Ma découverte préférée

J’ai une fâcheuse tendance à oublier mes découvertes, et surtout ce qu’elles m’ont coûté d’efforts, de patience et de temps, dès lors que je les ai trouvées et qu’elles ne sont plus, justement, des découvertes. Je pourrais donc dire que ma découverte préférée est celle qui est à venir, celle que je n’ai pas encore faite, bref, en un mot celle que j’espère faire bientôt !

Néanmoins, certaines découvertes restent tout de même inoubliables, certaines sont même si inattendues et si exceptionnelles que j’ai noté le jour et l’heure à laquelle elles ont eu lieu.

Des découvertes incroyables

L’une des branches de ma généalogie, celle des BOISDAUFRAY, m’a particulièrement donné de fil à retordre, mais, en échange, c’est aussi celle qui m’a offert le plus grand nombre de découvertes incroyables. C’est ainsi par exemple, que le mardi 22 avril 2014 à 1h26 du matin, je découvrais l’acte de baptême de Jacques BOISDAUFRAY – à lire ici – et que quatre ans plus tard, le dimanche 6 mai à 23h18, je découvrais enfin son acte de mariage avec Catherine BOUCHARD – à lire ici.

Fatale petite erreur

Bien des années auparavant, au temps où les archives du Maine-et-Loire n’étaient pas encore numérisées, à la différence de celles de la Sarthe, la branche BOISDAUFRAY me résistait déjà. J’en étais alors au tout début, à cette Marie-Françoise BOISDAUFRAY qui avait, un acte de mariage me le prouvait, épousé Jacques CHAIGNON. Malheureusement, cet acte de mariage m’échappait et même son fils, René CHAIGNON, déclarait lors de son deuxième mariage  » que le lieu du décès de sa mère et celui de son dernier domicile lui était inconnu« …

Les registres du Maine-et-Loire finirent par être numérisées. Je cherchais alors dans de nombreuses nouvelles paroisses, Durtal, Huillé… sans plus de succès. Jusqu’au jour où je découvris enfin, dans la Sarthe, à Précigné, le mariage de Jacques CHAIGNON et de Marie BOISDAUFRAY.

Ces registres, je les avais pourtant parcourus mais trop rapidement et j’étais passée à côté de l’acte, d’autant plus qu’on avait écrit dans la marge que ce mariage était celui de Jacques CHAIGNON et de … Françoise LANDELLE, confondant ainsi la mère de l’époux avec l’épouse ; or, à mes débuts, je ne lisais que les noms dans la marge… Fatale erreur !

Quoi qu’il en soit, cette découverte fait partie de mes meilleurs souvenirs généalogiques.

Mariage de Marie françoise BOISDAUFRAY – Archives de la Sarthe – Précigné, paroisse Saint Pierre, 18 novembre 1760, vue 397/398.

Encore un mystère…

Je cherche encore et toujours l’acte de décès de Marie Françoise BOISDAUFRAY, décédée vraisemblablement vers 1787, mais, au vu des multiples rebondissements dont cette branche est coutumière, je ne désespère pas de le trouver un jour…


52 ancêtres en 52 semaines – Semaine 7 – Découverte préférée

La semaine 7 correspond au 12-18 février… J’ai pris du retard…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.