E comme ETANG

Un jeune garçon noyé dans le grand étang des Buhards

La Jumellière, 9 mai 1703

9 mai 1703 – La Jumellière – vue 528/600
Le neufieme jour de may mil sept cent trois a esté par nous prestre soussigné inhumé au grand cimetiere le corps de deffunct Jacques BESNARD agé de douze ans ou environ qui a eté trouvé noyé au grand étang des Buars en cette paroisse ce matin, et estoit de cette dite parroisse depuis 2 ans, estoit fils de Mathurin BESNARD closier de la paroisse de Chanzeaux et de [blanc] FARDEAU sa femme, ont estés presents ledit BESNARD père, Pierre BOISARD et Jean BOISARD metayers de cette paroisse qui ne scavent signer fors ledit P. BOISARD.
Cet acte laisse supposer que cet enfant – hélas noyé bien jeune – n’habitait plus au moment des faits chez ses parents, mais qu’il demeurait depuis deux ans sur la paroisse de La Jumellière. Sans doute était-il fréquent à cette époque que les garçons – âgés de dix ans ou peut-être même moins – quittent leur famille afin d’aller glaner quelques sous chez des paysans un tout petit peu plus riches. On peut imaginer ainsi aisément que le petit Jacques BESNARD, fils d’un closier de Chanzeaux, ait été au service des métayers Pierre et Jean BOISARD, qui assistent d’ailleurs avec le père à l’enterrement du jeune garçon.
La Jumellière, un étang aux Buhards, de nos jours ( Google Maps)

Illustration – Alphabet français / textes et poésies par F. Modelon – Ed. J. Duret (Paris), 1887. [Source Gallica].

Quel est le mot illustré ? Vous le saurez demain. Si cela vous amuse, vous pouvez essayer de le deviner et proposer éventuellement votre solution en commentaire… Si vous ne pouvez attendre, allez sur Gallica grâce au lien ci-dessus !

Solution du jour précédent – D comme Dévotion.

Publicités

3 réflexions sur “E comme ETANG

  1. Même encore du temps de papa et maman (donc jusqu’en 1940 et plus), l’école s’arrêtait à 12 ans. Et à cet âge-là, les garçons étaient placés dans les fermes comme « commis », et souvent, ils dormaient dans le fournil (là, où il y avait le four, un débarras en sorte) ou dans un coin sommairement aménagé dans l’étable. Ils n’avaient que le dimanche après-midi de congé. Les situations de stress d’aujourd’hui n’ont rien a envier aux angoisses d’hier…
    Et notre abécédaire : E comme Elégance ? Elevage ? (pas facile)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s