Baptême de Pierre Antoine, sauvage du pays de Canada, 1621.

Calendrier de l’Avent 2019 – Jour 16

Angers Saint-Maurice, 25 mars 1621. Cinq à six mille personnes s’agglutinent en la cathédrale d’Angers. Pierre de Rohan et sa femme, Antoinette de Bretagne, sont parrain et marraine d’un enfant bien curieux. Il s’agit d’un « sauvage » du pays de Canada.

AD49 – Angers Saint-Maurice – BMS – 1596-1668, vue 377/723.

Le dimanche jour de Saint Marc, vingt et cinquiesme avril 1621, fut baptisé en l’église cathédrale d’Angers le siège Epischopal vaccant de l’ordonnance de Nobles, Vénérables et discrets Messieurs les Doyen, Chanoines et Chappitre de ladite Eglise par Vénérable et discret Messire Pierre GUARANDE, prestre docteur en théologie, grand Archidiacre et chanoine Theologal en icelle, un sauvage du pays de Canada appellé la Nouvelle France, du Canton de la Grande Rivière Saint Laurent qui est la nation des Mangogeriniouy qu’on appelle le Pastre Chouen, qui signifie en françois « Passe Rivière », lequel auroit esté amené et instruict en la foy chrestienne par frère Jean DOLBEAU, récolet de La Basmette, près ceste ville d’Angers et interrogé des principes de la foy par ledit GARANDE, deputé pour ce faire par les susdits sieurs doien, chanoines et chapitre ; furent parain haut et puissant Seigneur Messire Pierre de ROHAN, Prince de Guemenay, comptes de Montauban, Baron de Morticrolles, sieur du Verger, Senechal d’Angers et gouverneur pour le Roy au pays et compté du Mayne, marenne haute et puissante et vertueuse dame Anthoynette de Bretagne, femme et espouse dudit seigneur prince, lesquels ont nommé ledit sauvage, comme ledit père Jean DOLBEAU a asseuré

AD49 – Angers Saint-Maurice – BMS – 1596-1668, vue 378/723.

estre le premier qui auroit esté baptisé en ladite nation, Pierre Anthoyne, aux ceremonies duquel baptesme assisterent en l’ordonnace desdits sieurs doyen, chanoines et chapitre, Nobles vénérables et discrets Messires François CUPIF, Estienne BERAULT, Pierre CIETTE, Noel BEAUFILS, Jacques ESVEILLON, chanoines en ladite église, Messire René BRUNEAU bachelier en théologie, curé de la paroisse Saint Maurice dudit Angers, Messires VERDIER, VILETTE, Louys du RAY, RECOGNÉ, Alain PICHON, HAMELIN chappelains et officiers en ladite église cathedralle d’Angers et plusieurs autres, ou se trouverent plus de cinq à six milles personnes de toutes qualitez, habitans en ladite ville d’Angers.

Signé : Pierre de Rohan – Antoynette de Bretaigne – Garande.


Autres baptêmes analogues sur ce site :

A rapprocher également de ces baptêmes, ceux des enfants « Égyptiens », dont j’ai déjà parlé à maintes reprises :

4 réflexions sur “Baptême de Pierre Antoine, sauvage du pays de Canada, 1621.

  1. Terrible histoire que celle de cet « enfant sauvage du Canada ». Et elle ne doit pas être la seule.
    Terrible également le fait que « ce sauvage du Canada » soit simplement décrit en 3 mots… et que l’on fasse l’éloge de « tous les grands de ce petit monde angevin » plus 5 à 6000 personnes présents à cette « funeste mascarade » qu’est ce baptême …

    « lesquels ont nommé ledit sauvage, […] estre le premier qui auroit esté baptisé en ladite nation, Pierre Anthoyne »

    Cette triste histoire est détaillée dans le livre « Physionomie de plusieurs enfants de nos sauvages du Canada – Par N.-E. Dionne – 1904 » … que l’on trouve dans le chapitre « Fleurs de nos forêts » p. 235.

    Merci de nous conter ces petites et grandes pages de l’Histoire de notre France…

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci pour cet article qui m’intéresse évidemment tout particulièrement. Je suis justement en train de relire le très nourrissant livre de David Hackett Fischer, Le rêve de Champlain, dans lequel il parle des relations de Champlain avec les tribus des Premières Nations, et des rapport parfois compliqués, dans les premières années, à cause des enlèvements ou des départs plus ou moins volontaires de certains amérindiens vers la France, dont un bon nombre ne sont jamais revenus, n’ayant pas survécu au contact des maladies et infections auxquelles ils n’avaient jamais été confrontés et pour lesquelles ils n’avaient pas formé de défenses naturelles.
    Pour certaines tribus, les français étaient considérés comme des gens peu fiables, et cette réputation n’était visiblement pas totalement usurpée…

    Aimé par 2 personnes

  3. Merci de ce texte, j’ai transmis à l’association Loire-Mauges-Québec. Merci aux commentateurs pour leurs infos relatives aux livres écrits jadis. J’ai modestement participé en partie aux recherches, à la rédaction et à la relecture du livre relatif des Pays de la Loire (10ème livre sur les 12 « Ces villes et villages de France – berceau de l’Amérique Française »). Il s’agissait des Français partis conquérir et fonder « la Nouvelle France ». Certains hauts personnages ont ramené en France quelques « sauvages du Canada » mais je doute qu’ils soient tous repartis pour leur contrée natale.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.