De mère en fille … (3)

De mère en fille… (3)

Je poursuis ici l’étude de ma lignée cognatique, (pour tout savoir sur ce qui se cache sous ce terme un peu barbare, je vous invite à lire ici  un article du blog « Mes Racines Familiales »). 

Ma plus ancienne grand-mère se nommait Catherine BEAUMONT, vous pouvez lire son histoire ici : De Mère en fille … (1), quatorze générations nous séparent !

Sa fille, Françoise ROUY, et ses descendantes, Françoise DURDON, Marie DAVY, Anne PILLIER et Anne BOISARD naissent, vivent et meurent aux alentours de Villevêque, c’est pourquoi j’ai pu écrire ici que ma lignée cognatique tenait presque dans un mouchoir de poche ! De mère en fille… (2).

BEAUMONT à BOISARD

Anne BOISARD se marie à Villevêque le 6 juillet 1773. Elle est orpheline et sans doute très pauvre. Son mari Jean REPUSSARD est journalier, L’une de leurs filles, Jeanne REPUSSARD, ma grand-mère à la huitième génération, naît … aux Nevauries, maison  – enfin il devait y en avoir plusieurs, mais j’aime à penser que c’était la même – où nous allions voir mes grands-parents lorsque j’étais enfant ! Sa fille, Jeanne LIZAMBARD, et sa petite fille, Jeanne LIZAMBARD également (et dont le premier prénom fut Jacques : vous pouvez lire son histoire ici)  également, naissent toutes les deux aussi aux Nevauries.Capture

Nous voici à la cinquième génération, avec Thérèse POIDEVIN. Cette dernière a vécu à cheval sur deux siècles, a traversé trois guerres, a survécu à sa fille, Marie Louise CROCHET, a connu sa petite fille Berthilde CHAIGNON – ma grand-mère –  et même son arrière-petite-fille Marie-Louise DELAVIGNE –  ma mère – et n’a jamais, sans doute, quitté sa jolie coiffe angevine !

POITEVIN Thérèse - 1931
Thérèse POIDEVIN – 1931 – Ma grand-mère à la cinquième génération.

 


 

 

Advertisements

5 réflexions sur “De mère en fille … (3)

  1. -Thérèse Poitevin,porte ici, à l’occasion de la photo, sa jolie coiffe Angevine.
    -Dans la vie courante,nos grands mères portaient la » Coiffe à la Gueuse »,dite de tous les jours,ou le »Bonnet de Linge, »pour vaquer aux travaux de la ferme ou les jours de marché .quoique certaines plus coquettes devaient bien l’arborer ce jour là !

    Aimé par 1 personne

  2. Cette photo a été prise en effet lors d’une grande occasion (mariage de ma grand-mère, et donc de sa petite fille). Merci beaucoup pour ces précisions très intéressantes.

    J'aime

  3. Je suis depuis peu votre blog et je vous félicite pour la qualité de vos articles.
    J’ai dans ma généalogie un « LIZEMBART » marié avec Gratienne RABINEAU peut-ˆetre à Dénezé sous le Lude dans les années 1940/1950. Il s’agit de la fille de Henri Auguste RABINEAU né à Meigné le Vicomte le 26/08/1896 et décédé à Dénezé sous le Lude le 14/12/1980. Je n’ai rien d’autre sur cette personne, LIZEMBART n’étant pas très courant, avez-vous quelque chose sur lui.
    Merci d’avance
    MClaude

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s