Vive les chemins détournés en généalogie…

Ou comment j’ai trouvé mon sosa 12 747…

Depuis quelques temps je m’acharne à reconstituer la famille ARONDEAU. Je descends en effet de deux branches ARONDEAU, toutes les deux originaires de Seiches, très certainement apparentées et que j’aimerais bien relier.

La première branche est issue d’un ARONDEAU inconnu. Autour de Renée ARONDEAU, dont je descends, j’ai reconstitué une fratrie de cinq enfants :

  • Renée ARONDEAU épouse de Jacques LE COMMANDEUX
  • Gilles ARONDEAU, prêtre fermier du Prieuré de Seiches
  • René ARONDEAU époux de Germaine BROSSAY,
  • Mathurine ARONDEAU épouse de René BIENVENU
  • Louise ARONDEAU épouse de Guillaume ROBINAIS

La seconde branche est issue de Jean ARONDEAU, dont l’épouse m’est inconnue, et qui est le père d’au moins deux enfants :

  • Jeanne ARONDEAU épouse d’Urbain LE CAMUS (dont je descends)
  • Jean ARONDEAU époux de Catherine LE DOLLEUX

Sur les traces d’Yves ARONDEAU

Parmi tous les ARONDEAU qui apparaissent à Seiches dans le plus vieux registre des baptêmes (1591-1605), il en est un que je n’ai pu rattacher à aucune de ces deux fratries. Il s’agit d’un prêtre nommé Yves ARONDEAU qui est cité deux fois comme parrain :

  • 10 février 1596, parrain de René DUPRÉ, fils de René DUPRÉ et de Renée BOYLEAU, cité comme « prêtre curé de la paroisse de Cornillé »
  • 29 septembre 1598, parrain de Yves ARONDEAU, fils de Jean ARONDEAU et Catherine LE DOLEUX, cité comme « curé de Saint Pierre de Durtal »

Dans le Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, Célestin Port mentionne effectivement Yves ARONDEAU, à l’entrée Cornillé :

– Yves ARRONDEAU, 1594, curé de St-Pierre de Durtal en 1598.

Ainsi qu’à l’entrée Durtal, paroisse Saint Pierre :

-Yves ARRONDEAU, précédemment curé de Cornillé, 1598, † le 14 août 1616.

Il s’agit donc bien du même prêtre qui a changé de cure entre les deux baptêmes précédemment cités.  Pour tenter de trouver peut-être un lien entre mes deux filles ARONDEAU, Jeanne et Renée, (mes« Arondelles », aurait-on dit autrefois !), je décide de fouiller un peu plus ces informations.

Un détour constructif…

Petite visite à Cornillé tout d’abord. Quelques actes de baptêmes sont effectivement signés Yves ARONDEAU, mais je n’apprends rien de plus. Son passage fut bref.

ARONDEAU Yves - 1606 - Curé de Durtal
Signature de Yves ARONDEAU, curé de Cornillé-les-Caves, puis de Durtal, paroisse Saint-Pierre, 1606 – (AD49)

Direction maintenant les registres de Durtal, paroisse Saint Pierre. Au moins y trouverai-je sans doute son acte de décès qui m’éclairera peut-être sur sa filiation… Hélas cet acte reste introuvable ! Selon Célestin Port, Yves ARONDEAU est décédé en août 1616, or le registre s’arête en juin de la même année. Je vais pourtant trouver beaucoup mieux…

Déçue, je navigue quelques peu dans les pages du registre au cas où les actes auraient été mélangés – Ce ne serait pas la première fois ! – et je tombe sur l’acte de sépulture d’un certain Jean ARONDEAU, inhumé à Seiches le 6 janvier 1615. L’acte est en très mauvais état, néanmoins on peut lire ceci :

Le cinquiesme jour de janvier obiit Jehan ARONDEAU m [pliure] et le lendemain jour des [pliure] fut son corps inhumé hono [pliure] au simetiere de Seiches au rang de nos predecesseurs. (Signé Yves Arondeau) [vue 27/258]

Ce Jean ARONDEAU semble bien être le même que celui trouvé à Seiches, père de Jean et de Jeanne, mon sosa 12 746, décédé effectivement le 5 janvier selon les registres de Seiches. Quel est son lien avec Yves ARONDEAU ? Je ne vais pas tarder à le découvrir…

Parcourant alors les actes à l’envers, je tombe tout d’abord sur la mention du décès de Jean ARONDEAU le 23 septembre 1613. Cette fois l’acte est entier et on peut lire clairement qu’il s’agit du décès de son frère.

Le vingt et troysiesme jour de septembre mil six cens treze obiit Jehan ARONDEAU mon frère et le lendemain fut inhumé honorablement en l’église de La Chapelle St Laud.

Yves ARONDEAU, mon oncle curé, notait donc soigneusement les décès qui l’affectaient particulièrement, ceux de sa famille proche, et le Jean ARONDEAU décédé en 1615 était donc son père (d’où le terme « nos prédécesseurs »).

En 1606, Yves ARONDEAU note également le décès d’Urbain LE CAMUS son beau frère (et pour moi mon sosa 6372).

Le deuxiesme jour d’apvril 1606 deceda Urban LE CAMUS mon beau frere, paroissien de Seiches.

Et enfin – merveilleuse surprise  – en 1603, Yves ARONDEAU a noté le décès d’une personne qui devait lui être très chère puisqu’il s’agit de sa mère ! Je découvre ainsi, par des chemins détournés, et avec une grande émotion, le nom de l’une de mes ancêtres qui m’était totalement inconnue. Il s’agit de Germaine SOREAU, femme de Jean ARONDEAU l’aîné, décédé le 5 mai 1603. (Les registres de décès ne commencent à Seiches qu’en 1604).

SOREAU Germaine - S - 5 mai 1603
Acte de sépulture de Germaine SOREAU, mère d’Yves ARONDEAU, curé de Saint-Pierre de Durtal , 5 mai 1603 – (AD49)

Le lundi des rogations cinquiesme jour de may 1603 obiit Germainne SOREAU ma mère et le lendemain sixiesme dudit moys fut inhumée au petit simmetiere de Seiches avec un service solennel et à la huictainne fut fait le sepme et le lendemain fut commancé un trentein solennel à la fin duquel fut faict ung service solennel en ladite église, faict soubz mon seing ledit jour et an que dessus. Yves Arondeau.

Mille mercis du fond des temps à mon oncle d’autrefois qui a eu l’heureuse idée de célébrer ainsi ses morts ! Du reste, cet Yves ARONDEAU semble avoir été un curé assez touchant et certains de ses actes sont fort intéressants. Peut-être en parlerai-je une autre fois…


Attention ! Etant en vacances et – presque – sans internet, mon arbre sur Geneanet n’est pas à jour.. Vous retrouverez donc mes dernières découvertes – en particulier sur la famille ARONDEAU –  très bientôt…
Advertisements

27 réflexions sur “Vive les chemins détournés en généalogie…

  1. Je partage ton bonheur ! Quand on fait des découvertes comme celle-ci, c’est vraiment un jour spécial ! Pour ma part, je saisis des lignées complètes de patronyme et c’est ainsi qu’un jour, j’ai découvert sur Hérédis que mon père et ma mère étaient cousins ! (à 11 et 13 générations !). Là, ça m’a fait tout drôle ! ;-D

    Aimé par 2 people

    1. Cela a dû être en effet un jour spécial pour toi ! Je n’y suis pas encore arrivée ( à rendre mon père et ma mère cousins), mais vu la proximité ( une trentaine de kilomètres… ) je ne désespère pas, bien qu’il y ait la Loire, fleuve apparemment infranchissable, entre eux deux…

      Aimé par 1 personne

      1. Le plus surprenant est que je pensais arriver à « croiser » les ancêtres de mon mari et ceux de mon père car ils habitaient à la même époque dans les mêmes villages. Eh bien, non ! Ce n’était pas des familles qui se fréquentaient car comme je l’observe de partout, dans chaque village, il y a des « réseaux » de familles. Vraiment, la généalogie est riche d’enseignements !

        Aimé par 1 personne

  2. Pour moi.Un Yves Arondeau époux de Renée Lorrière à Corné (sosa 3814-Génération 12.)
    dont :
    Renée, baptisée à Corné en janvier 1629 .
    Par: V et D Mr Julien Bessonneau,curé de Courné.
    Mar: Urbane Lorrière femme de Macé Liger.(vue 89).
    Autre Renée.(mon ancêtre.)
    Baptisée le 17 2 1631 à Corné.
    Par: Mr René Le Gaignard ?,advocat au Siège Présidial de Beaufort.
    Mar: Mathurine,soeur dudit Arondeau de la paroisse de La Chapelle St Laud,près de Durtal.(vue 65).
    Renée se marie le 24 2 1656 à Corné,avec Pierre Surget,chirurgien.
    .Prés:René Chevalier.prestre chapelain de Briançon.
    Jullien Bessonneau.curé de Courné.(vue 148)(Renée signe)
    Elle se remarie à Corné en juin 1665,avec Nicolas Girard ,marchand,,fils de Nicolas Girard et de déf Michelle Monternault,paroissiens de Bauné.
    Prés: Pierre Destriché beau-frère dudit Girard.
    Mathurin Lindé ,son parent.
    Jean Thibault.
    Maistre Symphorien Lebreton.
    Jean Destriché notaire royal à Baugé.(vue 128)

    Note: Une Renée Arondeau femme de Pierre Aubert,Me fondeur de La Croix–Blanche en Bressigny.??
    (Série E.Titres de famille.AD de Maine et Loire.C Port.)
    -Ces Aubert,maistres fondeurs de cloches ?
    -Très bonnes vacances.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Mag, Je prends note de cette Renée ARONDEAU, au cas où..
      Voici ce que j’ai trouvé sur les ARONDEAU de Corné :
      Yves ARONDEAU b 29 septembre 1598 « fils de Jean ARONDEAU et Catherine DOLLEUX, parrain vénérable et discret Yves ARONDEAU curé de Saint Pierre de Durtal [son oncle] et honorable homme Laurent DUPRÉ sergent royal, marraine Jeanne LE DOLLEUX femme de Laurent RABIER »
      – Marchand demeurant à Corné.
      x1 Corné avant 30 octobre 1626 Renée LAURIER (vers 1600- † Corné 15 mai 1642)
      1. Yves ARONDEAU (b vers 1626 – Corné 25 septembre 1631) SP
      2. Marie ARONDEAU (b vers 1630 -) marraine de Julien ARONDEAU Corné 17 février 1649
      3. Renée ARONDEAU (b vers 1635) x Corné 24 février 1656 Pierre SURGET Chirurgien
      4. Etienne ARONDEAU b Corné 15 juillet 1636
      5. Catherine ARONDEAU b Corné 14 mars 1642
      x2 Corné 30 juin 1643 Marguerite BRIFFAULT
      6. Yves ARONDEAU b Corné 26 décembre 1646
      7. Julien ARONDEAU b Corné 17 février 1649 – † 17 février 1649 SP
      (Bientôt dans mon arbre)

      J'aime

  3. Oui c’est chouette de telles découvertes, et c’est une bonne idée de parler des actes intéressants qu’on trouve en cours de route, ça donne une idée de la personnalité des gens, de l’ambiance du village, etc… J’encourage la création de cet article !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, cela m’encourage, car j’ai beaucoup hésité avant de publier cet article : en fin de compte, je n’ai trouvé qu’un tout petit acte, mais les recherches furent passionnantes…

      J'aime

  4. Bravo pour ces découvertes, et merci de nous les faire partager !!
    Que du bonheur, ces recherches en généalogie, ça prend du temps, mais quelle récompense quand enfin on trouve un malheureux petit acte…

    Aimé par 1 personne

    1. Ce sont des moments inoubliables que j’avais envie de partager avec plusieurs… C’est aussi du bonheur de pouvoir partager ces découvertes incroyables !

      J'aime

  5. Merci Françoise.
    Grâce à vous,je remonte une génération .
    avec Jean Arondeau x Catherine Le Dolleux.
    dont.
    Yves Arondeau X,vers 1626 avec Renée Lorrière (alias Lorrier,Laurier).
    dont au moins 7 enfants.

    Yves né vers 1626.

    Renée,bapt en janvier 1629 à Corné.
    .Par V et D Mr Julien Bessonneau,curé de Corné.
    Mar: Urbanne Lorrière,femme de Macé Liger.(vue 89)

    Marie née 1630,qui épouse à Corné le 5 5 1654 Mr Urban Quiquère sergent royal,tous deux natifs de cette paroisse (vue 160)

    Renée bapt le 17 2 1631 à Corné.
    Par:Mr René Le Gaignard,advocat au Siège Présidial de Beaufort.
    Mar:Mathurine, soeur dudit Arondeau de La Chapelle St Laud,près Durtal.
    Renée épouse Pierre Surget chirurgien(mes ancêtres) le 24 1 1656 à Corné (vue 148).
    Elle se remarie en juin 1665 à Corné avec Nicolas Girard (vue 128).

    Estienne bapt le 15 7 1636 à Corné.
    Par: Mr Estienne Boisard,sieur de l’Espinière de Bauné.
    Mar: Jeanne Destriché,femme d’Antoine Le Roy (vue 8)

    Jeanne bapt le 1 4 1640 à Corné.
    Par: Michel Fontenelle notaire royal.
    Mar: Jeanne Rattier,femme de Urban Le Tessier,sergent royal,tous de cette paroisse.(vue 41).
    Jeanne se marie à Corné le 5 11 1663 avec HH André Davy Me chirurgien à Bauné,fils de déf HHRené Davy et de déf HF Jacquine Gallet.
    Présents: Thomas Thiberge,tonnelier,mary de Françoise Davy,tante dudit Davy,Mr Pierre Audiau sergent royal et Jacquine Davy,sa femme,Jeanne Lorrière,veuve de déf Pierre Le Frère,tante de ladite Arondeau,Renée Arondeau,veuve de déf Pierre Surjet,Marie Arondeau,veuve de déf Urban Quiquaire,vivant notaire royal,Jean Thibault,Md vinaigrier,et Jeanne Quiquaire sa femme.Mr Pierre Le Frère praticien,Angers y demeurant, René Le Frère.(vue 144).
    Elle décède à Corné le 1 10 1677 (vue 179).

    Catherine bapt à Corné le 14 3 1642.
    Par: Jacques Berguier ?
    Mar: Jeanne Quiquère de la paroisse de St Michel de La Palud Angers.(vue 53).

    Bonnes recherches ,et bonne soirée.
    M@g.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est avec grand plaisir, d’autant plus que vous m’aidez aussi : il se trouve que Nicolas Girard marié en secondes noces avec Renée Arondeau est le frère de mon ancetre Michelle Girard mariée à Pierre Destrichė. Je viens de leur trouver d’autres enfants baptisés à Corné ! Donc vous m’aidez aussi.
      (Envoyé du bord de ma rivière…. par mon tel. Allez hop je retourne à l’eau. )

      J'aime

  6. Pour l’histoire.
    Jeanne Arondeau ,fille de Yves Arondeau et de Jeanne Lorrière (anc à 12 G.)
    se marie le 5 11 1663 à Corné avec André Davy Me chirurgien(vue 144).
    dont au moins Pierre-Paul Davy baptisé le 11 9 1670 à Corné agé de « trois mois deux jours ».
    Parrain NH Pierre-Paul Tarin escuier,sieur de Cussy,commandant pour sa majesté dans l’Isle de St Domingue.(Inde Occidentale).
    Mar: Damoiselle Marthe de Mesguion,fille de François de Mesguion,escuier sieur de La Houssaie,en présence de NH Jacques Hamelin,sieur de Richebourg,conseiller du Roy et substitut de Mr le Procureur au siège Présidial ,prévots et autres juridictions royales d’Angers et de François Mesguion escuier frère ? de ladite damoiselle marraine.
    de Daniel Frossard,sieur de Richemond et Gaspard de Terneuil.
    AM Corné (vues 195-196)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Paul_Tarin_de_Cussy

    Renée Destriché ,fille de Jean Destriché et de Renée Fleury(anc à la 11 G) née le 29 1 1672 à Corné aura également pour parrain NH Jean Tarin,sieur de Montbertault .(vue 255).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s