Laurent RABEAU (1735-1783), Mort pour sauver l’Amérique !

Voici l’histoire d’un lointain cousin, originaire de Villevêque, né RABEAU, mort bien loin de chez lui, dit « La Violette »…

Un peu d’histoire…

Avant la Révolution, la nôtre, la Révolution française, il y eut une autre Révolution qui fut en partie soutenue par la France, et qui fut victorieuse, celle des Etats-Unis d’Amérique. La guerre d’indépendance des Etats-Unis, qui opposa les colons d’Amérique du Nord, les insurgents, au Royaume de Grande Bretagne, eut lieu de 1775 à 1783.

ROCHAMBEAU

En 1780, un corps expéditionnaire français , sous les ordres du Marquis de Rochambeau, traversa l’Atlantique pour porter secours aux insurgents ;  parmi eux se trouvaient deux bataillons du Régiment de Soissonnais qui comptait parmi ses hommes, Laurent RABEAU, originaire de Villevêque.

Une trace découverte par hasard…

Parmi les nombreux Français, volontaires ou non, qui ont participé à cette guerre d’Amérique, il en est, malheureusement, qui n’en sont jamais revenus. En 1936, est publiée une liste des combattants français morts en Amérique de 1777 à 1783. Cette liste, élaborée par Warrington Dawson, suite à de longues et minutieuses recherches tant en France qu’en Amérique, compte 2112 noms parmi lesquels se trouve celui d’un certain Laurent RATEAU, né en 1735 à  Villevêque. Quelques lignes plus haut, un autre nom attire mon attention, celui de Laurent ROBAUX, né également en Anjou mais cette fois à Villiers.

De Laurent RATEAU à Laurent RABEAU

Pour chacun de ces noms des précisions supplémentaires sont données :

Laurent RATEAU, dit La Violette, est né à Villevêque en 1735,  il est devenu soldat (S.) le 17 février 1756, et est mort le 18 mars 1783 à Baltimore.

Laurent ROBAUX, quant à lui, est aussi surnommé La Violette, il est dit caporal, est originaire de Villiers près d’Angers et est mort le 17 mars 1783, également à Baltimore.

Tout porte à croire que Laurent RATEAU et Laurent ROBAUX ne forment qu’une seule et même personne dont le patronyme a été mal déchiffré, sur telle ou telle source, à l’origine. Tout d’abord, ils appartiennent au même régiment du Soissonnais, ensuite ils ont le même prénom, Laurent,  le même surnom, « La Violette » et leurs patronymes peuvent aisément se confondre. De plus ils sont déclarés morts au même endroit,  à Baltimore, et qui plus est à la même date (à un jour près). Par ailleurs, la ville de « Villiers » d’où est censé être originaire le caporal La Violette, n’existe pas en Anjou ; elle provient donc vraisemblablement d’une mauvaise lecture du nom « Villevêque ».

Et sur les registres de baptême de Villevêque de 1735, on trouve effectivement l’acte de naissance d’un Laurent RABEAU, un de mes lointains cousins, dont voici la mini-biographie.

Né à Villevêque…

Laurent RABEAU est né le 23 octobre 1735 à Villevêque (49). Troisième enfant de Pierre RABEAU, maître charpentier, et de Marguerite DIBON, il aura dix frères et soeurs. Il sera le parrain de l’un d’entre eux, Louis, baptisé à Villevêque le 3 mai 1648 et, à cette occasion, il apposera sa signature au bas de son acte de baptême. Il a 13 ans. (Tous ses frères et soeurs ont par ailleurs appris à signer. L’un d’eux, René RABEAU, fréquentera le Collège d’Angers, deviendra tour à tour clerc tonsuré, diacre, prêtre vicaire de Champtocé-sur-Loire et enfin prêtre chapelain de Villevêque.)

RABEAU Laurent - Signature - 1748 - Villevêque (13 ans)

…Mort en Amérique !

Rég_de_Soissonnais_1763En 1756, âgé d’une vingtaine d’années, il devient soldat de Sa Majesté. Promu, par la suite caporal, il embarque, le 6 avril 1780, avec deux bataillons du Régiment de Soissonnais, sous les ordres du Marquis de Rochambeau, pour aller porter secours aux Etats-Unis d’Amérique. Débarqué au mois d’août aux environs de New-York, le bataillon auquel il appartient, la compagnie La Boyère, participera quelque temps plus tard à la bataille de Yorktown, bataille qui donnera la victoire aux Américains. Le Régiment de Soissonnais se rend alors à Philadelphie pour y recevoir les honneurs puis retourne à Hampton pour s’y reposer avant de rembarquer pour la France en mars 1783… sans Laurent RABEAU, dit La Violette, malheureusement décédé quelques jours auparavant, à Baltimore, le 7 mars 1783 et dont le nom fait donc  partie de la longue liste des « 2112 français morts en Amérique de 1777 à 1783 ».

googlemaps


Sources, Notes et Liens

 – Dawson Warrington. Les 2112 Français morts aux États-Unis de 1777 à 1783 en combattant pour l’indépendance américaine. In: Journal de la Société des Américanistes. Tome 28-1, 1936. pp. 1-154. [Persée] (On y trouve Laurent ROBAUX, p.66  et Laurent RATEAU p. 71).

– Les combattants français de la guerre américaine, 1778-1783 : listes établies d’après les documents authentiques déposés aux Archives Nationales et aux Archives du Ministère de la guerre , publiées par les soins du Ministère des affaires étrangères – Éditeur : Motteroz-Martinet (Paris) – Date d’édition : 1903. [Gallica] (On y trouve seulement Laurent RATEAU – p. 248- avec les mêmes précisions que dans l’ouvrage cité ci-dessus plus la mention supplémentaire qu’il appartenait à la compagnie la Boyère, information que l’on retrouve sur la base « La Fayette » de Genweb.)

– Thomas Balch, Les Français en Amérique pendant la guerre de l’Indépendance des États-Unis 1777-1783, 1872. [Gallica]

– Historique du Régiment du Soissonnais par le Général Suzanne sur le site Ancestramil.

– Le Régiment de Soissonnais à Yorktown.

– Le Régiment de Soissonnais (1762). (Wikipedia).

– Une très belle page sur l’arbre de Raymond CAREMIER avec des informations sur Le Général Lafayette, les Régiments impliqués dans la Guerre d’Indépendance Américaine, dont le Soissonnais, et la bataille de Yorktown. ( Geneanet)

Advertisements

6 réflexions sur “Laurent RABEAU (1735-1783), Mort pour sauver l’Amérique !

  1. Bonjour,
    Article très intéressant qui a attiré mon attention car j’ai aussi un ancêtre qui est mort pendant cette guerre. Je sais sur quel bateau il était. Je ne l’ai pas trouvé dans la liste des 2112 morts. J’aimerais bien trouvé sa date et lieu de décès, mais pour le moment, rien…
    Votre article me redonne un peu d’espoir.
    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s