C comme CANON ou Noëlle BOULAY (~1620-1680)

Où l’on découvre que l’on se mariait parfois très loin de son lieu de naissance, même au XVII ème siècle, et que la généalogie est pleine de surprises…

Déjà la lettre C ! Demain petite trêve du dimanche. Mon alphabet me propose le mot CANON. Là, c’est facile, même si je n’ai pas de CANON dans ma généalogie, j’ai beaucoup de BOULET, que l’on écrit de préférence BOULAY

Allez hop ! Petit zoom sur Noëlle BOULAY, une de mes ascendantes paternelles. Je vais aller de surprise en surprise…

Première surprise. Mariée à Mathurin CHAVENEAU, Noëlle BOULAY est déjà décédée lorsque sa fille, Michelle CHAVENAU se marie avec Charles DENECHERE, le 21 janvier 1688 à Chemillé. Jusqu’ici rien que de plus normal, seulement Noëlle BOULAY est décédée à Mazé, paroisse qui se situe à plus de 60 kilomètres au nord de Chemillé, qui plus est, au nord de la Loire ! Or, la Loire n’est pas un fleuve que l’on franchit aisément, que ce soit en généalogie ou autrement ; cela est donc extrêmement suspect. Si Michelle CHAVENEAU est réellement la fille de Mathurin CHAVENEAU et de Noëlle BOULAY, comme indiqué sur son acte de mariage, comment s’est-elle retrouvée à Chemillé ? Il me reste à trouver une preuve qu’il s’agit bien des mêmes personnes (un couple homonyme, c’est possible, certes, avec les mêmes prénoms, c’est plus rare, mais cela s’est déjà vu). Si Michelle CHAVENEAU est originaire de Mazé, il doit bien en rester une trace quelque part…

Trajet (à pied) de Mazé à Chemillé – (Geoportail)

Deuxième surprise. L’acte de baptême de Michelle CHAVENEAU reste introuvable à Mazé. J’ai retrouvé celui de ses sept autres frères et sœurs : Françoise (1637), Marie (1640), Mathurin (1642), Pierre (1645), Jeanne (1648), Andrée (1650) et Noëlle (1657). Pas de Michelle ! Je commence à me demander si cette ascendance n’est pas purement fantaisiste et si je ne dois pas purement et simplement supprimer Noëlle BOULAY,  son mari et tous leurs ascendants de mon arbre…

Troisième surprise. Ne trouvant rien à Mazé, je retourne à Chemillé. Michelle CHAVENEAU y a eu quatre enfants, parmi eux Jacques DENECHERE dont je descends et une petite Michelle, qui est baptisée le 20 novembre 1698 et dont le parrain est un certain Joseph BIDAULT, qui m’intrigue. Quelques années plus tard, toujours à Chemillé, le 28 juin 1702, je retrouve l’acte de mariage de ce Joseph BIDAULT qui se marie avec Jeanne LE GAIGNEUX . A ce mariage est présent Charles DENECHERE (le mari de Michelle CHAVENEAU) qui est dit être son oncle. Surtout. Je découvre qu’il est le fils de Jean BIDAULT et de Marie CHAVENEAU. Est-ce enfin le lien que je cherchais ? Ce qui est étrange, c’est que rien n’indique qu’il soit originaire de Mazé…

Quatrième surprise. Les possibilités pour qu’il y ait un second couple homonyme étant quasiment nulles, je retourne à Mazé où je découvre qu’un Jean BIDAULT s’y est effectivement marié avec une Marie CHAVENEAU (le mariage a eu lieu en 1664) et que celle dernière est bien la fille de Mathurin CHAVENEAU et de Noëlle BOULAY ! Le baptême de leur fille, Michelle BIDAULT, le 8 novembre 1676, atteste de l’existence de Michelle CHAVENEAU puisque celle-ci est sa marraine et qu’elle est dite sa tante. Ouf ! Mon ascendance est enfin prouvée !

Une fin bien triste !

Michelle CHAVENEAU est inhumée le lendemain du mariage de son neveu, le 29 juin. Ce mariage est d’ailleurs l’un des plus courts que j’ai rencontré. En effet, Jeanne LE GAIGNEUX meurt le samedi 5 août 1702, soit un mois et 8 jours après son mariage. La veille, le vendredi 4 août, avait été inhumée la petite Michelle DENECHERE, filleule de Joseph…

Jospeh BIDAULT se remarie en 1706 à Mazé avec Marguerite JOULAIN… Il me reste à trouver ce qu’il est devenu et peut-être un jour, à comprendre pourquoi Michelle CHAVENEAU s’est-elle mariée si loin de chez elle …

 

Publicités

7 réflexions sur “C comme CANON ou Noëlle BOULAY (~1620-1680)

  1. Moi j’ai un Ballain qui s’est marié à …Saint Domingue !!!
    Pensez à tous ceux qui sont partis aux Antilles, en Afrique, en Inde !!!et qui étaient bretons, angevins…certains revenaient mourir chez eux !!!

    Aimé par 1 personne

  2. Challenge intéressant ! Ça pousse à faire des recherches poussées et éclaircir des points noirs ! L’an dernier j’avais fait le mien sur mes situations bloquantes… et cela m’a permis d’avancer, rien que par le fait de rédiger et de mettre mes idées au clair.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.