La cloche de la Mort

Est-ce parce qu’elle arbore un magnifique clocher tors ? Est-ce en souvenir de la fameuse bataille contre les Anglais, qui eut lieu le 22 mars 1421 sur les terres de sa paroisse et au cours de laquelle mourut le duc de Clarence ? A moins qu’il ne s’agisse des vestiges d’un vieux nom de famille ou encore d’un nom de lieu disparu ? Je l’ignore. Toujours est-il que l’église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé possédait autrefois une cloche qui portait le nom étrange de « cloche de la Mort« !

Baptisée par deux fois, en 1621, puis en 1625, elle fut nommée tout d’abord « Charlotte de la Mort« , puis « Nicole de la Mort« .

Le Vieil-Baugé, 14 mars 1621

charlotte de la mort
Le Vieil-Baugé – B – 1618-1637, vue 24/203 – (AD49)

Le dimanche quatorziesmejour desdits moys et an furent faictes et celebrees les ceremonies et la bénédiction de la cloche communement appellez la cloche de la mort. Lesdites ceremonies faictes par Messire Charles GAILLARD prestre curé du Vieil Baugé et les chappelains de l’Eglise dudit lieu et luy fut imposé et donné le nom de Sainte Charlotte par Claude de BERARD escuyer, pour et au nom de Françoys de BERARD aussy escuyer, filz de Claude de BERARD, Chevalier, seigneur baron de la Croix,  et par damoyselle Charlotte du CHESNE fille de René du CHESNE escuyer, sieur de Loncheraye et autres lieux.

Le Vieil-Baugé, 18 janvier 1625

Nicole de la Mort
Le Vieil-Baugé – B – 1618-1637, vue 59/203 – (AD49)

Le dixhuictiesme jour de janvier mil six cent vingt et cinq furent faictes et celebrees en l’Eglise du Vieil Baugé, les ceremonies et la benediction de la cloche vulgairement appellée la cloche de la mort. Lesdites ceremonies faictes par M. Charles GAILLARD prestre curé en ladite Eglise assisté des prestres et chappelains habitués audit lieu. Et fut donné et imposé à la dite cloche le nom de Madame Sainte Nicole par Nicolas JOUSSE escuyer, fils de Lois JOUSSE escuyer, sieur de Bonnevau et Vesques et de damoiselle Urbane de Marcé son espouze et par damoyselle Marie Magdelene du CHESNE, fille de Françoys du CHESNE, escuyer sieur des [encre trop pâle] et de damoyselle Marguerite RICHOMME son espouze.

Vigiles_du_roi_Charles_VII_53
La Bataille du Viel Baugé, par Martial d’Auvergne, enluminure issue de l’ouvrage de l’ouvrage Vigiles de Charles VII, Paris, France, XVe siècle – (Source Wikipedia)

S’il est certain que la cloche de la mort ne doit pas son nom au magnifique clocher tors de l’église du Vieil-Baugé dont la flèche ne fut érigée qu’en 1856, son premier baptême, qui eut lieu le 14 mai 1621, soit presque exactement 200 ans après la bataille du Vieil-Baugé, est une coïncidence troublante…


Pour en savoir plus…

 

  • Sur la bataille du Vieil-Baugé
    • La Bataille, 22 mars 1421, sur le site A Baugé.
    • La Bataille de Baugé (Wikipedia).
    • Le curieux monument commémoratif de la bataille du Vieil-Baugé (Maine-et-Loire) en 1421, Jean-Mary COUDERC, Mémoires de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Touraine, tome 24, 2011, p. 213-222. (Lire en ligne)

 Vignette : Clocher de l’église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé (49).

Le_Vieil_Baugé_clocher

Advertisements

9 réflexions sur “La cloche de la Mort

  1. La cloche de la mort c’est le « glas » qu’on sonne de nos jours (pour les églises qui ont encore des cloches – certaines modernes n’en ont pas) lors des enterrements. Jadis, il semble que le glas était sonné pour avertir de l’agonie, du décès et de l’enterrement d’un chrétien. Cela n’empêchait pas de les nommer, de les baptiser. Mais pourquoi deux fois en si peu de temps ? La précédente avait-elle été fêlée, détruite ? Ou bien la sonorité était-elle différente ?

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ce commentaire.
    Je n’avais pas pensé, en effet, qu’il puisse y avoir une cloche réservée uniquement à l’usage du « glas ».
    Renseignements pris, il semble en effet que chaque cloche avait sa particularité, et plus encore, que « sonner les cloches » était un art en soi.
    Il existait ainsi différentes façons de les faire tinter. Voir par exemple ici les differents tintements (carillon, volée…) :
    http://tchorski.morkitu.org/1/sonneries.htm
    Quant aux deux baptêmes rapprochés de cette cloche de la mort, je les trouve également curieux et j’en ignore la raison. Je cherche…

    J'aime

  3. Dans la moitié nord de la France, il semble que le glas pratiqué était le « glas romain », avec une mélodie qui demandait une ou deux autres cloches, donc avec plusieurs notes, et à un rythme très spécial.
    Le 7 janvier 2015, un bon nombre de glas furent sonnés lors de la journée de recueillement pour les assassinés de Charlie Hebdo. Je suis présentement en Corrèze, à Bort-les-Orgues (participation à un salon de généalogie), or, ce 7 janvier dernier, le glas fut sonné. D’après le témoignage de mon fils, ce fut un instant très impressionnant d’entendre de façon exceptionnelle, ce glas.

    Je me permets aussi de signaler une autre cloche : le tocsin qui annonçait, comme le 1er août 1914, l’appel des soldats pour aller défendre la partie. Jadis, il était sonné aussi pour de grands événements tragiques tels que les incendies, maintenant remplacé depuis 1930 jusqu’en 1960, par les sirènes. J’ai lu quelque part que lors de l’affaire du barrage de Malpasset qui menaçait de rompre, jadis, le maire avait fait sonner le tocsin mais les gens avaient oublié cet appel et beaucoup de gens n’ont pas compris, d’où un nombre important , si je me souviens bien, de décès. Du reste, je me souviens aussi qu’une jeune femme dont les bans de mariage avaient été publiés, a pu, plus tard épouser son fiancé noyé pendant ce drame.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour toutes ces précieuses informations.
      Et à propos des sirènes, que j’entendais encore enfant, elles ont également disparu de notre quotidien et je ne suis pas sûre que mes enfants comprendraient leur signification… Autrefois, dans mon village, elles retentissaient tous les samedis à midi : je ne sais pas si cela se fait encore…

      J'aime

  4. Les sirènes d’alarme existent toujours. Du reste, d’après le Ministère de l’Intérieur, un essai doit avoir lieu le premier mercredi de chaque mois à midi. (d’après un décret du 12/10/2005 – arrêté du 23/03/2007). Pour ma part, je sais que dans ma ville de banlieue de Nantes, il faut être vraiment dehors et à l’écoute pour percevoir cet essai. Cela ne dure qu’environ une minute je crois. Pour savoir comment cela fonctionne en cas de dangers imminents ou en cours, on peut consulter ce qu’en dit le Ministère cité plus haut.

    Aimé par 1 personne

  5. Suite aux débordements récents des eaux dans le sud de la France, un maire a été interrogé au sujet des sirènes. Comme il l’a expliqué, les maires étaient prévenus d’une vigilance orange, pas rouge, mais quand cela est devenu gravissime il devait être déjà trop tard surtout que l’armoire où étaient situés les éléments électriques susceptibles d’avertir les habitants, était inondée et inutilisable elle aussi. Nos anciens étaient prudents… en faisant sonner nos cloches… et sans doute aussi en évitant les constructions intensives en zone inondable.
    Quelqu’un de ma famille ayant vécu Xinthia dans l’île d’Oléron… j’ai pu voir une caserne des pompiers qui fut inondée ce jour-là et à 4 heures du matin ! Même le chemin des douaniers avait disparu… sans compter que les archives en sous-sol de la Corderie Royale à Rochefort n’en avait jamais tant vu… 😯 cms de traces qui arrivaient juste sous les fenêtres. Deux mois après, pour Pâques, seule la librairie avait ouvert en urgence. Cela sentait la saumure encore, comme jadis dans les conserveries Amieux à Belle-Ile-en-Mer que là j’ai bien connues !

    J'aime

  6. Au sujet des événements de Paris :

    Ce jour, soit à 18 H. 15, soit à 18 h.45 la Cathédrale de Nantes et d’autres églises, en même temps que Notre Dame de Paris et d’autres cathédrales… sonneront le GLAS. Une suite inattendue hélas à votre article sur les baptêmes des cloches de la mort que vous aviez débusqués au 17ème siècle.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s