De la Normandie à l’Anjou – Adèle GAULARD (1819-1881)

Saint-Barthélémy, dans la Manche, c’est de ce petit village, qu’est originaire Adèle GAULARD, l’une de mes ancêtres, apportant avec elle un peu de « sang normand » à mes origines purement angevines (ou presque).

Eglise_Saint_Barthélemy-03
L’église Saint Barthélemy (Photo XXCM — Travail personnel)

Qu’est-ce qui a bien pu conduire, la mystérieuse Adèle GAULARD, (dont le nom claque à mes oreilles comme celui d’une actrice de cinéma !), née en Normandie il y a presque 200 ans, à parcourir 150 kilomètres pour venir épouser, aux environs de ses 20 ans, Jacques-Napoléon CHAIGNON, l’arrière-grand-père de ma grand-mère, à Seiches-sur-le-Loir, en Anjou, le 12 juillet 1841 ?

Des cousins pour témoins

La réponse se cache peut-être dans son acte de mariage. En effet, Adèle se marie sans la présence de son père ou de sa mère, qui consentent cependant à son mariage, comme l’atteste une procuration passée devant notaire à Mortain le 19 juin 1841, un mois auparavant, mais ses témoins se trouvent être des cousins germains qui demeurent en Anjou :

« Ferdinand LENTAIGNE, ancien fabricant de papier, agé de trente six ans, cousin germain de l’épouse, demeurant à Seiches, et Victor LENTAIGNE, fabricant de papier, agé de vingt cinq ans, cousin issu de germain de l’épouse, demeurant à Morannes »

CHAIGNON-GAULARD-Signatures de l'acte de mariage
Signatures d’Adèle GAULARD et de ses cousins, Ferdinand LENTAIGNE et Victor LENTAIGNE, au bas de son acte de mariage avec Jacques-Napoléon CHAIGNON, le 12 juillet 1841, Seiches-sur-le-Loir. (AD49)

A la recherche des LENTAIGNE

Adèle GAULARD, elle-même papetière, est très certainement venue chez ses cousins pour y travailler. Sa grand-mère maternelle se nomme Marie-Jeanne … LENTAIGNE et elle était aussi … papetière.

Donc… il ne me reste plus qu’à partir à la recherche des LENTAIGNE, tout d’abord dans la Manche puis en Anjou, et à refaire ainsi le même chemin que mes ancêtres, il y a deux cents ans, de la Normandie à l’Anjou… Peut-être en route trouverai-je quelques traces d’Adèle ?…

GAULARD Adèle-1841-Signature

Signature d’Adèle GAULARD, le 12 juillet 1841 (AD49)

A suivre…

Advertisements

12 réflexions sur “De la Normandie à l’Anjou – Adèle GAULARD (1819-1881)

  1. Bonjour Françoise,
    Pour information, l’arrière-arrière-grand-mère de ma belle-mère, Marie Louise Agathe Blanche, a épousé en secondes noces le 20/03/1873 à Paris (05), Louis Napoléon Lentaigne né à Chéroncé-le-Roussel le 29 floréal an 10. Il était le fils de Louis Marie Lentaigne et Henriette Gilette Poulain. Peut-être une piste de recherche…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour cette information. Je ne sais pas encore s’il y a un lien entre « vos » LENTAIGNE et les « miens », mais certains des « miens » sont originaires de Chérencé-le-Roussel, et je viens de découvrir que l’une des filles du couple Louis LENTAIGNE / Henriette POULAIN, est décédée à Morannes… Les liens se resserrent…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s