Mathieu Louis DUCHÊNE, enfant naturel, Fougeré, 15 mars 1823

Jour 2 – Calendrier de l’Avent 2020

Il s’est écoulé presque un an depuis la découverte inopinée d’Agathe Perpétue ODIELLE chez François ROUSSELIN. Cette fois-ci c’est l’instituteur, Charles TENDRON demeurant au bourg de Fougeré, qui est dérangé en pleine nuit par des coups donnés à sa porte…

Fougeré, 15 mars 1823, déclaration de naissance de Mathieu Louis DUCHÊNE, enfant inconnu.

Le quinzieme jour du mois de mars l’an mil huit cent vingt trois six heures du matin, par devant nous Joseph BENARD, maire de la commune de Fougeré, arrondissement de Baugé, Département de Maine et Loire faisant les fonctions d’officier public de l’état-civil de la dite commune, est comparu Charles TENDRON âgé de trente huit ans, instituteur et demeurant au bourg dudit Fougeré, époux de Marie COQUEREAU, le dit Charles TENDRON nous a déclaré que sur les quatre heures du matin, il a entendu frapper à sa porte, et il s’est levé pour voir qui était à sa porte, il a trouvé sur le seuil de sa porte un petit paquet de mauvaise toille blanche de nul valeur, ayant ouvert le dit paquet, a reconnu qu’il y avait un enfant du sexe masculin, emmailloté dans de mauvais chiffons de toille de nul valleur, ledit Charles TENDRON ayant été de suite chez Mathieu BOISAUX cordonnier, âgé de soixante douze ans et demeurant au bourg de Fougeré, qui l’a accompagné pour lever dit enfant. Après nous avoir représenté ledit enfant, avons reconnu qu’il était du sexe masculin, qu’il paraissait âgé d’un ou deux jours et n’ayant aucune marque sur le corps, nous l’avons declaré inconnu. De suite avons inscrit ledit enfant sous le nom de DUCHÊNE, et lui avons donné pour prénoms Mathieu Louis, et l’avons confier provisoirement aux soins de la femme Marie COQUEREAU épouse du dit Charles TENDRON, laquelle a déclaré vouloir bien s’en charger jusqu’à ce qu’il soit autrement ordonné, de quoi avons dressé le présent acte en présence des sieurs Mathieu BOISEAUX âgé de soixante douze ans, cordonnier, et François BRICHER âgé de trente huit ans, les deux demeurant au bourg du dit Fougeré. Après lecture le premier témoin il a signé, à l’égard du second il a declaré ne le savoir. Mathieu Boyaux. Benard.

Mathieu Louis est confié aux bons soins de Marie COQUEREAU. Voici le deuxième enfant naturel de Fougeré, mais bien vite, les choses vont s’accélérer…


Source – AD49 – Fougeré – NMD – 1811-1823 – vue 338/456.

4 réflexions sur “Mathieu Louis DUCHÊNE, enfant naturel, Fougeré, 15 mars 1823

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.