MELAY a mille ans

Melay (49)

Dans quelques mois – le 8 et 9 juin exactement – l’un des villages de mes ancêtres, Melay, fête ses 1000 ans. L’occasion pour moi d’évoquer certains de mes ancêtres paternels.

Il y a 1000 ans, en effet, le nom de Melay – sous la forme Melei –  apparaissait pour la première fois, comme l’écrit Célestin Port au début de son article consacré à ce village.

Début de l’article Melay, Dictionnaire Historique du Maine-et-Loire,  Célestin PORT.

Et voici ce fameux melei tel qu’il apparaît dans le Livre Blanc (Cartulaire de l’Abbaye Saint-Florent).

ANGERS, Archives départementales de Maine-et-Loire, H 3713

 

Melay, village de mon enfance

Cette petite fête est l’occasion pour moi de revenir à Melay et d’écrire quelques articles autour de ce village et de mes ancêtres qui y ont vécu.

Car pendant très longtemps, lorsque j’étais petite, Melay était pour moi un lieu très important. C’était le village de mon père, celui où il avait vécu toute sa vie, jusqu’à ce qu’il se marie et commence à vivre ailleurs, avec ma mère, puis nous, ses enfants.

C’était aussi le village de mes grands-parents, qui y vivaient encore, et celui de certains de mes oncles et tantes, et donc d’un bon nombre de mes cousins et cousines… C’était l’un des villages de mes vacances. Nous y allions au moins une fois par an et j’y restais souvent quelques semaines, pendant les grandes vacances. Melay, pour moi, c’était – et c’est toujours – l’été, le soleil, la chaleur. Cela sent les foins, les mûres et même la figue. Je me souviens des chemins où l’on espère l’ombre, des nuits où l’air reste tiède, où l’on dort fenêtre ouverte, parfois même à la belle étoile …

La maison de mes grands-parents, à La Saunerie, où mon père est né et où j’allais souvent en vacances.

à suivre…

Publicités

5 réflexions sur “MELAY a mille ans

  1. Pas d’ancêtres proches mais Mathurin Pineau x 04/02/1682 Melay (+ 15/07/1716 Melay) x Jeanne Château (+ 18/04/1710 Melay) et aussi Perrine Fouyneau + 21/02/1682 Melay, aucune date pour Pierre Chateau ou Vincente Bonnamy. Je les salue de loin car j’avais eu tendance à les oublier ! Ont-ils connu les vôtres ?

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai profité de la belle journée d’hier pour visiter de visu « La Saunerie » que vous citée ici.
    Elle fut le berceau d’un des ancêtres de mon épouse :
    DENECHERE René Martin (°27/5/1831,x 49/9/1866,+23/1/1886 Melay).
    Il était le dernier enfant d’une fratrie de 14 enfants (Famille DENECHERE Louis x ADAM Marie Modeste) dont l’un des membres figure dans votre arbre sur GENEANET :
    https://gw.geneanet.org/fanfantiti?lang=fr&p=francois&n=denechere&oc=2
    François marié en première noce avec NICOLAS Jeanne (12/1/1845) .
    Cette famille a occupée les lieux au moins de 1801 a 1854 comme métayer peut être pour le compte du château de Bouzillé »???
    J’ai du mal a imaginé les conditions de vie d’une si grande famille a cette époque alors que la route qui traverse cette métairie n’a été ouverte qu’en 1867

    Aimé par 1 personne

    1. Quelle chance !!!
      Jeanne NICOLAS, que vous citez, était la sœur de mon ancêtre, Pierre NICOLAS, dont je descends. Elle a donc vécu à La Saunerie bien avant mon grand-père – et mon père – lui aussi d’une grande famille, puisque 12 enfants !
      Je sais qu’alors la ferme appartenait à la famille de la Béraudière dont certains de mes ancêtres étaient les métayers.
      J’ai quelques lettres à ce sujet qu’il faudrait que je publie un jour…

      J'aime

  3. Bonsoir,
    Bonsoir,
    Effectivement cette famille De La Béraudiére occupant le château de Bouzillé a Melay devait gérer un certain nombre de métairies.
    J’aimerais d’ailleurs retrouver des documents relatant l’emploi de métayers de cette famille DENECHERE mais j’ignore ou chercher :
    Peut être actes notariés ? mais quel notaire ? ou alors ces contrats étaient ils faits sous seing privé donc sans écrit.
    Débutant en généalogie je vais me documenter.
    Au plaisir de vous lire pour tout savoir de Melay .
    Car je ne suis qu’un sarthois de naissance (et de cœur) qui profitant de sa retraite essaie d’assimiler enfin les mœurs, coutumes, … de cette région (que j’habite quand même depuis 1979).
    Merci

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.