X comme AleXis

ALEXIS (17 juillet)

A la Saint Alexis, foin occis.


Pour le X, je triche un peu…

Alexis BAILLOU

Alexis BAILLOU naquit le 11 octobre 1629 à Dénezé-sous-le-Lude. Fils de Laurent BAILLOU et de Louise GUY, il ne connut pas son père qui mourut alors qu’il n’avait pas encore quatre ans, le 27 avril 1633, à Auverse. Sa mère se remaria et sans doute est-ce son beau-père, Etienne BRUNEAU, qui fit son éducation et lui apprit à écrire – du moins savait-il signer.

Lorsqu’il eut 25 ans, il épousa Catherine BOUJU. Son acte de mariage le dit marchand, mais j’ignore ce qu’il vendait. Il eut 5 enfants, dont l’un se prénomme Alexis.

Après avoir marié ses enfants, dont mon ancêtre Catherine BAILLOU en 1680, Alexis BAILLOU meurt, âgé de soixante-trois ans, au lieu-dit de La Goujonnière, au sud d’Auverse, le 6 octobre 1693.

Avant son mariage, il vécut quelques années sur la commune de Breil où il parraina plusieurs enfants à qui il transmit son prénom ; ce qui nous permet de découvrir sa signature.

Un mystère à résoudre…

A Villevêque, le 17 mai 1661, on inhume dans le grand cimetière de la paroisse, un homme, originaire du Lude et « trouvé noyé dans la rivière du Loir en l’endroit de la rivière joignant le pré de Gallery dépendant de la Cure« . Cet homme se nomme Nicolas BAILLOU. On l’enterre avec un autre corps qui est dit être celui de François BRIANT, secrétain de Briollay… Ce Nicolas BAILLOU a t-il un lien avec mon Alexis ? Par quel curieux hasard s’est-il noyé à Villevêque, à plusieurs journées de marche du Lude ? Enquête à suivre…


Saint ALEXIS

Selon le Dictionnaire des noms de baptême de Belèze :

Saint ALEXIS, Alexius, confesseur à Rome, au quatrième siècle, honoré le 7 juillet. La tradition rapporte que le nom d’Alexis fut donné à ce saint à cause des nombreuses guérisons dues à son intercession.

Pour l’Encyclopédie Migne, ce même Alexis est honoré le 17 juillet :

Saint ALEXIS, confesseur, était le fils unique d’Euphémion, riche sénateur de Rome, qui lui fit donner une éducation brillante. Il montra, dès sa plus tendre enfance, un grand amour pour les pauvres et une grande inclination à leur faire du bien. Ses parents ayant voulu l’engager dans les liens du mariage, Alexis se crut obligé de condescendre à leur désire ; mais, après la cérémonie, et le jour même de ses noces, il s’enfuit secrètement, après avoir changé d’habits pour ne pas être reconnu. Il s’en alla dans un pays éloigné et se fixa dans une cabane près de laquelle se trouvait une église dédiée à la sainte Vierge. Sa vie sainte attira l’attention des habitants du pays qui, l’ayant étudié de plus près, remarquèrent qu’il devait être d’un rang distingué. Alexis, se voyant découvert, quitta sa retraite et revint dans sa patrie. Il se présenta sous un habit de pèlerin chez son père, qui ne le reconnut pas et qui lui donna un petit logement où il passa le reste de ses jours sans se faire connaître à personne, menant une vie tout céleste et pratiquant les plus sublimes vertus, surtout l’humilité. Son plus grand bonheur était de souffrir les injures, les mépris et les duretés des domestiques de son père. Lorsqu’il fut à ses derniers moments, il fit venir son père et sa mère et leur déclara qu’il était cet Alexis qu’ils avaient fait rechercher partout et qu’ils avaient tant pleuré. Il mourut vers l’an 416, sous le pontificat d’Innocent Ier, qui l’inhuma solennellement dans l’église du martyr saint Boniface, sur le mont Aventin ; toute la ville de Rome assista à ses funérailles. On découvrit son corps en 1216, et l’on rebâtit, à l’endroit même, une église magnifique qui est devenue un tire de cardinal et qui porte le nom de saint Boniface et de saint Alexis.

3 réflexions sur “X comme AleXis

  1. Mon grand-père maternel se prénommait Alexis (Turbelier) et son 1premier fils après 4 filles se prénomma aussi Alexis. Ce dernier après s’être engagé à la mairie d’Angers est allé combattre l’ennemi et décéda au lieu-dit Le Bois Allongé dans l’est , suite à un un obus de 75 qui éclata sur un arbre et l’éventra en avril 1918. Il était le frère de ma mère et donc votre cousin très lointain… (voir le blog 6bisruedemessine de Jean-Luc Pasquier)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire.
      Je me permets de recopier ici le poème que vous aviez écrit à la mémoire de votre oncle Alexis – mon cousin très lointain – que j’ai trouvé sur le blog 6bisruedemessine de Jean-Luc Pasquier.
      Voir ici :
      https://6bisruedemessine.wordpress.com/2011/10/10/les-labours-d%e2%80%99automne-dans-la-somme-octobre-2011/

      Le « Bois Allongé » avril 1918

      Le voilà allongé parmi ses amis,
      Organisés comme un bouquet bleu horizon,
      Ils sont protégés derrière les frondaisons,
      D’autres lovés sous les taillis.
      Ils attendent l’ennemi,
      Leur unique vis à vis.
      Lui songe à sa bien aimée Adrienne,
      Aux nouvelles de sa sœur Germaine…
      Les cachets postaux attestaient le retard…
      Lui et son équipe, ils en ont marre !…
      L’atelier théâtre à l’arrière,
      Les stages de savoir faire,
      Ne sont que fadaises pour oublier la peur,
      Lui a vingt ans et rêve de son futur bonheur.
      Soudain, un long tir nourri
      S’abat sur la compagnie.
      Pour lui, un obus de 75 lui fut fatal :
      Un tronc d’arbre le lui renvoya
      Et, tel un coup de foudre l’éventra.
      On reconnut son corps démantibulé.
      C’était dans la Somme, à Ainval.
      Lui s’appelait Alexis Turbelier.

      Rose l’Angevine.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.