Sous le voile, Rochefort, 1639

Calendrier de l’Avent 2018 – J-3

Rochefort, 14 juillet 1639

Un enfant mis sous le voile de la mariée, selon la coutume d’Anjou, afin de le légitimer…

Jan DELAVAU et Françoise HOUDET tous deux de la paroisse ont esté espousés en l’église de Rochefort par moi vicaire soubsigné et en vertu de dipense au quatrieme degré de consanguinité optenue de noble homme Mre Georges JANVIER grand vicaire de Monseigneur de Angers et Abbé des Vaulx, donnée la dicte dispense du seizieme de juin, présents Messire Pierre DELAVAU père, Luc HOUDET frère de l’espouse, Messire Jean BLAISTEAU, Jacques BOISARD et autres, fait le quatorzième de juillet 1639, plus a esté mins soubz le voile pendant la bénédiction nuptiale qui fu donné à la Sainte Messe après la Consécration, un enfant aagé de sept à huit mois appellé Pierre, lequel ils ont recogneu estre parens et engendré de eulx avant qu’il fussent mariés, la ditte cérémonie pour le rendre legitime suivant la coustume du pais de Anjou.

 


Sources, Notes et Liens

Illustration

  • Marc Chagall, La madone du Village, 1938-1942.
Publicités

5 réflexions sur “Sous le voile, Rochefort, 1639

  1. Bravo pour cette trouvaille, j’ignorais cette tradition d’Anjou ! De nos jours, certains jeunes adultes auraient du mal à trouver place sous le voile de la mariée lorsque les parents régularisent ! Je pense particulièrement aux petits-enfants d’une amie dont les parents ont régularisé (en Normandie) le même jour que ma petite-fille fut baptisée (en Bretagne) il y a 7 ans !

    Aimé par 1 personne

  2. Et moi, née en 1950, je n’ai été légitimée qu’à 29 ans (à cause d’une loi vieillotte, archaïque qui, jusqu’en 1975, interdisait à un homme déjà marié (sans enfant aucun, débouté lors de son divorce en 1950), de légitimer un enfant « adultérin »!!!…Ma mère, angevine, n’avait plus vraiment l’âge de porter le voile…et, selon son désir, car il avait l’humour provençal, j’ai été ce jour là le « témoin » de mon père !!! Ce fut une journée très gaie !…sous un soleil de plomb !

    Aimé par 1 personne

  3. Le commentaire qui aurait dû se trouver à cet endroit a, après blocage de l’ordi, atterri par ma maladresse sans doute, sur le texte du 24 décembre. Avec mes excuses et meilleurs voeux pour les fêtes qui arrivent.

    Aimé par 1 personne

    1. [Je me suis permise d’intervenir et voici votre commentaire revenu à sa bonne place ! Comme par magie … et c’est une très belle histoire ! ]
      Rose l’Angevine écrivait ceci :
      « Merveilleuse légitimation. Mais mon amie (80 ans comme moi) de Nîmes, mais à l’époque de Châtellerault, porte le patronyme de celui qui était encore marié à sa mère (de descendance noble) mais disparu suite à une affaire de justice. Le divorce n’a pu être réalisé qu’en 1941. Quant à son père biologique (qui a épousé quelqu’un d’autre), elle a su seulement à 9 ans qui il fut, car elle allait à l’école avec une enfant qui savait être sa cousine. Il était mort sur le front en 1940 et depuis, lors d’un Noël récent, je lui ai produit sa vraie généalogie paternelle. Lointainement, par des Requiem, nous avons quelques gènes communs dans le Châtelleraudais. Depuis ce Noël, elle dit qu’elle a « accouché » de son père.
      Bonnes fêtes à vous tous, auteur du blog et lecteurs. »

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.