Briollay (49)

Pense-bête généalogique pour Briollay (49)

Situation – Histoire – Registres – Toponymes – Patronymes – Faits notables – Liens utiles

Situation

Briollay se trouve au cœur de l’Anjou, au nord d’Angers. Son territoire, situé dans les basses vallées angevines, est essentiellement rural.

Histoire

Selon Célestin Port, Briollay est formé du nom du Loir, Ledus ou Letus et du mot celtique Bria, qui veut dire pont, et signifie Pont du Loir. Aux alentours de l’an mil, Foulque Nerra, profitant de son emplacement stratégique, y avait fait construire une forteresse.

A la fin du XVIe siècle, le duc de Rohan accueillait Henry IV qui reçut, le 28 mars 1598, la soumission du duc de Mercoeur. Cet acte, connu sous le nom de Paix de Briollay, préfigure L’édit de Nantes signé quelques semaines plus tard, le 13 avril 1598.

L’église est dédiée – tout comme celle de Tiercé – à Saint Marcel.

briollay-eglise-saint-marcel

Le Palais Perrin – dit aussi Palais de Justice – fait face à la place de l’église. La baronnie de Briollay, fondée au 11e siècle par Foulques Nerra, possédait en effet les droits de haute, moyenne et basse justice. Inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1995, le Palais Perrin est l’un des édifices civils les plus anciens subsistant en Anjou.

briollay-le-vieux-palais-de-justice

Briollay – Célestin Port, Dictionnaire Historique du Maine-et-Loire, 1878.

Registres et Relevés

Briollay dispose de registres paroissiaux très anciens. Les registres de baptêmes commencent en 1574, ceux de mariages et de sépultures en 1598.

Lien vers les registres paroissiaux et d’état-civil de Briollay.

Toponymes

Le Val de Sarthe – ( Anc. La Haute-Sarthe, Le Vau du Sarthe) Ancienne maison noble, avec grande cour précédée d’une avenue et chapelle à l’angle Sud-Est de la basse-cour, vendue par Guillaume Germain Martineau le 10 mars 1757 à noble homme Jacques Garnier de la Roussière. L’un de mes ancêtres, Guillaume DUFAY, était métayer du Val de Sarthe aux alentours de 1600.

briollay-val-de-sarthe

Verrigné – Village situé au Nord du Val de Sarthe. Mon ancêtre, René CHALUMEAU, marchand, y décéda en 1730.

briollay-verrigne

Noirieux – Ancien fief et châtellenie relevant de Briollay et réunis depuis le XVIIe siècle à la terre de Soucelles, avec manoir noble, précédé de beaux jardins en terrasse, et chapelle de St-Joseph, fondée le 29 novembre 1514 par Pierre COUASNON. En est sieur René de Pincé 1616, Pierre TRÉTON 1650, Olivier TRÉTON, conseiller au Présidial, † le 16 août 1655, sa veuve, Renée GOHIN 1665, Charles BOYLESVE 1688. Le logis présente encore l’aspect d’un hôtel du XVIIIe siècle. La chapelle sert de grange. (Dictionnaire Historique du M.-et-L., C. Port, 1878)

briollay-chateau-de-noirieux

La Ferronnière – Ancien fief et seigneurie avec château et chapelle seigneuriale de St-jean-l’Evangéliste, fondée le 16 avril 1568 par René Havres. La terre a gardé le nom d’Etienne Ferron, à qui elle appartenait au commencement du XVe siècle, et de qui hérite vers 1425 Jean Du Port. En est sieur Jean de la Saussaie 1454, Gervais Havres 1540, Marguerite Mauviel 1591, François Lefebvre, écuyer, 1620, 1630, René Lefebvre, chevalier, conseiller au Parlement de Bretagne, 1672, René Poisson de Gastines 1755, sa veuve, Marguerite Volaige de Vaulgirault 1764, leur fils René Poisson de Gastines 1769. (Dictionnaire Historique du M.-et-L., C. Port, 1878)

briollay-manoir-de-la-ferronniere

Pêchevêque – Hameau situé au bord du Loir où vécurent beaucoup de mes ancêtres, en particulier, les familles FEVRIER et CHALUMEAU. Gilles FEVRIER y était ainsi pontonnier au début du 18ème siècle.

Le Vieux-Briollay – Hameau situé au Nord de Briollay à l’endroit où la Sarthe et le Loir sont les plus proches. La famille FERRAND y vivait aux alentours de 1600.

briollay-vieux-briollay

Patronymes

Briollay est utilisé plus de 400 fois dans mon arbre. Voici quelques liens vers les familles les plus représentées. (Cliquez sur un nom)

PROUSTFEVRIER – MONGODIN – DUFAY

Faits notables

  • 11 juillet 1616 – Jean FARDEAU, vicaire de Briollay marie sa nièce avec l’un de mes ancêtres, Mathurin PAILLETTE. ( Lire ici)
  • 3 mars 1623 – Noyades de Raoul SAULNIER, René CHARNIERE et René BACHELOT. (Lire ici)
  • 1er mai 1653 – Noyade de 42 personnes dans les marais de Briollay. ( Lire ici)
  • 6 décembre 1719 – Le chirurgien Gormand effectue une césarienne sur le corps sans vie de Marie MOULINET. Il en extrait un enfant qui ne vivra que quelques minutes… (Lire M comme Miracle ou les mouvements des systoles et des diastoles)

 

Liens utiles

Sous l’Ancien Régime : Diocèse d’ Angers – Vocable : Saint-Martial – Canton de Tiercé (1790) – District de Châteauneuf-sur-Sarthe (1790) – Canton de Briollay (1801), puis de Tiercé- Arrondissement d’Angers.

Publicités

15 réflexions sur “Briollay (49)

  1. Dans la jolie chapelle particulière de Noirieux ,paroisse de Briollay .(voir le lien)
    Le 9 11 1683 Mariage de Michel Le Meusnier,sieur de La Suardière,fils de défunts Michel Le Meusnier et Symphorienne de La Porte,paroissiens de St Pierre de la ville d’Angers,et Louise,fille de déf Michel Desnoes et de Françoise Maubert,paroissiens de St Pierre de Villevêque .
    ( Villevêque .1676-1684.BMS(vue 180)

    A noter : Symphorienne de La Porte était fille de Me Pierre de La Porte et de Jacquine Louaspault de La Suardière de Montreuil S Loir,(parents de Pierre de La Porte,porte-manteau d’Anne d’Autriche et premier valet de chambre de Louis XIV.)
    Une bouteille à la mer…
    L’acte de mariage de Michel Le Meusnier(né vers 1621),qui signe Meusnier ,d’une belle et simple écriture,et qu’on qualifie de noble homme ?(sans autre précisions…) avec Symphorienne de La Porte reste introuvable ??
    Il se remarie à St Michel du Tertre en 1656,avec Suzanne Chesneau fille de Nicolas Chesneau ,vivant Md libraire(vue 107).

    Aimé par 1 personne

  2. Cela devait être un bien joli mariage dans cette jolie petite chapelle !
    Je connais le mariage de la sœur de Symphorienne, Claude de La Porte, avec Mathurin Le Commandeux – (fils de mon ancêtre Jacques Le Commandeux) – le 4 février 1643 à Seiches. Les époux sont parents au 4ème degré et ont obtenu une dispense.
    Leur fils, Mathurin, est d’ailleurs présent au mariage de Michel Le Meusnier, son cousin, à la Chapelle de Noirieux…

    J'aime

  3. -Et le 8 2 1667 à St Michel du Tertre NH Michel Lemeusnier époux en premières noçes de Symphorienne de La Porte,assiste au mariage de Pascal Housseron avec Symphorienne Le Commandeux,fille de Mathurin Le Commandeux,et de Claude de La Porte, en qualité d’oncle et signe « Meusnier » .
    -St Michel du Tertre-BMS-1592-1667-(vue 110)
    -Bon nombre de signatures des présents au mariage, nous interpellent… -Bardoul,Bottereau, Esnault, Malville, Meusnier,père et fils, etc…

    Aimé par 1 personne

  4. Dans un premier temps je tenais à vous féliciter pour la qualité de votre blog sur lequel j’ai retrouvé nombre de mes ancêtres. En 1717, l’un d’eux, Jean NAU épouse à Angers, paroisse de la Trinité, Urbaine HOUTIN originaire de Briollay. L’ascendance d’Urbaine se compose de familles de Briollay et de Tiercé : , EON, FEVRIER, COURBALLAY, PAPIAU, GOUEZAULT…

    Par ailleurs, une de mes branches cousines me conduit vers des DELAVIGNES de Villevêque. Ils sont les descendants du couple Jacques ROGUE et Françoise NAU, mariés à Angers, paroisse de la Trinité, en 1721.

    Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir je reviens vers vous au sujet des FEVRIER.

        Pierre OUTIN époux de Perrine PROUST épouse, après le décès de cette dernière, Françoise COURBALLAY le 4 février 1681 à Tiercé. Sur l’acte il est indiqué la présence de ses oncles Pierre et Gilles FEVRIER. Ce qui voudrait dire que sa mère Françoise FEVRIER est la sœur de ceux-ci. A ce jour je n’ai pas trouvé l’acte de son mariage avec Pierre OUTIN (père), ni sa naissance. Ne pourrait-elle être la fille de Jean FEVRIER et Louise FARDEAU ? Au niveau des dates cela pourrait correspondre.

        Aimé par 1 personne

        1. Effectivement, cela parait bien tentant. Les dates correspondent et aussi de nombreux parrainages et/ou présence de Pierre OUTIN à plusieurs mariages… Ce qui est curieux c’est de ne pas trouver l’acte de baptême de Françoise FEVRIER à Briollay, ni son acte de mariage…

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s