V comme VOYEUR

Si vous ne connaissiez pas ce terme, ne vous inquiétez pas ! Je ne le connais pour ma part que depuis quelques jours…

Montjean-sur-Loire, 13 avril 1676

Ce jour-là eut lieu le mariage d’un certain Henry AUBRY dit voyeur des Moulins d’Anjou. Il ne m’en fallait guère plus pour me donner envie de faire des recherches sur cet énigmatique voyeur de moulins !

Mariage d’Henry AUBRY et Radegonde DUIT, 13 avril 1676 – [AD49- Montjean-sur-Loire – BMS – 1673-1682, vue 45/145]

Voici tout d’abord la transcription du début de cet acte dont l’écriture – notons le au passage – est un délice pour les yeux !

Le troisieme [erreur pour treize] jour d’avril 1676 ont espousé dans l’église de St Simphorien de Montjan par nous sousigné curé dudit Lieu, Maistre Henry AUBRY voyeur des Moulins d’Anjou, fils de defunct honorable homme Denis AUBRY vivant Maistre architecte masson et de Renée LE BOITEUX de la paroisse de St Maurice d’Angers et Radegonde DUIT fille de defunct honorable homme Maistre François DUIT vivant maistre chirurgien et de Louise SAUVEREAU de cette paroisse, avec authorité de monseigneur d’Angers pour la dispense d’une publication ontenue le huitiesme jour d’avril 1676 signé Henry evesque d’Angers et plus bas Musard secretaire…

Le voyeur – ou voieur, voyer – était un officier public préposé à la police des rues et des chemins. J’imagine que le voyeur des moulins s’occupait donc de la réglementation des moulins, ce qui devait être assez compliqué  (il y avait beaucoup de moulins autrefois !).

Célestin Port cite justement le père d’Henry AUBRY. Voici ce qu’il en écrit :

Aubry (Denis) « maître architecte et maçon » d’Angers, demeurait sur le port Ligner, dans la maison du Soleil qu’il avait acquise en 1659. – Il possédait aussi depuis 1648 la closerie de la Saulaye en Sainte-Gemme. – Il fut inhumé le 12 septembre 1674, – sa veuve Renée LEBOISTEUX, âgée de 70 ans, le 31 janvier 1697. [Dictionnaire Historique…]

Le Glossaire de l’Anjou, quant à lui, donne pour voyeur, qu’il considère comme un vieux mot angevin synonyme d’inspecteur, un exemple, et cet exemple, bien évidemment, c’est celui de …. je vous le donne en mille, je vous le donne en cent, c’est celui, bien-sûr, d’Henri AUBRY ! [J. Verrier et R. Onillon, GLossaire de l’Anjou…]

Voyeur, s. m. – Hist. – M. Duit père avait épousé la soeur du curé ( de Mj.), Louise Sauvreau, dont il avait eu, outre François, l’abbé, deux fills (dont) Radegonde, mariée à Messire Henri Aubry, « voyeur des moulins d’Anjou ». (Abbé ALLARD, N. s. Mj. 178)

 


Illustration – Alphabet français / textes et poésies par F. Modelon – Ed. J. Duret (Paris), 1887. [Source Gallica].

Quel est le mot illustré ? Vous le saurez demain. Si cela vous amuse, vous pouvez essayer de le deviner et proposer éventuellement votre solution en commentaire… Si vous ne pouvez attendre, allez sur Gallica grâce au lien ci-dessus !

Solution du jour précédent – U comme Uniforme. (Bravo à Marie-Claude, Stefieh, Véronique et aussi pour leur brillante participation tout au long de ce Challenge à Gavroche et à ma cousine Rose Virgule …).

Publicités

6 réflexions sur “V comme VOYEUR

  1. Les auberges d’Angers.
    L’auberge du » Soleil »au XVIIe siècle,attenant à » L’Oie rouge » et voisine du « Noble Vainqueur ».
    (Description de la ville d’Angers .Péan de La Tuillerie.)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s