Jean REPUSSARD, décédé à l’hôpital civil d’Angers, 17 décembre 1779

Calendrier de l’Avent 2019 – Jour 17

Sur l’acte de mariage de Jeanne REPUSSARD avec Jacques LIZAMBARD, le 8 juillet 1811 à Villevêque, il est noté que le père de Jeanne, Jean REPUSSARD est mort le 17 décembre 1779, à l’hôpital civil d’Angers.

AD49 – Villevêque – NMD – 1810-1814, vue 41/141.

… Jeanne REPUSSARD, cultivatrice, agée de trente trois ans, née à Villevesque le vingt six octobre mil sept cent soixante dix huit, demeurante aux Nevauries en cette commune, fille majeure de deffunt Jean REPUSSARD décédé à l’hôpital civil de la ville d’Angers, le dix sept décembre mil sept cent soixante dix neuf…

Je n’avais jamais cherché l’acte de sépulture de Jean REPUSSARD, pensant qu’il était introuvable puisqu’il n’y a pas de registre correspondant à un Hôpital Civil sur le site des AD49.

Néanmoins j’ai trouvé mention de la mort de Jean REPUSSARD dans les actes de sépultures de l’hôpital d’Angers qui s’appelait, jusqu’à la Révolution semble-t-il, L’Hôtel Dieu Saint-Jean l’Évangéliste.

AD49 – Angers – Hotel-Dieu – Hopital Saint-Jean – S – 1774-1792, vues 93-94/314.

Jean REPUSSARD, époux d’Anne BOISARD, agé de cinquante huit ans, natif de Villevêque, Anne REPUSSARD, fille agée de six ans native de Villevêque, décédés le seize ont esté inhumés au cimetiere de ce lieu…

Anne REPUSSARD était la soeur de Jeanne et la fille aînée de Jean. Elle est morte le même jour que son père. Pourquoi s’étaient-ils rendus à l’Hôpital ? Déjà, quelques semaines auparavant, Jean REPUSSARD et Anne BOISARD avaient perdu leur fils unique, Pierre, âgé de trois ans…

Désormais il ne reste plus que Jeanne et sa mère, Anne BOISARD, qui ne se remariera pas et vivra encore une petite dizaine d’années, laissant orpheline la petite Jeanne, âgée d’à peine dix ans…

Ce registre de L’Hotel-Dieu est assez fascinant… Nous y reviendrons demain…

2 réflexions sur “Jean REPUSSARD, décédé à l’hôpital civil d’Angers, 17 décembre 1779

  1. As-tu relevé une épidémie durant cette année ? Il était en effet fort rare d’aller à l’hôpital à l’époque.
    Et l’Hôpital Saint-Jean est maintenant classé monument historique et renferme les magnifiques tapisseries de Jean Lurçat « Le chant du monde » : les deux sont à voir à la fois l’édifice et les tapisseries. De toute beauté.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.