K comme KAMARADES ou Perrine CADOT (~1590-~1650)

Où l’on découvre que parfois l’on ne découvre … rien du tout malgré des recherches acharnées…

L’auteur de cet alphabet a lui aussi trompé son monde… Pas facile de trouver des mots en K dans la langue française, mais en allemand c’est en effet beaucoup plus simple. Pour ma part, comme entre camarades, on est généralement gentils, on peut se faire des cadeaux (Kadeaux ! ). Voici donc, à tout hasard, Perrine CADOT.


Perrine CADOT (Génération 13 – Sosa 7295) est l’une de mes grands-mère bout de branche dont je ne sais pas grand-chose. En réalité, rien, si ce n’est qu’elle demeurait en 1643 au Lion d’Angers et que son mari, Pierre COUÉ, était déjà décédé à ce moment-là. Tout cela, je l’ai appris sur l’acte de mariage de sa fille, Mathurine COUÉ, qui a eu lieu le 10 janvier 1643 à La Chapelle-sur-Oudon.

Acte de mariage de Mathurine COUÉ, fille de Perrine CADOT, 11 janvier 1643, Le Lion d’Angers – (AD49)

Le diziesme jour de janvier mil six cent quarente et troys Pierre GAIGNEUX veuf de deffuncte Marie JONCHERAY paroissien de ceans a espouzé Mathurine COUÉ fille de deffunct Pierre COUÉ et de Perrine CADOTZ paroissienne du Lyon d’Angers et ce en presence de Pierre CRANNIER, François LIZÉ, Lézin SAUVAIGE, Jehan CRANNIER et Jacques LEBRETON, lesquelz ont dit ne scavoir signer.

Le Lion d’Angers se situe au Nord d’Angers, à une trentaine de kilomètres et La Chapelle-sur-Oudon est juste un peu plus au nord du Lion-d’Angers.

Le Lion d’Angers possède des archives très anciennes, qui remontent assez loin. Il se pourrait donc que j’y trouve des informations sur ma Perrine CADOT (parfois orthographié CADOTZ).

A la recherche de Perrine CADOT…

Vérification préalable sur Geneanet…

Je vérifie quand même auparavant sur Geneanet… Non…  Rien … Aucune information supplémentaire sur Perrine… Rien de plus que ce que je possède déjà… Allons donc dans les registres

Quelques heures plus tard… 

J’ai arpenté les baptêmes, les mariages, les sépultures  du Lion d’Angers avant 1643, jusqu’en 1600… Rien ! Un ou deux COUÉ, pas de CADOT…

Retour à La Chapelle-sur-Oudon.

Voici l’acte de baptême de la petite fille de Perrine CADOT, fille de Mathurine COUÉ et de Pierre GAIGNEUX, dont je descends, née le 9 avril 1647 à La Chapelle-sur-Oudon et qui se nomme Françoise GAIGNEUX.

Le neufiesme jour d’apvril mis six cent quarante et sept a esté baptisée Françoyse fille de Pierre GAYNEUX et Mathurine [blanc], ont esté parain et maraine Jehan ROUSSEAU et honorable femme Françoise VERGER, ledit ROUSSEAU et VERGER ont declaré ne scavoir signer.

Et toujours rien de plus, après encore quelques heures de recherche…. Cette fois, je jette l’éponge, pour le moment du moins, ou bien ce Challenge 2018 s’arrêtera pour moi, faute d’articles…

A suivre donc et à demain !


A faire :

  • Reprendre les recherches autour de Perrine CADOT. (Voir dans les autres paroisses aux alentours… Utiliser Geneanet, Bigenet… Je n’ai pas dit mon dernier mot !).
Publicités

2 réflexions sur “K comme KAMARADES ou Perrine CADOT (~1590-~1650)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.