L’ascendance de Jacques LEMOINE (vers 1592-1656)

Jacques LEMOINE (Cheviré-le-Rouge vers 1592 – Echemiré 1656)

Jacques LEMOINE [sosa 6774marié à Marie RAVENEAU, a vécu à Echemiré. C’est là que la plupart de ses enfants ont vu le jour, sauf quelques uns qui ont été baptisés à Rigné, paroisse réunie aujourd’hui à Echemiré, mais autrefois indépendante.

Pour le rattacher de façon certaine à Robert LEMOINE, qui fut l’objet de mon article précédent, il m’a fallu retrouver toute la descendance de Robert LEMOINE et de ses enfants.

Sans discussion possible, Jacques LEMOINE est bien le frère des enfants de Robert LEMOINE. De nombreux liens unissent en effet les LEMOINE de Cheviré-le-Rouge aux LEMOINE d’Echemiré. Vous pourrez les découvrir ci-dessous tout en lisant l’histoire des descendants de Robert LEMOINE.

Robert LEMOINE et Madelaine GUYON, dont voici la descendance, sont donc sans contredit les parents de Jacques LEMOINE.

Descendance de Robert LEMOINE et Madelaine GUYON (Heredis)

 

Les enfants de Robert LEMOINE et de Madelaine GUYON

1- Brandelise LEMOINE (1576 – avant 1621) x Marin RAVENEAU dont postérité

2- Jean LEMOINE (1579-1643) x Renée RAVENAU dont postérité

3- Nicolas LEMOINE (1582-après 1643) x Ambroise LAILLER dont postérité

4- Urbain LEMOINE (1586- ?) postérité ?

5- Robert LEMOINE (1588- ?) postérité ?

6- Jacques LEMOINE (vers 1592 – 1656) x Marie RAVENEAU dont postérité

Brandelise LEMOINE

Première – et seule – fille de Robert LEMOINE, Brandelise, au si joli prénom, est baptisée à Cheviré-le-Rouge en mars 1576, sans doute peu après le mariage de ses parents. Elle se marie une première fois aux alentours de 1598 avec Marin RAVENEAU, beaucoup plus âgé qu’ellle (l’une de ses filles, née d’un premier mariage, a le même âge que sa femme – cf. Mathurine RAVENEAU x Gabriel CHAPEAU), puis se remarie vers 1606 avec François LAILLER.

Jean LEMOINE, métayer de la Martinière de Moulines

Le second enfant de Robert LEMOINE – et le premier garçon- baptisé en décembre 1579, sera métayer à La Martinière de Moulines. Marié vers 1601 avec Renée RAVENEAU, fille de Marin RAVENEAU, mari de Brandelise, sa soeur (voir ci-dessus) avec laquelle il aura treize enfants, il décèdera le mercredi 14 octobre 1643, âgé de 63 ans, et sera inhumé le lendemain dans l’église de Cheviré-le-Rouge. [voir article précédent]

Cheviré-le-Rouge - La Martinière de Moulines
Cheviré-le-Rouge, La Martinière et La Mousnaudière

Parmi ses treize enfants, tous nés à Cheviré-le-Rouge (seul le baptême de Madelaine LEMOINE n’a pas été retrouvé : les registres rongés par les souris ou les vers expliquent sans doute ce manque…), on trouve Jean LEMOINE, métayer de la Mousnaudière, au mariage duquel est présent Jacques LEMOINE son oncle.

Cheviré-le-Rouge-Moulines
Le château de Moulines, Cheviré-le-Rouge (Source –  Base Mémoire)

Nicolas LEMOINE, métayer de la Cour de Rigné

Le deuxième fils de Robert LEMOINE sera métayer, comme son frère ainé, mais à La Cour de Rigné. Marié à Ambroise LAILLER, avec laquelle il aura au moins neuf enfants, cela ne l’empêchera pas de « fauter » avec l’une de ses servantes, tant et si bien qu’en l’année 1624, il aura deux enfants, l’un légitime naîtra en avril, l’autre, naturel, au mois d’août ! Certains de ses enfants éliront domicile à Echemiré, comme Urban, qui, lors de son mariage en 1645, aura pour témoin, son oncle, Jacques LEMOINE.

Echemiré-Rigné-La cour de Rigné
Rigné, La Cour de Rigné

 

Jacques LEMOINE

Son père, Robert LEMOINE, meurt sans doute alors qu’il n’a encore qu’un ou deux ans. Il se marie avec Marie RAVENEAU sans doute peu après la mort de sa mère, vers 1613. Ses premiers enfants naissent à Cheviré-le-Rouge, puis à Rigné et enfin à Echemiré, où il demeurera jusqu’à sa mort en 1656.

Parmi ses enfants, sa fille Louise aura pour marraine, Ambroise LAILLER,  la femme de Nicolas LEMOINE, tandis que Michel, son premier fils, aura pour témoins lors de son mariage en 1625  Jean et Nicolas les MOINNEs ses oncles.

Les parents de Marie RAVENEAU me sont inconnus et cela reste un mystère… pour le moment. Une chose est sûre cependant, elle n’a de lien proche ni avec Marin RAVENAEAU son beau-frère, ni avec Renée RAVENEAU, sa belle-soeur.

L’une de ses filles, Madelaine LEMOINE, est souvent confondue (sur Geneanet) avec Madelaine LEMOINE, fille de Jean LEMOINE et de Renée RAVENEAU. Cette dernière est en fait l’épouse de Pierre COTTEREAU, tandis que la première, dont je descends, est celle de Louis COTTEREAU son frère. Ces deux frères sont les fils de Nicolas COTTEREAU et de Michelle … RAVENEAU originaires de Fougeré.

Me voici de nouveau confrontée à la troisième énigme de Cheviré-le-Rouge que j’aimerais résoudre, celle des RAVENEAU (voir ici), mais celle dernière risque d’être bien plus difficile que les précédentes…

 

 

Publicités

Une réflexion sur “L’ascendance de Jacques LEMOINE (vers 1592-1656)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s