La mystérieuse marraine de Suzanne PETIT

Où l’on voyage de Suzanne DE LA HAYE à Suzanne PETIT en passant par Suzanne DE BRIE et Suzanne Du PUY du FOU …

C’était il y a 350 ans, le samedi 14 mars 1671. Ce jour-là s’éteignait à La Poitevinière, à la métairie de La Guillonnière, Suzanne PETIT, mon ancêtre à la onzième génération.

Acte de sépulture de Suzanne PETIT, 14 mars 1671, La Poitevinière. (AD49)

Je lui connaissais au moins 4 enfants et savais qu’elle était l’épouse de Laurent BELIARD, mais c’était à peu près tout… Quelques heures de recherches plus tard, ma belle Suzanne PETIT prenait beaucoup plus de consistance, grâce seulement à quelques clics…

C’est ainsi que je découvris que Suzanne devait son prénom à sa marraine, ce qui somme toute est très ordinaire. En revanche, ce qui l’est moins, c’est que cette marraine ne soit pas l’une de ses parentes – tante, cousine… –  mais une dame très mystérieuse. Sa signature apparaît au bas de l’acte de baptême – ainsi que celle du parrain –  elle se nomme Suzanne DELAHAYE.

Acte de baptême de Suzanne PETIT, 26 novembre 1633, Le Pin-en-Mauges. (AD49)

Le vingt sixiesme jour de novembre l’an mil six cent trante et troys ont esté administré les ceremonies du baptesme à Susanne fille de Estienne PETIT et Mathurine GAZEAU, parrain messire René DAULBIGNÉ chevalier Seigneur de La Forest Clerambault et marraine haulte et puissante damoiselle femme Susanne DELAHAYS [dame daud ?], faict le jour et an que dessus par moy curé soubsigné.

Le parrain est incontestablement apparenté à la famille D’AUBIGNÉ dont de nombreux baptêmes et sépultures agrémentent les registres du Pin-en-Mauges ; et même si sa position dans cette famille ( fils, oncle, cousin…) demanderait à être précisée, sa présence au baptême de mon ancêtre peut s’expliquer. Voici par exemple le baptême d’un certain François d’AUBIGNÉ, qui eut lieu le 28 octobre 1614 dans l’église de Saint-Pavin du Pin-en-Mauges. Ce François est fils de Claude D’Aubigné et de Jeanne TIRAQUEAU et sa marraine est d’ailleurs aussi une Suzanne…  Voici la signature de Suzanne DE BRIE.

Archives du Pin-en-Mauges (49).

Il est plus difficile d’identifier Suzanne DELAHAYE, marraine de ma Suzanne PETIT. Cependant une famille DELAHAYE sévissait non loin de là, à Saint-Hilaire-du-Bois. On y trouve ainsi la trace d’un Philippe De LA HAYE, dont voici la signature au baptême de … Suzanne DELAHAYE, fille de François DELAHAYE et de Renée De LESPRONNIERE, le 24 juillet 1637.

Baptême de Suzanne DELAHAYE, le 24 juillet 1637, Saint-Hilaire-du-Bois. (AD49)

Aussi n’est-il pas impossible d’imaginer que ce François ait eu une sœur du nom de Suzanne, d’autant plus que ses parents se nommaient Philippe DE LA HAYE et  Suzanne Du PUY du FOU !  Et voici un bien joli nom, venu tout droit du fond des temps, qui termine cette petite balade généalogique et qui rend ma Suzanne PETIT bien romantique !

Nouvelle ascendance de Suzanne PETIT. (Heredis)

Vignette – SuzanneAngers – BM – ms. 0028, f.177v. – Petrus Comestor, Historia scholastica. 12e-13es. ?

 

4 réflexions sur “La mystérieuse marraine de Suzanne PETIT

  1. dans le 1er acte le ? ne serait-il pas demeurant dudit ?
    Pour les d’Aubigné… ne pourriez-vous pas retrouver la descendance des rois de France. Je me souviens d’une généalogiste angevine qui descendait d’une Marie d’Aubigné (d’Aubigny ?) qui lui permettait de se raccrocher aux branches des rois de France. Mais cela reste flou dans ma mémoire…

    Aimé par 1 personne

    1. Alors dans le premier acte, effectivement, j’ai lu aussi peut-être « dame dudit… » ou « demeurant dudit… », mais c’est étrange qu’il n’y ait pas le nom du lieu car il me semble qu’il ne manque pas beaucoup de mots…
      Pour la descendance des D’Aubigné, je pense que certains ont fait cela bien-sûr, bien mieux que moi !
      Quant à la Marie d’Aubigné dont vous parlez, il s’agit de celle qui a épousé René BOUCHEREAU, puis François GOURDON en secondes noces, à Trémentines. Elle était la fille de Guy d’Aubigné et de Marie LE JUMEAU. Comme elle a eu neuf enfants, elle est l’ascendante de beaucoup de monde et, avec elle, j’ai vu certains arbres, remonter jusqu’à… l’Egypte antique avec je ne sais plus quel pharaon !!!
      Pour moi c’est une lointaine collatérale… l’un de mes ancêtres fut le beau-père d’une de ses filles…

      J'aime

  2. Oui je sais que certains généalogistes – pas forcément fiables d’ailleurs loin de là ! – n’hésitent pas à remonter à des pharaons ! Félicitations au passage pour votre ancêtre qui fut le beau-père d’une des filles de Marie d’Aubigné si j’ai bien compris. Bon courage pour une suite éventuelle !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.