Une tombe chérie depuis plus de 120 ans !

[J-2]

Joséphine USUREAU (1833-1895)

De mon « envoyée spéciale » à Neuvy-en-Mauges…

J’ai eu l’agréable surprise de recevoir, peu après le 11 novembre de cette année, les photos que voici. Il s’agit de la tombe de mon arrière-arrière-grand-mère, Joséphine USUREAU qui disparut de ce monde le 13 septembre 1895. Quinze ans plus tard, son mari, Pierre Henri PITON la rejoignit. Ils reposent ensemble au cimetière de Neuvy-en-Mauges depuis plus d’une centaine d’années.

Et grâce à mes tantes et mes cousines, leurs tombes sont encore aujourd’hui, comme le montrent ces photos prises le 11 novembre 2015, lors d’une splendide journée ensoleillée, toujours fleuries !


Cimetiere_Neuvy_Pierre_Piton_Josephine_Usureau_1nov15 001


 

Cimetiere_Neuvy_Pierre_Piton_Josephine_Usureau_1nov15 003


 

USUREAU Joséphine

 

ICI REPOSE LE CORPS DE

JOSEPHINE USUREAU

FEMME PITON

DÉCÉDÉE LE 13 SEPTEMBRE 1895

DANS SA 62è ANNÉE

PRIEZ DIEU

POUR ELLE


PITON Henri

ICI REPOSE LE CORPS DE

PIERRE HENRI PITON

VEUF DE JOSEPHINE USUREAU

DÉCÉDÉ LE 15 AVRIL 1910

A L’AGE DE 75 ANS

PRIEZ DIEU POUR

LUI


A ma connaissance, Joséphine eut quatre enfants, dont mon arrière-grand-mère, Marie-Joséphine, mère de ma grand-mère. Cette dernière nommera sa première fille, en hommage sans doute à notre aïeule, le prénom de Marie-Josephe… Josphine USUREAU est également la mère de Pierre Anatole PITON, son premier fils qui disparut sur la Mer Rouge en 1887.

NB – Joséphine USUREAU est en réalité décédée et inhumée le 20 septembre 1895, selon l’état-civil…

Publicités

6 réflexions sur “Une tombe chérie depuis plus de 120 ans !

  1. Ton envoyée spéciale est allée se recueillir sur la tombe de son papa à la Toussaint (et non pas le 11 novembre). Qu’importe. Comme il y a aussi une faute sur la date de sépulture : le 13 septembre ou le 20 septembre ?… On va croire l’état civil.
    D’autre part, pour ceux qui s’étonne du coeur où est inscrit le nom du défunt (et d’où le titre de ton article), si l’on regarde bien, le coeur est surmonté d’une petite croix. Il s’agit du symbole chrétien du Sacré-Coeur de Jésus. Il serait long d’expliciter tout le sens théologique de ce symbole. Cet emblème rejoint aussi l’emblème de la Vendée. Et dans les Mauges, nous sommes au coeur (décidément) des Guerres de Vendée. Mais là encore, c’est toute une autre histoire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s