ces gens comme métayers dans ses différentes propriétés : les couples de René et Jean restent à la Sorinière, celui de Renée-Perrine est placé à Chaudefonds, ceux de François et Michel au Plessis-Macé. Voilà de quoi avoir la paix dans les métairies… Belle histoire qui se termine par un massacre des Colonnes infernales. Terrible.

    Enfin, si j’ai bien compris, tu nous dis que les jumeaux Jean-Louis et François sont devenus les oncles de notre aïeule Rosalie, notre arrière-arrière-grand-mère ?

    Aimé par 1 personne

  2. C est certainement pour éviter les demandes de dérogation, et ainsi ne pas retarder les autres mariages. En faisant ainsi aucun lieñ de famille entre tous , sauf pour les frères et soeurs. Sinon ils sont considérés comme de la même famille ensuite.

    Aimé par 1 personne

  3. pour info en 2005 un cousin d’étrelles dans le 35 étant conseiller municipal a marié c’est trois filles en même temps donc encore aujourd’hui cela marche

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.