Confusions généalogiques…

[Finalement, pour les trois mois à venir (enfin, je vais essayer…), j’ai choisi de revenir dans les Mauges, où s’enracine une grande partie de mon ascendance paternelle… J’y ai laissé pas mal de friches ! En voici pour preuve, un premier débroussaillage…]

Attention ! Couples homonymes…

J’ai beaucoup de CESBRON dans ma généalogie. J’ai beaucoup de Jean. J’ai donc beaucoup de Jean CESBRON.

CESBRON Jean- Geneanet

J’ai également beaucoup de BLOUIN. Et beaucoup de Perrine. Donc pas mal de Perrine BLOUIN !

BLOUIN Perrine - Geneanet

L’un des ces Jean CESBRON est marié à l’une de ces Perrine BLOUIN. Ce qui en soi, au vu des listes précédentes, n’est pas vraiment étonnant !

Ce qui l’est moins, c’est que deux Jean CESBRON différents sont mariés à deux Perrine BLOUIN différentes. J’ai donc deux deux couples Jean CESBRON x Perrine BLOUIN dans ma généalogie ; l’un fait partie des mes ancêtres directs, l’autre de mes collatéraux.

Ces deux couples ayant vécu quasiment à la même époque, à seulement quelques kilomètres l’un de l’autre, je les ai confondus pendant un certain temps… (et au vu du joli « mêli-mélo » dans les arbres les concernant sur Geneanet, je ne suis pas la seule !)

Localisation des couples CESBRON Jean et BLOUIN Perrine - Homonymes
Localisation des couples homonymes CESBRON Jean et BLOUIN Perrine entre Angers et Cholet (49)

Premier couple (Chemillé, paroisse Saint-Pierre)

Jean CESBRON (vers 1598-1679) x Perrine BLOUIN (1616-1688)

Chemillé-Les Cranzes
Les Crances, Chemillé – (Gallica, Carte Cassini – 99)

Ce Jean CESBRON était métayer aux Crances, paroisse Saint-Pierre, à Chemillé. Il y est décédé le 6 décembre 1679. Je descends de ce couple par l’une de leur fille, Perrine CESBRON, mariée vers 1660 avec Jacques GRENOUILLEAU. Ils ont eu également (au moins) quatre autres enfants : François, Laurence, Marie et Michel.

Second couple (Chanzeaux)

Jean CESBRON (vers 1610-avant 1668) x Perrine BLOUIN (vers 1620-1679)

Ce couple a eu trois enfants, Julien, Mathurin et Renée. Cette dernière a épousé un marchand, Jean ASSERÉ, fils de mes ancêtres Jacques ASSERÉ et Mathurine HAMON.

ASSERE Jean-Marchand-1672-Chanzeaux
Signature de Jean ASSERÉ (ca 1640 – 1693), marchand à Chanzeaux -(AD49)

Pour en savoir plus et si ces couples vous intéressent, cliquez sur les liens ; vous y retrouvrez tous les détails et toutes les sources les concernant.


Illustration – Carte générale de la France. 099, [Mortagne]. N°99. Flle 102 / Aldring Sculp.[sit] ; [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury] – Gallica

Advertisements

12 réflexions sur “Confusions généalogiques…

  1. Haaa les homonymes dans la généalogie… un vrai puzzle a décortiquer…
    j’ai 2 familles du même Genre dans mon arbre…

    j’ai du tout reprendre a zéro l’année passée car je m’était complétement perdue dans les descendants…

    au plaisir de vous lire

    Melody

    Aimé par 1 personne

  2. il faut effectivement faire tres attention aux homonymes, car cela peut amener des erreurs décevantes, pour ma part, je me suis trompée une fois, et j’ai du perdre ainsi plusieurs individus, j’étais tellement déçue lorsque j’ai vu l’erreur !

    J'aime

  3. chère cousine, puisque nous avons les mêmes cousins et mêmes ascendants, dis-moi, Rose l’Angevine, active participante de ce blog, serait aussi ma cousine ? Y aurait-ils plusieurs Rose, Rosalie, Rose-Marie dans nos branches familiales ?

    Aimé par 1 personne

    1. Elle est notre cousine, à plusieus titres, mais par de lontaines ascendances… En revanche, j’ai commencé à faire quelques recherches sur ton prénom, Rose. Je ne sais pas encore si cela débouchera sur quelque chose…

      J'aime

  4. Bonjour,
    Je parcours votre blog avec beaucoup d’émotion d’intérêt grâce au lien depuis geneanet sur votre arbre. Nous avons des ancêtres communs via les Cesbron de La Jumelliere qui finalement semblent venir pour certains de Joue-Etiau et Jallais (je poursuis les recherches mais je vais être bloquée par le manque d’archives en ligne).
    Je vous donne un lien d’u site sur les vieux métiers où les anciennes fonctions qui peuvent vous aider à mieux cerner les métiers de nos aïeux : par exemple, le procureur des trépassés était une fonction religieuse relative aux enterrements semble-T-il
    http://www.vieuxmetiers.org
    Je vais continuer de vous lire de ce pas 🙂
    Caroline

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s