H comme HETEROCLITE ou les baptêmes et bénédictions diverses

Capture9

Tout généalogiste qui fréquente les registres, rencontre un jour ou l’autre un baptême… de cloche ! Pour ma part, je commence à en avoir une belle petite collection… Mais il existe également d’autres bénédictions, comme ce vieil ouvrage, paru en 1757, au nom assez extravagant, se plaît à le rappeler.

« Recueil curieux et édifiant, sur les cloches de l’église, Avec les cérémonies de leur Bénédiction »

Sur_les_cloches_de_l'église
Page de garde de la version originale « Sur les cloches de l’église » par Rémi Carré, 1757 (Wikipedia)

L’auteur, Dom Rémi Carré, y définit le mot « bénédiction » au chapitre IV « Des Exorcismes et des Bénédictions » :

« Le mot bénédiction se prend pour les Prières et les Cérémonies par lesquelles l’Eglise tire les Créatures de l’usage prophane, pour les faire servir à des usages de Religion. C’est en ce sens que l’Eglise bénit l’eau, le sel, l’huile, les Cloches, les Chapelles, les Cimetières, les Ornemens, les Linges de l’Autel, et généralement tout ce dont elle se sert pour des usages de religion. » (p.34)

Il ajoute : « Il y a encore quelque autre signification du mot de bénédiction, car l’Eglise bénit tout ce qui se mange, ou qui se boit, les Maisons, les Vaisseaux, l’Eau des Rivières, de la Mer, les Champs, les Vignes, le Lit nuptial, les Langes des enfans, les Drapeaux, les Etendarts, les Armes, les Bâtons de Pélerins, les Habits, etc… » (p. 36)

Quelle différence avec le paganisme ?…  Il précise enfin que c’est à tort que le peuple utilise le mot « baptême » pour les cloches et qu’il devrait utiliser le mot « bénédiction » (mais il lui pardonne parce que, même le savant Alcuin se trompe dans son livre sur les Divins Offices…). Quoi qu’il en soit, voici quelques exemples de bénédictions d’objets divers glanés au cours de mes recherches.

Baptême de la grosse cloche de Neuvy

Neuvy-en-Mauges, 16 juin 1613

« Aujourd’huy 16 juin 1613 a esté béniste la plus grosse cloche de ceste église de Neufvy et nommée par maistre Esmés DE BRISSAC, chevallier Dubreil, baron du Lavoir, en la compaignie de Madamoyselle Marie DE VAULERY (?) et ladicte cloche nommée Esmée. »

Neuvy-1613-Bénédiction-cloche
Bénédiction de la grosse cloche de Neuvy, 16 juin 1613, nommée par Esme de BRISSAC (AD49-Neuvy-en-Mauges 1541-1625, vue 30/83)

Bénédiction du pain

Saint-Sylvain-d’Anjou, 1er novembre 1752

pain

« Aujourd’huy premier novembre mil sept cent cinquante deux, jour de Toussaint, Charles TARDIF, metayer dans la Cour du Perray a donné le pain à bénir dont la recommandation a été faite à la Grand messe, témoins les soussignés et la plus grande partie des autres paroissiens qui ont dit ne savoir signer. »

(AD49-Saint-Sylvain-d’Anjou-BMS-1749-1769, vue 50/212)

Bénédiction d’un cimetière

Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde, 19 septembre 1791

« Le dix-neuf septembre mil sept cent quatre vingt onze nous curé soussigné avons béni solennellement un cimetiere pour servir à inhumer les habitans de la paroisse de St Georges du Puy de La Garde transférée dans l’église de Notre Dame des Gardes étant duement autorisé par Monsieur l’éveque du département de Maine et Loire comme il paroit à sa lettre à nous adressé en datte du vingt sept août de la présente année signée Hugues PELLETIER éveque, ont assisté à la cérémonie Monsieur Joseph Jean GAUTRONNEAU curé de La Tour Landry, Toussaint Charles VALFRAMBERT curé de Cossé, François Michel MARTINEAU, Michel MARTINEAU, René BERNIER, René LE ROY, Louis DENECHEAU et autres tous de cette paroisse, lesquels ont signé. »

Bénédiction-du-cimetiere-St-Georges-du-Puy-de-la-garde-19-09-1791-Signatures
Signatures des curés et paroissiens présents lors de la bénédiction du cimetière de Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde, 19 septembre 1791 – (AD49-Saint-Georges-du-Puy-de-la-Garde – BMS 1779-1800, vue 228/280)

 Mise en place de fonts baptismaux et d’un bénitier en marbre

 Le Voide, 8 avril 1757

« Le huitieme jour d’avril mil sept cens cinquante sept les fons baptismaux et bénitier de marbre de cette Eglise ont été placés par les soins des sieurs curés et vicaire de cette paroisse et par le moien des offrandes des paroissiens amenés de Rochefort par maître Mathurin VAILLANT, metaier du Coudrai au Roux et maître Pierre DAVIAU, metaier de La Potinière. »

Deux jours plus tard, le 10 avril, a lieu le premier baptême et le curé n’oublie pas de noter : « Baptême de Jeanne LE PIN, la première batisée sur les nouveaux fons. »

(AD49-Le Voide – BMS – 1755-1764, vue 27/116)

Bénédiction de la Croix de Matheflon

Seiches-sur-le-Loir, 13 novembre 1735

chap-matheflon-001-894148
La Chapelle de Matheflon, Seiches-sur-le-Loir (Photo-AngersLoireTourisme)
« Le treizieme jour de novembre mil sept cent trente et cinq, en vertu d’une permission accordée par Monseigneur l’Evêque d’Angers en datte du troisième jour du présent mois signée JEAN, evêque d’Angers, a esté faitte par nous curé soussigné à l’issue des vespres parroissialles, la bénédiction d’une croix blanche qui a esté donnée et érrigée à l’entrée du bourg de Mathefelon aux frais de urbain HUBERT tailleur d’habits demeurant audit Mathefelon, laquelle bénédiction a été faitte en présence de beaucoup de paroissiens. »
(AD49-Seiches-sur-le-Loir – BMS-1731-1747, vue 81/298)

 Bénédiction d’un nouvel autel et découverte d’un trésor…

Villevêque, 17 septembre 1773 
Et pour finir, voici la pose de la première pierre du grand autel de l’église de Villevêque, grâce à laquelle on fit la découverte d’un trésor…
« Le dix septieme jour de septembre mil sept cent soixante treize a été posée la première pierre du Grand autel de cette Eglise, sous l’épiscopat de l’illustrissime et Révérend Jacques DE GRASSE, Evêque d’Angers, seigneur spirituel et temporel de cette paroisse et Abbé de St Aubin, par Messires René RIFFAULT, curé de cette paroisse, François René DOGUEREAU, André GALLAUD, procureurs marguilliers, Guy André PARAGE, sindic, et Pierre Louis LANDEAU vicaire. Et dans la démolition de l’ancien autel nous avons trouvé un reliquaire sur lequel sont inscrittes la consécration de notre Eglise et la Bénédiction dudit autel par Monseigneur Henri ARNAUD, évêque d’Angers, en date du vingt quatre avril mil six cent quatre vingt quatre et que nous avons déposé dans le sueraire (saintuaire),pour etre reconnu par Monseigneur l’évêque d’Angers, et replacé dans le nouvel autel selon l’avis dudit seigneur Evêque, en foi de quoy nous avons rédigé et signé le présent acte pour servir et valoir ce que de raison. » (AD49-Villevêque -BMS – 1756-1778, vue 252/313)
L’ancien autel, construit le 24 avril 1684, sous l’épiscopat d’Henri ARNAUD (évêque d’Angers de 1649 à 1692) aura donc vécu presque cent ans… A cette découverte, assista André GALLAUD, procureur marguillier de Villevêque, mon ancêtre à la 9è génération, dont la signature apparaît au bas de l’acte.
Signatures-Grand-Autel-Villevêque-septembre_1773
Construction de l’Autel de l’église de Villevêque, 17 septembre 1773 – Signatures au bas de l’acte, dont celle de l’architecte Pierre ROBIN d’Angers. (AD49)

Et aussi…

Bénédiction des drapeaux de la Milice, 1789  Le Lude (72), 20 septembre 1789.

11406162_1629364063975187_4557105592741520955_o
Bénédiction des drapeaux de la Milice, Le Lude (72), 20 septembre 1789

Merci à Hélène Guillermet pour cette aimable contribution.


 Illustration  (Vignette) – Rite de bénédiction des cloches (extrait du Pontifical de Pierre de la Jugie, XIVe siècle).
Advertisements

15 réflexions sur “H comme HETEROCLITE ou les baptêmes et bénédictions diverses

    1. Merci !
      Waouh !!! Je suis loin d’en avoir autant (mais je n’ai pas tout noté au début…). Peut-être ferai-je une page « spéciale cloche » un de ces jours…

      J'aime

  1. -Ecouflant AM -B-M-S. Note au 1er janvier 1712.
    -Charles Tardif,a été nommé par nous procureur de fabrique le 1er jour de l’an 1712.
    -Poitevin curé.(vue 39).
    -Cette famille Tardif d’Ecouflant est mienne par Charles Tardif,métayer,époux de Renée Du Pont( ancêtres à la 10 ème G)
    -Ils sont métayers ,fermiers à la ferme de l’Abbaye Royale du Perray.

    Aimé par 1 personne

  2. Nicolle Denizé 0 le 25 2 1668 à Ecouflant (vue 16).+ le 12 5 1707 à Ecouflant,est fille de Samson Denizé,métayer,laboureur marchand,+ le 10 10 1694 à Ecouflant
    (vue 193) et de Jacquine Jouet + le 14 11 1690 à Ecouflant ,ils auront au moins 10 enfants.
    Jacquine serait fille de René Jouet et de Andrée Bouchet + le 5 3 1679 à Ecouflant (vues 20-12.)
    Informations que vous avez peut-être…

    Je suis ravie de nos nombreux cousinages qui m’apprennent plein de choses !
    Bon courage pour la suite et bravo.
    MAG.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s