A la poursuite des LENTAIGNE

De Morannes (49) à Vire (14), en passant par Piacé (72)

Les cousins d’Adèle (suite)

Toujours à la recherche des cousins d’Adèle (voir De la Normandie à l’Anjou et Les cousins d’Adèle), je me suis rendue (virtuellement) à Morannes.

Louis Marie LENTAIGNE, frère de François Joseph et de Marie-Jeanne, la grand-mère d’Adèle, y a bien vécu, en effet, un certain temps.

Deux de ses enfants sont décédés à Morannes, au Moulin de Pendu, son domicile.

15 novembre 1835 – Décès de François LENTAIGNE, au Moulin de Pendu. Agé de 34 ans, papetier, il était né à Chérencé-le-Roussel en 1801.

27 mars 1838 – Décès de Victoire LENTAIGNE, au Moulin de Pendu. Agée de 32 ans, elle était née en 1806 à Chérencé-le-Roussel.

Morannes- Le Moulin de Pendu sur la Sarthe
Le Moulin de Pendu, Morannes (49) – (Delcampe)

Le 2 août 1841, enfin, l’un de ses fils se marie. Il s’agit de Victor Léon et sa signature est la même que celle qui se trouve au bas de l’acte du mariage d’Adèle. Voici le premier cousin d’Adèle retrouvé !

LENTEIGNE Victor -1841 - Morannes
Signature de Victor Léon LENTEIGNE, 1841, Morannes – (AD49)

Victor Léon LENTAIGNE, fabricant de papier, se marie avec Jeanne THEZÉ, fille naturelle. Il est alors âgé, nous dit son acte de mariage, de  « 26 ans, 5 mois, 13 jours ». Il est par ailleurs né le 19 février 1816 à Piacé qui est une commune de la Sarthe. Son frère, Napoléon LENTAIGNE, est présent. Agé de 38 ans, il exerce la profession de … (Comment ? Vous ne devinez-pas ?) … fabricant de papier et il est domicilié à Tillières-sur-Avre. (C’est « le Napoléon » de Laetitia, voir commentaires.)

Qu’à cela ne tienne ! Direction Piacé !

Louis Marie LENTAIGNE à Piacé (Sarthe)

Les registres de Piacé contiennent effectivement l’acte de naissance de Victor Léon, le 19 février 1816. Deux mois plus tard, le 19 avril 1816, sa mère, Louise Gillette Henriette POULAIN décède. Qui s’ocupe alors de l’enfant ? Mystère. Par ailleurs, il existe des « trous » dans la vie de Louis Marie LENTAIGNE qui semble bien avoir eu la « bougeotte ». Récapitulons :

  • 1769 – Saint-Barthélémy (Manche) – Naissance.
  • 1797 -Neufbourg (Manche) – Mariage.
  • 1798 – Brouains (Manche) – Naissance de Siméon Julien Louis, son premier enfant.
  • 1801 – 1806 – Chérencé-le-Roussel (Manche) – Naissance de François, Louis Napoléon et Victoire, ses enfants.
  • 1808-1809 – Saint-Barthélémy (Manche) – Naissance d’Elisabeth et d’Anselme, ses enfants.
  • 1810-1815 – ??
  • 1816 – Piacé (Sarthe) – Naissance de Victor Léon, son fils et décès de sa femme.
  • 1817-1834 – ??
  • 1835 -1843 – Morannes (Maine-et-Loire) – Décès de son fils (François), de sa fille (Victoire), mariage de son fils (Victor) et naissance de sa petite fille (Marie-Aimée, fille de Victor, née le 25 mars 1843).

J’ai découvert également à Piacé, l’acte de décès de Marie Louise LENTAIGNE, sœur de Louis Marie,  et donc sœur aussi de François Joseph et de Marie Jeanne, la grand-mère d’Adèle. Veuve, sans doute était-elle venue habiter chez son frère pour aider sa femme à s’occuper de sa nombreuse progéniture, malheureusement elle est morte peu après la naissance avant la naissance du petit Victor, avant même que ce dernier ne perde également sa mère, le 30 mars 1812.(Rectificatif du 24/07/2015-Décédée en 1812 et non 1816. La famille LENTAIGNE est donc déjà à Piacé en 1812.)

Sur son acte de décès, elle est dite veuve de Jean HAUMONT, qu’elle aurait épousé à Vire, dans le Calvados, le 28 mai 1801. Peut-être me conduira-t-elle à Ferdinand LENTEIGNE, le cousin d’Adèle, que je n’ai pas encore retrouvé ?

Les archives du Calvados étant, provisoirement, accessibles gratuitement, profitons-en. Direction Vire !

Marie Louise LENTAIGNE à Vire (Calvados)

Je vous rassure (ou vous déçois) tout de suite, je n’ai pas retrouvé Ferdinand à Vire ! En revanche, lorsque j’ai lu l’acte de mariage de Marie Louise LENTEIGNE, j’ai aussitôt pensé à la « cougar » du blog de Frédéric ! (Auteur du blog De moi à la Généalogie). Jugez plutôt :

Acte de mariage de Jean AUMOND agé de vingt trois ans, né à Courson, département du Calvados, le quatre février mil sept cent soixante dix huit, chauderonnier, demeurant en cette ville depuis huit mois, fils majeur de feu Guillaume AUMOND et de Marguerite BLIN, ses père et mère, et de Marie Louise LENTEIGNE, agée de trente huit ans, née à Saint Barthélémy, le cinq juillet mil sept cent soixante trois, papetière, domiciliée en ladite commune de Saint Barthélémy, fille majeure de Denis LENTEIGNE papetier et de Julienne DUPONT ses père et mère demeurant St Barthélémy. (AD Calvados, Vire – NMD – 1799-1802, vue 135/442)

Marie Louise a donc quinze ans de plus que son mari, qui décédera pourtant avant elle, puisqu’elle est déclarée veuve en 1812.

Autre particularité de ce mariage : les témoins, qui sont, pour trois d’entre eux,  des femmes. C’est la première fois, (mais peut-être est-ce courant dans cette ville ?), que je rencontre un tel cas de figure.

… en présence de Jacques LECOCQ domicilié à Vire, rue Egalité, vivant de son bien, agé de soixante douze ans, de Marie CAUCHARD femme SIMON, demeurant à St Lo, département de la Manche, marchande, agée de trente six ans, de Marie Marguerite SERARD, femme LE MERCIER, domiciliée à Vire, place de la Liberté, agée de soixante huit ans, vivante de son bien, ces trois témoins, amies des époux, et de Jeanne AUMOND domiciliée rue aux Fèves de cette ville, couturière, agée de quarante ans, soeur de l’époux. »

Qui plus est, ces trois femmes, qui semblent indépendantes et actives, savent signer, tout comme Marie Louise d’ailleurs.

Mariage de femmes - 1801 - Vire - Calvados
Extrait de l’acte de mariage de Marie Louise LENTEIGNE, Vire, 28 mai 1801 – AD Calvados

En attendant l’étape suivante…

Je n’ai toujours pas retrouvé « mon Ferdinand LENTEIGNE… Deux directions me tentent : Saint-Barthélémy, où je n’ai sans doute pas « épuisé » le filon LENTEIGNE, mais aussi le village de Gouis à Durtal, où je « sens » que je trouverai des traces intéressantes, non seulement sur les LENTEIGNE et sur les papetiers, mais aussi sur Adèle GAULARD, dont le mari, Jacques Napoléon CHAIGNON, est originaire… de Durtal !

denislentaignematrepapetierxbrouains1753dupontjuli
Descendance de Denis LENTAIGNE, maître papetier à Saint-Barthélémy (50)

Toutes les sources et les transcriptions des actes cités dans cet article sont en ligne sur mon arbre Geneanet (Cliquez sur les liens en rouge).

Publicités

4 réflexions sur “A la poursuite des LENTAIGNE

  1. Passionnant vraiment !!! et tellement impressionnant ! Tu as trouvé une sapristi de drogue en ce moment !!! C’est vraiment intéressant, je comprends que tu aies envie de continuer tes recherches puisque de toute façon, tu trouves toujours quelque chose à ajouter pour compléter et enrichir tes découvertes….Mais il faut une bonne dose de patience tout de même !

    J’ai cependant relevé une « faute » :le petit Victor Lenteigne a perdu sa mère l’année de sa naissance 1816 et non un siècle plus tard !!!!

    Bonnes vacances à toi et ta petite famille car je pense bien que tu vas un peu lâcher tes ancêtres pour profiter de tes proches un petit moment !

    Je vous embrasse tous.

    Josie

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Josie !
    Décidément ! Moi et les dates ! Je ne m’y ferai jamais… (Je corrige…). Quant aux vacances, c’est bientôt, c’est pour août.
    Pas de connection pendant au moins … une semaine… promis !
    Je t’embrasse également.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s