Un inconnu, une étable et une paire d’heures, Brain-sur-l’Authion, 1710

Calendrier de l’Avent 2018 – J-13

Brain-sur-l’Authion, 14 septembre 1710.

Un inconnu est trouvé mort dans une étable. Ce n’est pas le premier inconnu que je trouve mort et ce n’est pas non plus le premier que je trouve à mourir dans une étable ou dans un autre lieu de ce genre, mais c’est la première fois que je trouve l’expression une paire d’heures…. Renseignement pris, il s’agit en fait d’un livre d’heures et, même si ce livre d’heures est sans doute beaucoup plus simple que celui qui illustre cet article, il aura néanmoins permis à cet inconnu d’être inhumé chrétiennement dans le cimetière de Brain-sur-l’Authion.

Acte de sépulture d’un inconnu,  14 septembre 1710, Brain-sur-l’Authion – AD49

Le quatorziesme jour de septembre mil sept cent dix a esté inhumé dans le grand cimetiere de Brain-sur-l’Authion par nous curé dudit lieu sousigné le corps d’un pauvre garçon trouvé mort dans une étable de la métayrie de Lymele que l’on nous a assuré pouvoir avoir environ vingt ans, dans les habits duquel on a trouvé une paire d’heure, en présence de René POHOUIÉ et de Robert FOUQUE, de René CLAIRENBAULT et de Maurice RASSICOT qui ont dit ne sçavoir signer.


Notes, Sources et Liens

Illustration

  • Horae Beatae Mariae Virginis (La Flora) (Livre d’heures de la Sainte Vierge Marie « Flora »). En ligne ici.
Publicités

3 réflexions sur “Un inconnu, une étable et une paire d’heures, Brain-sur-l’Authion, 1710

  1. J’avais également remarqué dans les registres paroissiaux que le curé était très attentif sur la recherche tout ce qui pouvait prouver que le mort inconnu était un « bon chrétien « . Sans cette preuve il ne pouvait effectivement pas être inhumé en terre chrétienne, c’est à dire dans le cimetière. A l’inverse je me demande où on peut trouver de traces d’inhumation histoire du cimetière pour des inconnus dont on aurait pas trouvé la moindre preuve de chrétienté? Actes judiciaires par exemple ?

    Aimé par 1 personne

    1. Il est très rare, je pense, de ne pas trouver de preuves tant il était important d’être inhumé en terre chrétienne. Parfois j’ai trouvé que l’on inhumait « au bord du cimetière « , à l’extérieur donc, mais non loin….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.