La Chapelle-du-Genêt – Baptêmes – 1554-1570

Transcription du registre paroissial de La Chapelle-du-Genêt

Première Partie – 1554-1570

 

Dans cette paroisse, qui est entrée depuis peu dans ma généalogie, existent de très très vieux registres. Les actes les plus anciens datent en effet de 1554. Ils ont été transcrits par Jacques GOURDON, prêtre  et vicaire de La Chapelle-du-Genêt depuis 1539 (selon Célestin Port).

Tous les actes transcrits par ce prêtre se terminent par la formule « et est vray« , suivie de sa signature, que voici.

Signature de jacques GOURDON, prêtre de La Chapelle-du-Genêt, 1560 – (AD49)

Quelques remarques

La première partie de ce registre contient plus de deux cents actes, principalement des actes de baptêmes, qui s’échelonnent de 1554 à 1570. Conformément au calendrier de ces temps anciens (ancien style), l’année ne commençait pas encore au premier janvier, mais au premier avril ; j’ai conservé les années telles qu’elles ont été transcrites dans le registre mais il convient de les vérifier soigneusement, car parfois le curé ne semble plus savoir véritablement en quelle année il se trouve… (Voir, par exemple, l’acte du 2 février 1567). L’édit de Roussillon qui fixait le début de l’année au premier janvier dans toute la France fut promulgué en effet en 1564, mais ne fut appliqué qu’en 1567 avec, et c’est assez compréhensible, quelques cafouillages…

Un curé réfugié à Angers

Pendant les guerres de religions, pudiquement désignées de troubles par Jacques GOURDON, ce dernier se réfugie à Angers. Ainsi écrit-il dans son registre, à son retour :

La Chapelle-du-Genêt – BMS – 1554-1680, vue 43 – (AD49)

Le IIII è jour de mars 1569 durant les troubles et séditions des Huguenots, moy estant à Angers, fugitif, trespassa deffuncte Loyse AUBRON environ deux heures après mydy, Dyeu par sa Grace en vueille avoir l’ame. Amen..

Autres faits remarquables

En 1561 et dans les années suivantes, les vins étaient très chers. L’hiver de 1563 fut particulièrement pluvieux et La Chapelle-du-Genêt connut de très grandes inondations. L’hiver suivant, celui de 1564, fut très froid et particulièrement rigoureux et la neige tomba en abondance. (Voir toutes ces remarques en rouge dans la transcription du registre).

Patronymes les plus représentés (en bleu, ceux de mes ancêtres).

ALLARDAUBRON – CLEMOT – COLONNIER – COUGNES (var. COIGNEE) – COURTAYS – JEHANNIN (var. JANNIN) – MESNARD – PEILLA.

Paroisses avoisinantes BeaupréauTrémentines.

Lieux-dits La Bretesche – La Riffaudière – La Haye – Josselin – La Porrette – L’Espinay – Longle – La Ménardye – La Vignardière – La Petite Gaudye. (à vérifier)

ProfessionsClerc (Georges MARTIN, Pierre DELAUNAY) – Couturier (Jean COURTAYS) – Recepveur (Louis BARDIN de Beaupréau).

Personnages curieux – Messire Julien GUERRIER, official de Beaupréau et curé de la Jumelière – Guillaume COURTAYS dit Quart d’homme.

Prénoms singuliersBriand – Damienne – Roc.

(Par ailleurs, un très grand nombre de saints sont cités et je suis en train de les répertorier sur une page spéciale.)


  • Registre paroissial de La Chapelle-du-Genêt 1554-1597 – Première partie – 1554 – 1570 – (vues 1 à 46). [PDF]

Seconde partie à suivre bientôt …

Publicités

5 réflexions sur “La Chapelle-du-Genêt – Baptêmes – 1554-1570

  1. Bravo je vous lis . Me dire si c’est vous qui avez dépouillé les registres de La Chapelle-du -Genet . Pour info: J’ai écrit récemment un livre sur une seigneurie du Haut Anjou. de Cherré. La Fessardière.

    J'aime

    1. Bonsoir et merci pour votre commentaire.
      Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris votre demande, mais non, je n’ai pas dépouillé les registres, mais je « m’amuse » à les transcrire. Je tente d’y retrouver certains de mes ancêtres, mais surtout, j’y découvre de belles choses, toujours passionnantes, que j’aime à partager.
      J’ai entendu parler de vos ouvrages, mais je ne les ai pas lus. J’ai quelques ancêtres à Cherré (pas beaucoup) dont une certaine Angevine GILLIER, dont j’ai parlé ici sur ce blog et qui me plaît beaucoup.

      J'aime

  2. Merci encore Madame pour le dépouillement éclairé de ce vieux registre. J’y ai retrouvé mon ancêtre Marie Coignée, décédée en 1624, qui épousa Julien Drouet. Leurs descendants furent meuniers au moulin du Pont et au moulin de Chevreau à La Chapelle du Genêt. J’attends la suite avec impatience pour retrouver d’autres ancêtres Aubron, Sicher, Courtays, Allard…. Merci d’avance. Bonne journée.

    J'aime

  3. J’apprécie toujours votre blog. Je voudrais juste faire une petite remarque (et ne vous sentez pas obligée de la publier) : l’année civile ne commençait pas au 1er avril mais le lundi de Pâques, donc entre le 22 mars et le 25 avril (vous pouvez trouver un tableau ici pour le XVIe siècle : http://www.sgyonne.org/sgyonne/genea8.php) ; d’autre part, la date du 1er janvier peut commencer en 1566 dans certaines communes (c’est le cas à Tonnerre). Merci encore pour vos intéressants relevés.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.