Gallica-ABCdaire

Bilan Challenge AZ 2016

Et voici un troisième challenge qui pour moi s’achève… Pour certains, c’était même le quatrième. Voilà en effet quatre ans que Sophie Boudarel de La Gazette des Ancêtres a initié cette grande fête des blogs généalogiques… Les articles ont inondé la blogosphère pendant tout le mois de juin. Plus de 2000 articles ! Des heures de lecture pendant encore des jours, des mois, voire des années…

Vous pourrez lire un bilan plus précis ici et  retrouver tous les articles du Challenge AZ 2016 en consultant :


AbeillesSereine et heureuse

Je suis beaucoup plus sereine et heureuse à l’issue de ce dernier challenge que je ne l’étais à l’issue des précédents. Sans doute l’expérience ! Mes articles se sont faits tout seuls ( enfin presque !) au gré de mes recherches et de mes envies. Le thème, celui des bouts de branche de ma généalogie, y est sans doute pour quelque chose ; il m’a permis de ne pas arrêter mes recherches, bien au contraire. J’ai même découvert de nouveaux sosas et corrigé quelques erreurs. Mes ancêtres lointains se sont enrichis et ont pris plus d’épaisseur : dates plus précises, localisations géographiques affinées, illustrations

Quelques regrets…

Je n’ai vraiment aucun regret. Certes, mon thème choisi fut peut-être un peu moins fédérateur que les précédents, car plus précis et spécialisé. Tout le monde ne s’intéresse pas en effet à l’ascendance, par exemple, de Jacques ISAMBART, né aux alentours de 1590 à Baracé ! Qu’importe ! J’ai trouvé tellement de plaisir à écrire ce genre d’articles, que je crois que je vais continuer. Mon regret –  si je devais en avoir un – est d’avoir constaté l’incroyable somme de travail qu’il me reste encore à faire sur certaines de mes branches totalement en friches ; mais je m’en réjouis aussi car cela signifie que de nombreuses trouvailles, plus extraordinaires les unes que les autres, m’attendent encore !

Des cousins…Hcomme

Je n’ai guère eu le loisir de lire pendant ce mois de juin, mais j’ai quand même fait quelques découvertes. Ainsi ai-je ajouté à ma liste de blogs angevins, celui de Mam’elix et ses Balades en Généalogie. Nous ne sommes pas encore cousines, mais je ne désespère pas… Peut-être aussi trouverai-je un lien avec l’auteur de Gene@blog dont l’une des ancêtres, originaire des Mauges, se nomme Catherine UZUREAU, ou encore avec celui de La Pissarderie qui possède également une branche maugeoise.

L’hommage d’une cousine

Et pour terminer je laisse la parole – ou plutôt la plume – à l’une de mes cousines germaines qui m’a laissé en commentaire ce magnifique résumé que j’ai plaisir à partager ici avec vous.

C’estoit avecq joye

Chacun des jours de cestuy mois de juin deux mil et seize, c’estoit avecq joie que, par devant nous, vostre cousine germaine, Rose à la Virgule, descouvrions à notre connoissance tes histoires et tes accroire de nos ayeux.
C’estoit curiosité d’avoir su qui ont esté espousés, d’avoit apris qui se chargeoit dudit enfant trouvé esposé à la porte le jour d’huy, et tant, et tant d’austres parents, parains et maraines.
De mesme, j’avois eu baucoup de plaisir à lire iceux et icelles de ces noms-là : Banchereau, Egreteau, Farineau, Horeau, Quoquereau, Serveau, Usureau… icelles familles avec leurs noms en « eau » estant toutes de souche angevine, pour sûr !
Mais d’où c’qué qui vient cet’ Isambart, avec son nom qui cause l’allemand ? O dame, y doit ben être un cousin r’mu r’mu d’germain, dame oui !
Tout d’même, quand qu’c’est qu’il a fallu lire toutes ces enfilades de prénoms de parains et de maraines à n’en pus finir : et des a’R’né, et des Françouèse, et des Jeanne, et des Pierre, et des Marie, et des Louise, iceux et icelles-là, on n’a en a trouvé une pleine berouettée.
Mais où qu’c’est qui-z-ont été cherchés eux’autres, iceux et icelles-là qui s’appeloient : Aimery Rabier ? Macé, Isaïe et Fleurie Farineau ? Gallois Le Maistre ? Urbaine Vaugoyau ? Symphorienne Repoussard ? Mathurine Delacroix ? Et quoi dont encore : Maurille ? le cousin Basile : y d’vait pas être ordinaire c’cousin-là !… D’où c’qu’c’est qui-z-ont baptizé tous ces queniaux-là avecq tant de p’tits noms que je n’connaissions point ? Ah dame, quelle affaire que ce dernier repichon Zorobabel ? Estoit-y même baptizé cestuy-là ?
A c’t’heure, j’te l’dis, j’ons eu ben du plaisir. Dame oui. Et j’men vas avec tes histoires plein mon boisseau.
Ben, pis tu m’diras, pour l’gars Suplice Cramoisy : à quoi qu’il est devenu, le pov’gars.
A t’ché’ fête !

Merci à ma cousine, merci à mes lecteurs !


CHALLENGE AZ 2016 – Sommaire

GcommeA comme ALUSSON (Saint-Lambert-du-Lattay, quelques notes glanées…)

B comme BANCHEREAU (La Tourlandry, quelques lieux où vécurent mes ancêtres…)

C comme CHIRON (Trémentines, notes sur le nom Chiron…)

D comme DENECHERE (Chemillé, la famille Dénéchère…)

E comme EGRETEAU (Melay, quelques lieux où vécurent mes ancêtres…)

F comme FARINEAU (Pontigné, dessins de ses plus vieux registres…)Mcomme

G comme GUILLOT (Tiercé, quelques hôtes, quelques lieux…)

H comme HOREAU (Le destin extraordinaire de mon cousin Basile…)

I comme ISAMBART (Baracé, quelques notes glanées…)

J comme JALLEUX (Pellouailles, quelques lieux où vécurent mes ancêtres…)

K comme Kuni BOKOWSKI (Un allemand dans les Mauges…)

L comme LAMBATEUR (Chemillé, quatre frères aux destins particuliers…)

M comme LE MAISTRE (De Corzé à Piacé, généalogie d’une incroyable découverte…)

N comme NEPVEU (De retour à Tiercé, quelques assassinats…)

O comme ONILLON (Joué-Etiau, notes glanées et rencontre avec Sulpice Cramoisy…)

export

P comme POULAIN (Villevêque, déménagements dans un mouchoir de poche…)

Q comme QUOQUEREAU (Saint-Sylvain-d’Anjou, une fontaine miraculeuse…)

R comme RACIQUOT (Baugé, Mémoire de la pestilence de 1625…)

S comme SERVEAU (Ecouflant, L’Abbaye du Perray…)

T comme TIJOU (Chemillé, petite chronique des Tijou, Les Galachères…)

U comme  USUREAU (La Poitevinière, des erreurs sur les registres…)

V comme VAUGOYAU (Villevêque, le métier de sellier…)

W comme WEB (ou comment illustrer son arbre généalogique sur le Web…)

X comme DELACROIX (Fontaine-Milon, enterrements ou entassements ?…)

Y comme YVAIN (Jarzé, un mariage qui tourne court…)

Z comme ZOROBABEL (Retour à Saint-Lambert-du-Lattay, Rencontre avec Zorobabel Lucas…)

export (7)


Illustration d’en-tête – Horae ad usum Parisiensem  (1475-1500), f. 52, 17 lettres historiées formant les mots AVE MARIA GRACIA PLE[NA], sur fond d’or. (Extrait) – GallicaBnF.

Advertisements

6 réflexions sur “Bilan Challenge AZ 2016

  1. Bravo pour tes articles durant ce mois de juin.
    Merci pour la mention. Je viens de créer une section où je vais rassembler mes trouvailles sur quelques Maugeois venus s’installer dans la Vienne, principalement au sud (c’est pas encore tout à fait au point). Ce n’est pas le grand déménagement, mais je suis fortement influencé par le parcours de mon ancêtre Jean-Baptiste Coulonnier. A bientôt, merci, Sébastien.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s