Pense-bête généalogique pour Melay

En l’honneur des 1000 ans de Melay, voici le premier article d’une petite série consacrée à Melay. Et tout d’abord, un petit récapitulatif généalogique pour tous ceux qui ont, comme moi, des ancêtres à Melay.


Pense-bête généalogique pour Melay (49)

Situation – Histoire et Patrimoine – Registres et Transcriptions – Toponymes – Patronymes – Faits notables – Liens utiles

Situation

Sachez tout d’abord qu’en réalité Melay n’existe plus ! En 2013, les communes de Melay et de Chemillé se sont regroupées sous le nom de Chemillé-Melay, commune nouvelle qui elle-même, suite à la fusion de onze autres communes, est devenue, en 2015, Chemillé-en-Anjou. (J’espère qu’on s’arrêtera là…)

Histoire et Patrimoine

L’église de Melay

Elle fut brûlée le 25 janvier 1794 et reconstruite, tout d’abord en style néo-grec, puis en style roman. La première pierre en fut posée le 29 juillet 1868, le 25 octobre les murs en étaient terminés, bâtis tout en briques et en pierre de Chauvigny, et portant à la voûte les écussons de l’architecte (Humeau, natif de Melay), du curé Maigner, de Mme de la Grandière et de M. de Ia Béraudière.

Église Saint-Pierre (Photo © Emile Taillefer – Clochers.org)

Quelques photos personnelles de cette église prises en 2015, lors de ma dernière visite…

La Chapelle des Martyrs

Les habitants ont voulu conserver la mémoire des martyrs de 1794. En 1874 ils entreprennent la fouille du fossé qui leur a servi de fosse commune. Les ossements trouvés sont placés dans un tombeau qui est placé provisoirement dans le bas de l’église. En 1875, on bâtit, dans le cimetière, la chapelle des Martyrs pour y mettre leurs reliques.

L’écusson de Melay

Registres et Transcriptions

Les registres sont complets à partir de 1680, en ce qui concerne les années antérieures, on peut trouver aux AD49 les actes suivants :

  • Baptêmes : 1625-1641, 1668, 1676-1680.
  • Mariages : 1637-1650, 1668, 1676-1680.
  • Sépultures : 1643-1668, 1668, 1676-1680.

Transcriptions en ligne sur ce site :

Bientôt…

Toponymes

Mon arbre totalise pas moins de 68 subdivisions pour la paroisse de Melay ! En voici quelques unes, avec l’aide de Célestin Port…

Château de Bouzillé – Souvent désigné dans les registres comme « maison noble de Bouzillé ». Ancien fief et seigneurie avec « hôtel et maison forte à trois fossés, douves, machicoulis, balecons, ponts-levis à chaînes en dedans et en dehors » dès le xvè siècle, et relevant de Chemillé. – En est sieur, Jean de Cierzay en 1397, Thomas de Cierzay en 1478, qui le 21 janvier vendit la terre à Jean de Daillon ; – Jean de Vaugirault 1539-1570, qui fit construire le moulin banal pour les tenanciers et une chapelle en l’église paroissiale ; – René de Vaugirault qui en 1572 épouse Gabrielle de la Béraudière ; – Jacques Rigaud de Millepied, leur gendre, chevalier, gentilhomme de la chambre, 1599, qui obtinet de l’évêque la consécration nouvelle de la chapelle du château dédiée à St-Marc. – Joseph Rifaud, mari de dame de Lancreau 1679, mort sans enfants 1718, a pour héritiers son neveu, Jacques-René de la Béraudière, mari de Charlotte Davy de la Fautrière, qui quitte sa terre de Maumusson pour habiter son nouveau domaine et y meurt en 1748 ; – la terre appartient encore à leur descendance.

Le château, assiégé et brûlé par les huguenots, fut incendié avec la chapelle en décembre 1793. Il devint encore en 1832un des centres de la Vendée nouvelle où une bande de 17 partisans fut surprise et arrête le 12 juin. Il a été détruit en 1855, deux des quatre tours, celles du sud, exceptées. La première pierre du nouvel édifice, posée le 25 juillet 1584, contient les noms des propriétaires et du curé inscrits sur une plaque de cuivre. On trouva alors dans les fouilles des boulets de pierre remontant au siège du xvi è siècle.

La terre donne son nom à un ruisseau né au-dessus de la Corbière, qui passe au château et se jette, au-dessous de la Bouchetière, dans le ruisseau de la Roche-Malard, en faisant tourner sur la rive gauche le moulin de Nauvat, sur la rive droite, celui du Cerisier.

Le Bois-Girault. On rencontre dans les registres Le Grand Bois-Girault et Le Petit Bois-Girault. Ils furent réunis dès le XVI è siècle à la seigneurie et au domaine de l’Etang qui les relevait pour partie de la baronnie de Chemillé et de Bouzillé. (Cassini, Le Bois-Girault)

La Basse-Brosse. Hameau. Ancienne dépendance de la terre de Bouzillé. Beaucoup de mes ancêtres y ont vécu, en particulier la famille PINEAU, par exemple Mathurin PINEAU (1797-1877) qui en fut métayer et y mourut.

Le Bêle (Le Bail, Le Bel…).  ( Cassini, Le Belt). Closerie qui dépendait de la terre de Bouzillé. Autre « fief » de mes ancêtres, en particulier de la famille NICOLAS. Jean NICOLAS (1787-1860) y fut métayer et y décéda, ainsi que nombre de ses descendants.

La Bottière. Hameau. (Carte Cassini, La Boitière) – Ancienne ferme de la famille GOURDON, 1586, 1680, de qui hérite noble homme Jean DEROUET (ou DROUET). Antoine et Jacques DROUET la vendent en 1731 à Antoinette Lesourd de la Clémencière. – Près du moulin un monument a été érigé par Mme de La Béraudière, en souvenir d’un accident de voiture où elle avait failli périr le 1er octobre 1857. Une statue de Vierge y a été inaugurée le 15 août 1859.

Y vécurent, par exemple, Mathurin CAILLAUT (~1601-1687), métayer de La Bottière, son fils, Jacques CAILLAUT (~ 1621-1696), également métayer de La Bottière. C’est aussi le lieu de naissance de ma grand-mère, Rose MARTINEAU (1905-1985).

Chizé. Hameau. Ancienne villa gallo-romaine et domaine important au XIe siècle, dont dépendait entre autres borderies la Gautrèche, plus tard fief et seigneurie avec « hostel », cour, jardins, vergers, bois taillis, trois étangs : l’étang de Harassé, le Viel-Etang, tous deux convertis en prés dès le XVIIe siècle, et le Petit-Etang, le tout relevant de la seigneurie de Bouzillé. – En est sieur Jean de LOISELIERE, écuyer, en 1377, Pierre de CIERZAY, 1414, Thomas de CIERZAY, 1470, de qui l’acquiert le 21 janvier 1478 Jean de DAILLON du Lude, Macé VAUGIRAULT, 1489, Louis de CIERZAY, mari de Jacquine de VAGIRAULT, qui le 7 mars 1580 le vendit à noble homme François BITAULT, – Jacques BITAULT, 1679, – Marie Madeleine BITAULT veuve de Georges-Henri de Clermont d’Amboise, 1727, – Jean-Baptiste de la Haie-Montbault, 1752. –  Il y existait un moulin à eau dès le milieu du XIIe siècle, avec étang encore de 77 ares.

La Corbière. Ferme. Ancien fief avec « hôtel noble » relevant de Bouzillé, appartenait à la famille Goubault du XIVe siècle au XVIIe siècle et fut ensuite divisé. René GOUGEON y était journalier en 1720.

…(à suivre)

Patronymes

Le lieu Melay est utilisé plus de 1000 fois dans mon arbre. On y trouve en particulier les noms BANCHEREAU BENESTAU – CAILLAUT – DEFOIS – DENECHERE – DENIS – GÂTÉ – GOUGEON – GRENOUILLEAU – HOUET – MARTINEAU – MESNARD – MICHEAUNICOLASOGEREAUPICHERYPINEAUROCHARD pour les plus utilisés.

Sur ce blog

Vous trouverez sur ce blog les biographies de tous les poilus de Melay Morts pour la France.

Voici également quelques articles qui ont pour cadre la paroisse de Melay :

Liens utiles

    • Lien vers les registres paroissiaux et d’état-civil de Melay.
    • Site officiel de la commune déléguée de Melay.
  • Melay sur Territoires.fr. (Avec relevé des lieux-dits dans une nouvelle fenêtre.)

Publicités

5 réflexions sur “Pense-bête généalogique pour Melay

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article très synthétique de ce qu’il faut savoir sur Melay (49).
    Depuis que GENEANET a ma demande (marchand49 : https://www.geneanet.org/forum/viewtopic.php?f=24&t=623991) a rendu possible au moins pour Gramps (Mon logiciel de généalogie) la visibilité des notes de lieux suite a un envoi gedcom, je me suis permis de citer vos « pense bête » généalogiques (= liens vers votre Blog).
    J’espère que vous n’y voyez pas d’inconvénients.
    Au plaisir de vous lire

    J'aime

  2. Bonsoir,

    Je n’y vois aucun inconvénient et même au contraire je vous en remercie. J’aimerais bien d’ailleurs en faire autant, mais, je viens de lire votre « demande » et cela me parait assez technique !!! (j’ai Heredis).
    De la même manière, je n’ai toujours pas compris pourquoi sur Geneanet, mes individus apparaissent parfois avec une liste « événements » puis une liste « sources » (qui généralement reprend les sources des événements… c’est donc redondant), mais ce n’est pas systématique…
    Bien cordialement et bonnes recherches,
    Françoise

    J'aime

  3. Bonjour,
    Merci.

    1)La norme Gedcom n’ayant pas évolué depuis 1996 chaque éditeur a poursuivi le développement leur logiciel (Heredis, Généatique, Genweb, Webtrees, Ancestris, Gramps, etc) en s’éloignant progressivement du modèle initial rendant difficile le dialogue avec GENEANET (basé sur GenWeb).
    On attend l’arrivée d’une nouvelle norme : GedcomX …….

    2)Vous dites :
    « mes individus apparaissent parfois avec une liste « événements » puis une liste « sources » (qui généralement reprend les sources des événements… c’est donc redondant), mais ce n’est pas systématique… »

    Je pense que cela est du a l’introduction depuis 2014 de la notion de « Chronologie » chez GENEANET :
    « Celle-ci est affichée sur toutes les fiches individuelles …….sous certaines conditions :
    si des événements supplémentaires aux événements classiques (naissance, baptême, union, décès ou inhumation), existent ou sont créés,
    si des témoins possédant eux-même une fiche dans l’arbre sont reliés avec les événements classiques cités ci-dessus. »
    Donc pas systématique
    Source : https://www.geneanet.org/blog/post/2014/02/nouveau-sur-vos-arbres-la-chronologie-html

    A ce propos GENEANET est en train de repenser cette chronologie :
    https://www.geneanet.org/blog/post/2019/01/nouveau-geneanet-chronologie
    Cela me semble très prometteur on se rapproche d’une ligne de vie :
    Un exemple sur une de vos fiches :
    https://gw.geneanet.org/fanfantiti?lang=fr&n=denechere&oc=0&p=renee&type=timeline

    J’espère ne pas avoir été trop ennuyeux

    Bonnes fêtes de Pâques

    J'aime

  4. Bonjour,
    Geneanet
    Si j’ai bien compris l’affichage « Événements » plus « Sources » n’est pas aléatoire mais répond a cette règle sur la rubrique chronologie :

     » Celle-ci est affichée sur toutes les fiches individuelles de votre arbre, sous les rubriques d’état civil (après les frères et sœurs)… sous certaines conditions :
    si des événements supplémentaires aux événements classiques (naissance, baptême, union, décès ou inhumation), existent ou sont créés,
    si des témoins possédant eux-même une fiche dans l’arbre sont reliés avec les événements classiques cités ci-dessus. »
    Source (2014) : https://www.geneanet.org/blog/post/2014/02/nouveau-sur-vos-arbres-la-chronologie-html
    Mais Geneanet prépare une autre présentation pour 2019 style ligne de vie (time life):
    Source (2019) : https://www.geneanet.org/blog/post/2019/01/nouveau-geneanet-chronologie.
    Ce pourrait être un bon outil pour des recherches approfondies surtout quand on nomme ces sources et quand on est dans l’esprit de partage.
    Voici un exemple de présentation pour une de vos fiche :
    https://gw.geneanet.org/fanfantiti?lang=fr&n=denechere&oc=0&p=renee&type=timeline

    Cordialement

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir,
      Merci pour ces explications très précises et très claires. En effet, cela explique tout !
      Quant à la nouvelle « chronologie » c’est un très bel outil, très clair aussi et très pratique. Merci de me l’avoir fait connaître.
      Bien cordialement,
      Françoise.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.