U comme URBAINE

URBAIN, Urbaine (25 mai)

A la Saint Urbain, le froment a fait son grain.

Du latin Urbanus, de urbs, villeVariantesUrban, Urbanne…


Tout comme Symphorien, ce prénom qui a presque totalement disparu de nos jours, était extrêmement usité autrefois. Je compte pas moins de dix-huit Urbain dans ma généalogie et seize Urbaine. 

Urbaine CHALOPIN (1647-1694)

Urbaine CHALOPIN fut baptisée à Saint-Sylvain-d’Anjou le 21 janvier 1647. Elle était la huitième enfant de Raoul CHALOPIN – qui en eut 13 – et de Urbaine SALLAYER. C’est donc de sa mère qu’elle tient son prénom.

Le vingt et uniesme jour de janvier 1647 a esté baptizée par moy curé soubsigné Urbaine fille de Raoul CHALLOPIN et Urbainne SALLAER son espouse, a esté son parrain Robert LEMESLE, sa marainne Laurence GAIGNARD qui ont dict de scavoir signer. Pigeon curé.

Urbaine se marie très jeune. Elle épouse, à peine âgée de seize ans, Antoine GEORGES, le 16 juillet 1663, dans la paroisse où elle a été baptisée. Sa mère est déjà disparue depuis plusieurs années… De très belles signatures ornent son acte de mariage.

Le seiziesme jour dudit mois sur les cinq heures du matin ont espouzés dans l’Eglise de Saint Silvin chacun d’Anthoine GEORGES filz de deffuncts Pierre GEORGES et de Marie BUSSON de la paroisse de Pellouailles d’une part, et Urbaine CHALOPIN fille de Raoul CHALOPIN et de deffuncte Urbaine SALLAYER de cette paroisse d’autre part, es presences dudit Raoul CHALOPIN, Guillaume CONTREAU, de Jean GUILMET, François TANGOURDEAU et plusieurs autres.

De haut en bas et de gauche à droite, on peut reconnaître les signatures suivantes :

  • J. Guillemet pour Jean GUILLEMET.
  • A. George pour Antoine GEORGE, le mari d’Urbaine qui est charpentier et qui sait signer.
  • G. Contreau pour Guillaume CONTREAU. C’est le beau-frère du marié. Il a épousé sa sœur, Marie GEORGE, en 1651 à Pellouailles. Il est également charpentier.
  • F. Tanbourdeau pour François TANBOURDEAU que je n’ai pas identifié, mais en 1649, un Vincent TABOURDEAU , de La Bohalle, a épousé une fille GILBERT à Pellouailles. Peut-être un charpentier… ?

Les enfants d’Urbaine CHALOPIN sont au moins au nombre de 8, sept fillesJ, parmi lesquels, bien-sûr, une petite Urbaine, et un seul garçon, Sylvain, qui sera, comme son père et son grand-père, charpentier.

      1. Andrée GEORGE (1665-1724) x Toussaint COURBALAY, paroissiens de Pellouaille.
      2. Marie GEORGE (1667-1668) – Sans Postérité.
      3. Urbaine GEORGE (1669-1712) – Sans Postérité.
      4. Marie GEORGE (1672-1726) x Adrien COURBALAY.
      5. Symphorienne GEORGE (1674-1692) – Sans Postérité.
      6. Sylvain GEORGE (~1676-1707) x1 Madelaine MORIGNÉ x2 Renée PIGEON.
      7. Renée GEORGE ( 1681-1720) x Jacques BESNARD.
      8. Anne GEORGE (1684-1692) – Sans Postérité.

L’été 1692 sera fatal à Urbaine. Elle y verra mourir deux de ses filles, l’une âgée de 7 ans, l’autre de 16… Deux ans plus tard, c’est elle qui disparaît à son tour, le 12 juillet 1694. Elle était âgée de 47 ans.

Le douziesme juillet 1694 a esté inhumé dans le cimzetière de ce lieu par moy vicaire soubsigné le corps d’Urbaine CHALOPIN aagée de quarante cinq ans ou environ en son vivant femme d’Anthoine GEORGE en présence de Toussainct COURBALAY son gendre et de Gabriel CHALOPIN son frère lesquels ont déclaré ne sçavoir signer.


Saint URBAIN

Selon l’Encyclopédie Migne :

URBAIN 1er (saint), pape et martyr, succéda, en 223, à saint Calixte. Il gouverna l’Eglise sous l’empereur Alexandre-Sévère, prince qui montra de l’humanité et même de l’affection pour les chrétiens ; ce qui n’empêcha pas qu’ils ne fussent persécutés ou par le peuple ou par les magistrats. On lit dans les Actes de sainte Cécile qu’Urbain convertit un grand nombre d’idolâtres et qu’il encourageait les martyrs. Selon le Martyrologe romain, il fut  martyrisé lui-même en 230, après un pontificat d’environ six ans et demi, et il fut enterré dans le cimetière de Prétextat. Son corps ayant été retrouvé en 821, Paschal 1er le fit transporter dans l’église de Sainte-Cécile, avec les reliques de cette sainte qu’on avait aussi retrouvées au même endroit. En 849 le pape Léon IV envoya le corps du saint pape  à l’impératrice Irmengarde, épouse de Lothaire Ier, et cette princesse le déposa dans l’abbaye de Chanoinesses qu’elle venait de fonder à Erstein, en Alsace. L’empereur Charles IV, ayant visité sa châsse en 1353, obtint une portion de ses reliques, qu’il transporta à Prague. Le culte de saint Urbain était très célèbre en France dès le Vè siècle. Honoré le 25 mai.

Source – Introïbo ( Un site très intéressant sur les fêtes des saints et beaucoup d’autres choses… à visiter…)

5 réflexions sur “U comme URBAINE

  1. Urbaine Chalopin,fille de Raoul Chalopin et de Urbaine Sallayer (Sallais ?) X Antoine George,fils de Pierre George et de Marie Busson,(anc à la 11 gén) dont descendra Sylvain George, l’unique garçon , qui épousera en second mariage Renée Pigeon etc…
    Un nombre considérable de Urbains -Urbaines.
    Egalement beaucoup de Symphoriens-Symphoriennes…

    Aimé par 1 personne

  2. Le Pape Urbain II est venu à Chemillé (et aussi dans Le Maine – la Sarthe aujourd’hui), bénir l’église Notre-Dame en 1096, lors d’un périple où il appelait à la première croisade… (Drôle de période de l’histoire de l’église).
    Mais peut-être est-ce plutôt ce Saint Urbain, fêté le 29 juillet, qui a laissé des traces en Anjou ? Peut-être ?
    Urbain II († 1099), bienheureux, 157e pape de 1088 à 1099.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.