Un cadavre extraordinaire

Calendrier de l’Avent 2016 – 6

Saint-Laurent-de-la-Plaine, 6 avril 1789

Je vous laisse découvrir la teneur assez horrible de cet acte. Généralement on parle de cadavres extraordinaires pour ceux qui ne subissent pas les affres de la décomposition… mais ici, c’est tout l’inverse …

putrefaction-extraordianire-saint-laurent-de-la-plaine-1789
Acte de sépulture, 6 avril 1789, Saint-Laurent-de-la-Plaine – (AD49-BMS 1714-1796, vue 183/278)

Le six avril, à cinq heures demie du soir nous vicaire de cette paroisse soussigné, avons inhumé dans le cimetiere de ce lieu, un enfant ondoyée à la maison, née  et morte de ce matin, et enterré dès le soir, à cause d’une putréfaction extraordinaire qui nous a été attesté par plusieurs témoins dignes de foi, lequel enfant, fille de Jean THOMAS serger, et de Perrine Louise OGER son épouse ; ont assisté à la sépulture, le père, Sébastien OGER, et Perrine OGER, cousin, et cousine de l’enfant, tous de cette paroisse, lesquelz ne savent signer, fors le soussigné, la minute est signée. J. Thomas et M. Plard, vicaire.


Advertisements

2 réflexions sur “Un cadavre extraordinaire

  1. Peut-on envisager que l’enfant mort in-utero est sorti en triste état ou bien y aurait-il eu un accident à la naissance (mauvaise manipulation, chute dans la cheminée, par terre etc… ?). De fait, le prêtre n’a pas vu le cadavre et il s’en remet à ce que les témoins ont attesté.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s