Q comme QUART ou le baptême des enfants éphémères

Capture19

Un petit hommage aujourd’hui aux enfants n’ayant vécu en ce monde que quelques minutes… (A l’instar de Pauline sur Canopée, qui réussit un très beau Challenge en « ressuscitant » d’innombrables petits enfants, autrefois abandonnés à l’Hospice de Joigny, mais qui, aujourd’hui, ont droit à une seconde naissance sur son blog… )

Baptêmes d’enfants à la vie éphémère

Comme chacun sait, la mortalité infantile faisait autrefois des ravages. Avant 1750, un enfant sur deux mourrait avant l’âge de 15 ans, et l’hécatombe avait lieu principalement dans les tout premiers mois de leur venue au monde… De multiples baptêmes nous rappellent ainsi cette évidence. Au fil de notre lecture, il n’est pas rare en effet que nous découvrions ces petits êtres n’ayant vécu que quelques heures, voire un quart d’heure…

En voici quelques uns.

 

Brain-sur-l’Authion, 23 décembre 1628

Quelques jours avant Noël est inhumé un enfant sans nom, baptisé à la maison par nécessité, conçu hors mariage puisque ses parents ne sont que fiancés, « qui n’aura eu de vie comme environ de trois quart d’heure. »

VIGAN Anonyme- BS-23 décembre 1628 - Brain-sur-l'Authion
Sépulture d’un enfant de Perrine VIGAN, 23 décembre 1628 – (AD49-Brain-sur-l’Authion -S -1607-1669, vue 181/399)

 » Du sabmedy vingt et troisiesme jour de décembre l’an mil six cent vingt et huict a esté ensépulturé dans le cimetiere de l’église de Brain sur l’Authion un filz apartenant à Perrine VIGAN fiancée avecques Jacques GASSIÉ demeurant en la paroisse dudit Brain, lequel a esté baptizé dans la maison ou demeure ladite VIGAN par nécessité par René LE ROY , ainsy qu’il a esté certifié par ladite LE ROY et la femme de Jehan MENOU demeurant en ladite paroisse de Brain qui estoit à l’accouchement de ladite VIGAN, lequel enfant a eu de vie comme environ de trois quart d’heure, par moy Berthelot. »

Cernusson, 6 novembre 1686

On enterre ce jour-là une petite fille anonyme qui n’a vécu qu’un quart d’heure

VINSONEAU Anonyme- BS - 6 novembre 1686 - Cernusson
Sépulture d’un enfant de Jean VINSONEAU, le 6 novembre 1686 à Cernusson – (AD49-BMS 1625-1757, vue 51/168)

« Le 6 jour de novembre 1686 a esté par nous inhumée la fille de Jean VINSONNEAU et de Jeanne RICHARDE, après nous avoir esté bien et deüement certifié que ladicte petitte fille a esté baptizée au foüier dans un péril évident de mort, n’ayant vescu qu’un quart d’heure, ladicte sépulture faicte en présence de Toussainct BRETON l’aisné et d’Anthoine BOIVIN, lesquels ont déclaré ne sçavoir signer. »

 


 

 Illustration – Danse macabre, France, fin du XVè siècle – Paris, BnF, départements des Manuscrits, Français 995, fol. 34v. (Voir en ligne)
Publicités

3 réflexions sur “Q comme QUART ou le baptême des enfants éphémères

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s