L’enfant au poteau, Corzé, 1698

Calendrier de l’Avent 2018 – J-1

Corzé, 8 novembre 1698

C’est ainsi que peut-être fut surnommé ce pauvre enfant que l’on trouva à Corzé au pied d’un poteau qui portait les armes du marquis de Jarzé…

Acte de baptême de René Joseph, trouvé au pied d’un poteau, 8 novembre 1698, Corzé – AD49

Le huict novembre mil six cent quatre vingt dix huict a receu les ceremonies de baptesme dans l’Eglize de Corzé par nous curé de Corzé sousigné René Joseph dont on ne connoist le père ny la mere ny le temps qu’il est venu au monde, ayant esté expozé sur les deux heures apres midy au vilage de L’Espinière dans un carefour au pied d’un pousteau portant les armes de Monsieur le Marquis de Jarzé, le dict enfant fut ondoyé par [blanc) LUSSON vicaire du dict Corzé dans la necessité en presence de Monsieur BIENVENU sergeant Royal qui y furent appellés et encore en presence de Pierre GREZILLON, Jacques PENANCEAU, Michel RATIER et Jean LUDEAU, il fut ondoyé dans la maison de Pierre CORNIERE où l’enfant fut porté par l’ordre du dict BIENVENU sergeant Royal # a esté parain Jean LUDEAU et marainne Jeanne AUBINEAU qui nous ont dict ne scavoir signer #le cinquiesme de ce mois qu’il fut expozé.

On ne peut savoir si c’est le poteau ou l’enfant qui portait les armes du Marquis de Jarzé…


Notes, Sources et Liens

Illustration

  • Lorenzo Costa, La Sainte Famille, vers 1500. (Wikipedia)
Publicités

4 réflexions sur “L’enfant au poteau, Corzé, 1698

  1. Merveilleuse légitimation. Mais mon amie (80 ans comme moi) de Nîmes, mais à l’époque de Châtellerault, porte le patronyme de celui qui était encore marié à sa mère (de descendance noble) mais disparu suite à une affaire de justice. Le divorce n’a pu être réalisé qu’en 1941. Quant à son père biologique (qui a épousé quelqu’un d’autre), elle a su seulement à 9 ans qui il fut, car elle allait à l’école avec une enfant qui savait être sa cousine. Il était mort sur le front en 1940 et depuis, lors d’un Noël récent, je lui ai produit sa vraie généalogie paternelle. Lointainement, par des Requiem, nous avons quelques gènes communs dans le Châtelleraudais. Depuis ce Noël, elle dit qu’elle a « accouché » de son père.

    Bonnes fêtes à vous tous, auteur du blog et lecteurs.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.