Jean GUYARD (1647-1678), meunier au Moulin à papier de Lézigné et sa veuve mystérieuse

Calendrier de l’Avent 2019 – Jour 9

En l’an de grâce 1647, le 9 décembre tomba, comme cette année 2019, un lundi. Ce jour-là on baptisait à Daumeray (49), Jean GUYARD, fils de Jean GUYARD et de Jacquine MORIN.

AD49 – Daumeray – BMS – 1633-1666, vue 147/248.

Le 9è decembre 1647 a esté baptizé en l’eglise de ceans par moy viquere soubz signé Jehan fils de Jehan GUIARD et de Jacquine [blanc] ont esté parain et maraine chacun d’honneste homme Jehan GAZEAU notere et damoyselle Catherine LE MAYRE.

Le 11 mars 1678, Jean GUYARD était inhumé dans le cimetière de Lézigné. Il avait seulement 30 ans.

AD49 – Lézigné – BMS – 1669-1691, vue 102/174.

L’onzieme jour de mars mil six cent soixante et dix huict a été ensepulturé dans le grand cimetiere de cette paroisse par nous curé soubsigné le corps de deffucnt Jean GUYARD meusnier demeurant au Moulin à Papier, mari de Perrinne RABOUREAU en présence de des parents qui nous ont declaré ne scavoir signer.

Vie de Jean GUYARD (1647-1678)

Quelles traces a-t-il laissées de lui au cours de ces trente petites années passées sur notre terre ?

Lieux de vie de Jean GUYARD. (Carte Cassini)

Tout d’abord, bien évidemment, une fille, Mathurine, dont je descends, et qui a été baptisée, elle aussi au mois de décembre, mais le 13…

AD49- Lézigné – BMS – 1669-1691

Le treziesme jour de décembre mil six cent soixante et seize a été baptisée Mathurinne fille de Jean GUYARD et d’Andrée RABOUREAU, sont parrain Pierre GUYARD et marainne Mathurinne GUYARD qui nous ont declaré ne scavoir signer, ont été tesmoings Nicolas COLOMBEAU et Mre Jean POUPPIER prestre notre vicaire.

Il laisse donc aussi une veuve, Andrée RABOUREAU qu’il avait épousée le 10 février 1675, toujours à Lézigné. Il avait alors 27 ans.

AD49- Lézigné – BMS- 1669-1691, vue 71/174.

Le dixiesme jour de febvrier 1675 ont esté espouzés dans l’églize de Lézigné par nous viquaire dudit lieu soussigné, Jean GUYARD, filz de déffunt Jean GUYARD et de Jacquine MORIN et Andrée RABOUREAU fille de défunt Pierre RABOUREAU et de Françoise CALLET, en présence de Pierre GUYARD frère dudit espoux et autres de leurs parents qui ont déclaré ne sçavoir signer.

Lui survivent également un frère, Pierre GUYARD, et une soeur Mathurine GUYARD. Tous deux se sont mariés à Huillé. Et… c’est à peu près tout ce que je sais sur Jean GUYARD, meunier au Moulin à Papier de Lézigné.

De RABOUREAU à GABOREAU

Mais… Voici quelque chose de curieux ! Sur l’acte de mariage de Mathurine GUYARD, la fille unique de Jean GUYARD et d’Andrée RABOUREAU, cette dernière devient Andrée … GABOREAU.

Or, Andrée GABOREAU, dite veuve,  a épousé le 1er août 1679, Sébastien PERRONNEAU. Parmi les témoins, on note la présence de Pierre GUYARD. Par ailleurs, en 1693, le 13 août, Andrée GABOREAU, veuve pour la seconde fois, épouse Pierre PELUAU. Celui-ci, cité comme beau-père, est présent au remariage de sa belle-fille, Mathurine GUYARD, qui épouse le 19 février 1703, Pierre MARCHEZE. Andrée RABOUREAU et Andrée GABOREAU sont donc bien une seul et unique personne !

Voici une veuve bien mystérieuse… Pourquoi RABOUREAU est-il devenu GABOREAU ? Une nouvelle recherche s’impose…

A suivre…

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.