Cheviré_-_Eglise

Inhumations particulières à Cheviré-le-Rouge (1618-1667)

Cheviré-le-Rouge, sépultures 1618-1667

Le plus ancien registre des sépultures de Cheviré-le-Rouge est particulièrement riche en détails sur le lieu d’inhumation des défunts. Ainsi, si la plupart ont été inhumés dans le « petit » ou le « grand » cimetière, (il est à noter que, si les enfants semblent le plus souvent inhumés dans le « petit » cimetière, il ne leur est pas exclusivement réservé),  un petit nombre d’entre eux ont été enterrés dans l’église de Cheviré-le-Rouge. Cette église, dédiée à Saint-Médard, a donc accueilli pour leur dernière demeure quelques uns de mes ancêtres…

En effet, parmi les actes de sépulture des familles seigneuriales de Cheviré-le-Rouge, tels les de CROCHARD, de BINETEAU, de DOMMAIGNE… qui sont, comme à l’accoutumée, les plus nombreux à être enterrés dans l’église, se trouvent quelques familles d’origine plus modeste, mais qui, d’une manière ou d’une autre, ont gagné le privilège de reposer également en terre consacrée, dans l’enceinte même de l’église : je descends de quelques unes de ses familles…

A partir du relevé de toutes les inhumations ayant eu lieu dans l’église de Cheviré-le-Rouge (Voir fichier joint au bas de cet article),  on peut retrouver le lieu précis du tombeau de certaines familles.

Inhumations dans l’église Saint-Médard de Cheviré-le-Rouge

 Enfeu de l’autel Notre-Dame, famille de GIRART, seigneurs de Bois-Morin

Le Bois-Morin. Ancien logis du XVIe s. avec croisées à meneaux de pierre, appartenant à la famille de Girard XVIe-XVIIIe s., alliée aux Domaigné et aux Petit. (Célestin Port)

  • 10.02.1620 – Le fils de René de GIRART sieur de Bois Morin et de damoiselle Catherine PETIT son épouse «pres l’autel de Nostre Dame »
  • 04.04.1629 – De GIRARD Louis « filz de monsieur de Bois Morin, ensepulturé en cette église au devant de l’autel de Notre Dame en la sepulture de ses predecesseurs »
  • 24.09.1633 – De GIRARD Anne « fille de René de GIRARD esuier, seigneur de Bois Morin et de damoiselle Catherine PETIT, ensepulturee en cette église au lieu de sepulture de ses predecesseurs »
  • 12.10.1634 – De GIRARD Renée « fille de René de GIRARD, escuier, sieur de Bois Morin et de damoiselle Catherine PETIT, ensepulturé en l’église de ceans au lieu de sépulture de ses predecesseurs »
  • 03.09.1651 – PETIT Catherine « veufve de deffunct René De GIRARD vivant seigneur de Bois Morin, aagée de 55 ans ou environ »
  • 09.10.1654 – De GIRARD Bonaventure « filz de Bonaventure de GIRARD escuier, sieur de Bois Morin et de Marie la RIHARDIERE son espouse, aagé de sept mois et 8 ou 9 jours »
  • 15.07.1660 – De GIRARD Anne Marie « aagée de 14 mois ou environ, fille du sieur de Bois Morin »
  • 08.10.1661 – De GIRARD Elisabeth « fille de Bonaventure De GIRARD escuier, sieur de Bois Morin, aagée de 3 mois ou environ »

Le seigneur de Boismorin, René de GIRARD, époux de Catherine PETIT est, quant à lui, inhumé bien loin de l’Anjou, à Sézanne, près de Troyes.

  • 18.10.1635 – de GIRARD René, écuyer, seigneur du Bois Morin «ensepulturé en l’église parrochialle de Sainct Denis de la ville de Sézanne en Brie, diocèse de Troye suivant le certificat de discret missire [blanc] BOULLEE prestre curé de ladite paroisse… et le 30 dudit mois il a esté dit une messe à son intention… »
Enfeu du chœur de l’église, famille de DOMAIGNE, seigneurs de la Roche Hue

Château de la Roche-Hue. Ancien fief et seigneurie qui donne son nom jusqu’au milieu du XIVe s. à une fameille de chevalerie. Guyon de Domaigné en hérite par son mariage le 26 décembre 1635 avec Marguerite de la Roche-Hue, et après lui jusqu’au milieu du XVIIIe s. Le seigneur prenait le titre de fondateur de l’église paroissiale et avait banc et enfeu dans le choeur. A la suite de querelles et de longs procès contre le seigneur de Jarzé, son suzerain, qui y réclamait l’usage de ses droits, le jeune fils de Pierre de Domaigné se fit tuer en duel à Paris, au Pré-aux-Clercs, par François Du Plessis (25 juillet 1625). (Célestin Port)

  • 5.09.1627 – de DOMAIGNE Pierre «chevalier, sieur de la Roche, ensepulturé au cœur de l’Eglise de Chevyré le Rouge au lieu de ses predecesseurs »
  • 07.01.1638 – De La CHAPELLE Renée, damoiselle « vivante espouze de deffunct messire Pierre de DOMMAIGNE, chevallier, sieur de la Roche Hue et le lendemain elle fut ensepulturee en l’église de ceans au lieu de sepulture de ses predecesseurs »
  • 26.01.1643 – De DOMAIGNE Renée «  fille de Messire Louis de DOMMAIGNE chevalier, seigneur de la Roche Hue, aagée de deux ans ou environ, baptisée en ladite maison de la Roche Hue par moy le jour qu’elle vint au monde et le 27 a esté enterré au chœur de cette église »
  • 15.06.1644 – De DOMAIGNE Anne « inhumée dans le chœur de cette église de Cheviré, aagée de deux mois, fille de Louis de DOMAGNE chevalier, seigneur de la Roche Hue et de Françoise d’Urban »
  • 13.09.1650 – De DOMAIGNE Jacques « fils de Charles de DOMAIGNE seigneur de Mouneaux et de deffuncte Jeanne [ ?] damoiselle son espouse, ledit jacques aagé de six ans ou environ »
  • 02.03.1665 – de BRESTBRIAND Charles « décédé en la maison de la Roche Hue, ecuier, agé de 53 ans ou environ, inhumé dans le chœur de cette église »
  • ??.07.1666 – Un garçon de Monsieur de la Roche Hue « agé d’environ 9 mois, baptisé à la maison mais qui  n’a point receu le nom de baptême »
Cheviré-le-Rouge, Château de la Roche-Hue
Château de la Roche-Hue, Cheviré-le-Rouge – (Source Delcampe)
Inhumations près de l’autel Notre-Dame (à côté, devant, ou même dessous…)

C’est ici que le curé de Cheviré-le-Rouge, Etienne GUELON, enterre sa famille : ses neveux, sa mère, puis sa sœur.

  • 04.06.1629 – GARCIS Louis « fils de Lancelot GARCIS et de Julienne GUELON et le mesme jour fut enterré en cette église presque au droict de la chere du costé de Notre Dame »
  • 24.04.1634 – BRICHART Marie «  en son vivant veufve de deffunct Issacar GUELON vivant demeurant à la Ferté Besnard et mère de discret messire Estienne GUELON prestre curé de ceans laquelle deceda entre six et sept heures du soir au lieu et maison presbiteralle, demeure de son dict filz et le lendemain elle fut ensepulturee en l’eglise de ceans audevant de l’Autel de Nostre Dame »
  • 11.02.1636 – GARSIS Estienne «  filz de Lancelot GARSIS et de Julienne GUELON, ensepulturé en l’eglise de ceans »
  • 11.03.1650 – GUELON Julienne « décédée en la ville de La Flèche Julienne GUELON, ma seur, femme de Messire Laurent GARCIS chirurgien, ledit jour j’ay faict apporter son corps en ce bourg, le lendemain a esté mis en terre en cette église »

Y prennent place également quelques autres familles nobles, telle la famille de CHAMPCHEVRIER, seigneurs des Meuts

  • 16.11.1637 – D’AVERTON Urbanne damoiselle « vivante espouse de Monsieur de la Farfouillière, ensepulturée en l’eglise au devant de l’Autel de Nostre Dame »
  • 11.05.1638 – De CHAMPCHEVRIER Hardouin, écuyer, sieur de la Farfouillière «  fut ensepulturé en l’esglise de ceans au devant de l’Autel de Nostre Dame »
  • 18.02.1649 – GALICHON Marguerite « damoiselle Margueritte GALICHON femme de Hardouin de CHAMPCHEVIERE seigneur de Meus, inhumée en notre église au devant l’autel de Nostre Dame »
  • 8.04.1650 – De CHAMPCHEVRIER Charlotte « fille de Hardouin de CHAMPCHEVRIER, escuier, sieur des Meus et de deffuncte Marguerite GALICHON, aagée de quatre ou cinq ans, inhumée en l’eglise de ceans »
  • 09.06.1659 – De CHAMPCHEVRIER Hardouin « escuier, sieur de Meus, inhumé dans cette église de Cheviré proche l’autel de Nostre Dame »
  • 17.01.1667 – DURDOT Anne « épouse de René de LOUGLER escuier, agée de 50 ans, ensepulturée dans cette église de Cheviré an dessous de l’autel de Nostre Dame »
  • 19.07.1628 – De CHAMPCHEVRIER Claude « filz de deffunt Monsieur De La BARRE … enterre en l’eglise de ceans au lieu de la sepulture de ses predecesseurs »
  • 31.07.1642 – de CHAMPCHEVRIER Anne « fille aagée de vingt cinq ans ou environ et a esté enterré en l’eglise de ceans »
  • 21.08.1651 – De CHAMPCHEVIER Marguerite « aagée de douze ans ou environ, fille de Hardouin de CHAMPCHEVIERE escuier, sieur des Meuts »
Cheviré-le-Rouge -lieu dit les Meuts
Les Meuts, Cheviré-le-Rouge – (Ministre de la Culture-Base Mémoire)
Inhumés près de l’autel Notre-Dame sous le banc d’Aupignelle

La Thiellee.  Ancienne maison noble acquise en 1492 sur J. Maugars de la Bougrière par Ambroise de Périers. En est sieur François Habert, licencié ès-lois, 1539, Urbain du Fresne, lieutenant des gardes du roi 1574, mari de Nicole de Périers, Jacques Raveneau 1586, 1629. Sa veuve, Marie Dosdefer, 1633, 1641, qui y célèbre le 26 août 1638 les noces de sa soeur avec Nicolas de Noyers.(Célestin Port)

  • 2.04.1629 – RAVENEAU Jacques « sieur de la Thiellee, enterré en cette eglise audevant de l’autel de Nostre Dame soubz le banc du seigneur d’Aupignelle et fut allé querir processionnellement jusques audit lieu de la Thiellee par messire Estienne GUELON prestre curé de ceans»
  • 18.03.1642 – DOSDEFER Marie «  dame de la Teillee et le lendemain a esté inhumée soubz le banc d’Aupignelle en cette église par Me Jean DAVY curé de Montpolin »

Château d’Aupignelle. La terre appartenait en 1360 à Marguerite d’Aupignelle, femme de Guyon de Domaigé, seigneur de la Roche-Hue, qui eut pour héritier son oncle Liénart de la Roche en 1370. En 1456 elle avait passé à Jean de Périers, onze ans plus tard, en 1468, ç noble homme Guillaume de Lore, chevalier par sa femme, Jeanne d’Aulnières, en 1502 à Ambroise de Périers. Nicole de Périers, veuve d’Urbain du Fresne, lieutenant des gardes, en était dame en 1590, 1600. Eléonor du Fresne, femme de Philippe GIRARD de Charnacé, abandonna en 167 aux créanciers de son mari tout ce domaine qui fut acquis en 1687 par l’Hôtel-Dieu d’Angers. (Célestin Port)

  • 16.09.1631 – BEAUSSIER Renée « petite fille de Pierre BEAUSSIER d’Aupignelle et lendemain elle fut enterré en la Chapelle dudit Aupignelle »
Inhumations près de l’autel Saint-Jean

Je descends de René CHARUAU et de sa femme Simone HUGUET. Leur fille, Renée CHARUAU, mariée à Julien RAVENEAU, est mon ancêtre à la génération 12. Ils sont inhumés près de l’autel Saint-Jean.

  • 5.03.1629 – HUGUET Simone « Le cinquiesme jour de mar 1629 deceda Simonne HUGUET femme en son vivant de René CHARUAU et le lendemain elle fut ensepulturé en l’Eglise de ceans aupres de l’autel de monsieur Saint Jehan par monsieur le curé et ses chappellains et fut faict un service solennel pour son intention et le lendemain il fut commencé un trentain aussy a son intention »
  • 13.10.1630 – CHARRUAU Perrine «  Le tresiesme jour d’octobre 1630 deceda Renée CHARRUAU en son vivant veuve de deffunct Mathieu LE SEIGNEUR et le lendemain elle fut enterree en l’eglise de ceans aupres de l’autel de Saint Jean»
  • 6.01.1638 – CHARUAU René «  Le 6 de janvier 1638 deceda René CHARUAU l’aisné et le mesme jour il fut ensepulturé en l’église de ceans devant l’Autel de Monsieur Saint Jean pour lequel il a esté dict trois services et une messe de requiem le tout solennelles »
  • 11.04.1663 – CHARUAU Renée « agée de 65 ans ou environ, femme de Julien RAVENEAU, enterrée ledit jour dans l’église »

Quelques HUGUET, que je n’ai pu encore rattacher à mes ancêtres sont également inhumés dans l’église de Cheviré.

  • 04.10.1632 – HUGUET Jean « filz de Me René HUGUET sergent royal et de Françoise CRONAULT sa femme et le mesme jour il fut enterré en cette église au lieu de sepulture de ses predecesseurs »
  • 16.06.1633 – HUGUET Françoise « fille de René HUGUET sergent royal et de Françoise CRONAULT sa femme, fut enterree en l’eglise de ceans »
  • 04.05.1657 – HUGUET Pierre, clerc tonsuré « aagé de dix huit ans et sept mois »
  • 16.03.1660 – HUGUET René « sergent royal, inhumé dans l’église de Cheviré »
  • 07.06.1664 – HERRAULT Françoise « veufve de deffunct messire René HUGUET vivant sergent royal »
Inhumations dans la Chapelle Saint Louis du grand cimetiere de Cheviré-le-Rouge, enfeu de la famille de CROCHARD, seigneurs de la Crochardière

La Crochardière. Seigneurie relevant de jarzé et appartenant dès le XVIe s. à la famille de Crochard. Simon Crochard, écuyer, fils de Jeanne de la Costardière, en est seigneur en 1567. L’enfeu des seigneurs était dans la chapelle de St-Louis, au grand cimetière de Cheviré, où l’on apportait les membres de la famille décédés en d’autres paroisses. (Célestin Port)

Cheviré-le-Rouge-Château_de_la_Crochardière
Château de la Crochardière, Cheviré-le-Rouge – (Delcampe)
  • 13.05.1622 – CROCHARD Anne, damoiselle, décédée le 11 mai 1622
  • 21.08.1678 – CROCHARD Jacques « escuier, sieur de la Crochardière, aagé de 75 ans ou environ, son corps a esté inhumé en la Chappelle de Saint Louis au grand cimetiere de cette paroisse »
  • 30.04.1656 – CROCHARD Julien « filz de Julien CROCHARD escuier, sieur de la Corchardière, aagé de 4 mois »
  • 23.04.1659 – THIERY Marguerite « decedee à la Piochiere paroisse de Polin, veufve de deffunct Jacques CROCHARD, escuier, seigneur de la Crochardière, enterrée en la Chappelle Saint Louis au grand cimetiere »
  • 18.01.1660 – CROCHARD Renée « fille de Monsieur de la Crochardière aagée de onze mois »
  • 17.10.1661 – CROCHARD René « escuier, seigneur de la Piochere et de la Pique en la paroisse de Polin, en laquelle est décédé »
Cheviré-le-Rouge - Chapelle funériare Saint-Louis
Chapelle Saint-Louis du grand cimetière de Cheviré-le-Rouge.(Ministère de la Culture – Base Mémoire)
Autres lieux d’inhumations dans l’église, en particulier

Sous le banc de Mazé

  • 27.12.1641 – ESPERON Anne, damoiselle, dame de Mazé, « veufve en premier mariage de noble homme Philippe de LHOMMEAU seigneur de la Roche en la paroisse de Vincy pres Saumur et en second mariage de noble homme Jean de la LALOUE seigneur de Nutteau, décédée le 20 dudit mois et an et le lendemain jour des Innocents a esté ensepulturee soulz le banc de Mazé a costé dudit sieur de Nutteau son mary »

Sous le banc de la Crochardière

  • 25.02.1642 – GAULDRY Simon, sieur de Cossé « a esté enterré en cette église en dessoubz du banc de La Crochardière »

Devant l’image du Crucifix

  • 11.04.1633 – de BINETEAU Jean, écuyer, seigneur du Bois Bineteau «  et le lendemain il fut ensepulturé en l’église de ceans devant l’Imaige du Crucifix au lieu de ses predecesseurs »

Le Bois-Bineteau « Ancienne terre seigneuriale. Les seigneurs de Moulines et du Bois-Bineteau étaient, dit-on, toujours en guerre. On raconte dans le pays que celui des deux qui pouvait offir le meilleur dîner avait le droit de traverser le salon de l’autre avec sa meute. Il appartenait jusqu’au milieu du XVIIe s. à une famille Bineteau alliée aux Domagné. Passe par le mariage de Catherine BINETEAU (22 août 1632) à Charles d’Héliand (voir sa sépulture ci-dessous le 13 juin 1659) ) puis à François de La Roussardière de qui est veuve en 1670 Charlotte d’Héliand. (Célestin Port)

  • 13.06.1659 – D’ELIANS Charles « escuier, sieur de la Malounière et du Bois Bineteau, inhumé dans cette église de Cheviré »
Cheviré-le-Rouge-manoir lieu dit Bois-Bineteau
Manoir du Bois-Bineteau, Cheviré-le-Rouge. (Ministère de la Culture – Base Mémoire)

Près du bénitier

  • 5.07.1637 – De La BARRE Mathurin, écuyer, sieur des Tousches «  il fut ensepulturé en l’église de ceans au droict de la porte du benistier du costé du petit cimetiere « 

Autres sépultures, toujours dans l’église de Cheviré-le-Rouge

Hommes d’église
  • 9.11.1632 – JULLIEN Françoys « prestre chappelain de la Chappelle de monsieur Saint Laurent et le lendemain il fut ensepulturé en cette église de Cheviré le Rouge au lieu de sepulture de ses predecesseurs »
  • 3.03.1637 – GAUDIN Pierre, sacristain « ensepulturé en l’église de ceans au lieu de sepulture de ses predecesseurs »
  • 06.11.1642 – LANCELOT François, chapellain de Sainte Catherine et de Saint Moron en cette paroisse, enterré en l’église de ceans »
  • 08.11.1661 – GOHORY Pierre «  aagé de 62 ans, prestre chapelain de la Chapelle de Saint Laurent en cette église de Cheviré, ensepulturé en ladite église »
  • 18.02.1664 – MAUPOINT Gabriel, prêtre « agé de 69 ans »

Il reste une trentaine de sépultures, que je n’ai pu rattacher aux familles précédentes, parmi lesquelles certaines de mes ancêtres, comme celle de Jean LEMOINE, fils de Robert LEMOINE et de Madelaine GUYON, métayer de la Martinière de Moulines, dont j’ai déjà parlé dans un article précédent, ou encore celle de Renée PINEAU, femme de René de MENOIR, puis de Gervais COURET, sieur du Verger. Ils feront l’objet d’un prochain article.


  • Pour retrouver toutes les sépultures ayant eu lieu dans l’église de Cheviré-le-Rouge (PDF) :

Relevé des sépultures ayant eu lieu dans l’église de Cheviré-le-Rouge (d’après Cheviré-le-Rouge – MS – 1618-1667 – AD49 en ligne)


Sources

  • Toutes les notices proviennent du Dictionnaire Historique de Maine-et-Loire, de Célestin Port. (en ligne aux AD49).
  • La plupart des photos sont celles du Ministère de la Culture – Base Mémoire.

8 réflexions sur “Inhumations particulières à Cheviré-le-Rouge (1618-1667)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s