Des moulins meurtriers !

Les moulins faisaient partie intégrante de l’univers de nos ancêtres… En Anjou, ils étaient particulièrement nombreux, aussi bien moulins à vent que moulins à eau et , avant l’arrivée de l’électricité, il y en aurait eu plus de 2000 en activité !

Ces moulins, dotés d’une meule actionnée par la force du vent ou par la force de l’eau, étaient de véritables petites machines utilisant des mécanismes ingénieux et parfois très sophistiqués, mais, comme toute machine, ces moulins étaient dangereux et les accidents étaient nombreux.

(Pour tout savoir sur le fonctionnement des moulins, visitez le site de L'AMA, L'Association pour la Sauvegarde des Moulins d'Anjou.)

Tué par la meule d’un moulin à froment

Ainsi, à Seiches, en 1638, la meule du moulin à froment de Matheflon est à l’origine d’un accident mortel :

Moulin-tué par la meule-Seiches-Matheflon
RENIER Jean – Sépulture – 9 avril 1638- (AD49-Seiches-sur-le-Loir – MS 1604-1665 – vue 97/329)

« Jean RENIER, mary d’Andrée CHASTEAUX et aagé d’envion 32 ans, fut tué par la meule du moulin à froment de Mathefelon, le 9ème jour d’apvril 1638, et son corps enterré le mesme jour, par moy René GOURAND prestre vicaire soubzsigné. »

Voici une photo, prise en 1890, sur laquelle on peut voir le moulin à eau de Matheflon encore en activité et, au loin, la Chapelle de Matheflon.

Moulin et Chapelle de Matheflon - 1890
Moulin et Chapelle de Matheflon (1890) – ( Photo de  Paul Lancrenon, Base Mérimée).

Tué entre les roues d’un moulin

A Étriché, un pauvre malheureux est tué, sans doute en tombant, entre les roues d’un moulin :

Etriché - Moulin
COTON Jean – Sépulture – 8 juillet 1712 (AD 49 – Étriché BMS 1708-1718 – vue 43/88)

« Le huictiesme jour de juillet 1712 Jean COTON agé d’environ vingt cinq ans, décédé ce matin entre les rouës d’un moulin, a été inhumé en le petit cimetiere de ce lieu par moi prestre vicaire soussigné en présence de Monsieur Jacques BREHIER acolite de Jean CHOISI sacristain, Gilles COIGNET et Jean PIAU garçons, tous de cettte paroisse qui ne savent signer excepté les soussignés (interligne « entre les rouës d’un moulin ») deux mots raturés ne valent. »

Écrasé sous le petit moulin

Sur la paroisse de Seiches s’élevaient d’autres moulins que celui de Matheflon. Voici un accident qui s’est produit à Seiches en 1699 au « Petit Moulin d’en haut ». (Actuellement, un lieu-dit appelé « Le Haut Moulin » existe encore sur la commune).

Moulin-écrasé par le Moulin d'en haut
DUBOYS Michel – Sépulture – 18 février 1699 (AD49 Seiches-sur-le-Loir BMS 1676-1699 – Vue 251/262)

« Le 18 feuvrier 1699 a esté inhumé dans le petit cimetiere de Seiches par nous curé soussigné le corps de Michel DU BOYS décédé d’hyer, écrasé sous le petit moulin d’en haut de Seiches, subitement par la roue dudit moulin où il demeuroit, aagé de trente et cinq ans ou environ, mary de Jeanne POULAIN, la sépulture en présence de ladite POULAIN, de Marguerite DU BOYS femme de Mathurin CHEVALIER et sa soeur et dudit CHEVALIER son beau frère et de Léger et Paul les POULAINs ses beau frères, lesquels ont dit ne sçavoir signer fors ledit CHEVALIER. (Glose « où il demeuroit ») »

Brisé par la roue du moulin

Et voici un troisième moulin situé également à Seiches, le « Moulin de Chaussé« , (Actuellement on trouve encore les lieux-dits « La grande Chaussée » et « La Petite Chaussée »). Cette fois, malheureusement, la victime est un enfant qui a dû vouloir jouer trop près du moulin !

Seiches-moulin de Chaussé
FALAISE Martin – Sépulture – 8 octobre 1627 (AD49 – Seiches-sur-le-Loir – MS 1604-1665 – vue 51/329)

« Martin, filz d’urban FALAISE et de Perrine GUERCHER son espouse demeurant au moulin de Chaussé en la paroisse de Seiches fut noyé et brisé par la roue dudit moulin, le 8ème jour d’octobre 1627 et fut enterré le lendemain au grand cemetiere dudit Seiches par moy prestre vicaire soubz signé. »

Noyé près du moulin  de Matheflon

Si les meules et les roues sont dangereuses, l’eau l’est tout autant ! Voici un acte de sépulture qui nous ramène à Matheflon. En ces premiers jours d’août 1635, sans doute très chauds, Mathurin MINGON, originaire de Bauné, paroisse distante d’une dizaine de kilomètres, et en visite à Matheflon, ne peut résister, pour son malheur, à l’envie d’une bonne baignade.

MINGON Mathurin - 1635 - Sépulture - Matheflon
MINGON Mathurin – Sépulture – 3 août 1635 (AD49 – Seiches-sur-le-Loir – MS 1604-1665 -vue 86/329)

« Mathurin MINGON aagé de quinze ans ou environ paroissien de Bauné estant venu au moulin à Mathefelon et se beignant, par malheur se noya, et quelques jours après fut trouvé sur l’eau flotant et son corps levé par messire Pierre HODEMON notaire royal  (fossoyé?) et puis enterré au grand cymetiere de la paroisse de Seiches par moy vicaire soubzsigné, le 3 ème jour d’aoust 1635 en présence de René MINGON frère dudict defunt Mathurin et d’Estienne NICOLAS paroissien dudit Seiches. »

De nombreux moulins, de nombreux meuniers…

Comme les moulins sont très nombreux, nombreux sont également les meuniers, mais aussi les garçons meuniers, les marchands meuniers, les tanneurs, les marchands tanneurs …. et beaucoup parmi eux sont mes ancêtres.

Je pourrai citer par exemple, Pierre COCU, marchand tanneur, décédé à Matheflon le 14 janvier 1624, ou bien Jacques THUAU meunier du Moulin de la Fourerie, à Saint-Sylvain-d’Anjou, où il décède le 14 avril 1651, qui est à l’origine d’une longue lignée de meuniers, dont Pierre THUAU, son petit-fils, meunier aux Landes, à Saint-Sylvain-d’Anjou, dont la fille, Jeanne THUAU se mariera avec Urbain BARDOUL, le 12 septembre 1712, lui-même marchand meunier…ou même encore une meunière, Anne GROSBOIS, grand-mère d’une de mes grandes tantes, sur laquelle j’ai peu d’informations, mais qui m’intrigue beaucoup… à suivre donc !

Matheflon0010
Le Moulin de Matheflon de nos jours (Source- Quercus 49)

 Notes, sources et liens

Les moulins à eau : Historique et Mécanisme.

– Moulins d’Anjou, Association pour la sauvegarde des Moulins d’Anjou – Un site incontournable.

Moulins d’Anjou. (Le blog de l’Association pour la sauvegarde des Moulins d’Anjou)

Quelques ouvrages

-Moulins d’Anjou, le bulletin des Amis des Moulins d’Anjou , éd. AMA, Angers.

Moulins de France, éd. FFAM, Paris.

CUSSONNEAU (Christian), COURANT (Hugues), « Moulin de Loire, au fil de l’eau, au fil du temps », dans 303, Arts, Recherches et Créations, éd. Région des Pays de la Loire, Nantes, Janvier 2003, n° 75, p. 216-223.

CUSSONNEAU (Christian)Moulins d’Anjou, éd. ADIG Pays de la Loire, Coll. Images du Patrimoine, Nantes, 1991.

CUSSONNEAU (Christian), MEUGE (Jacques), RACLIN (Michel)Pour connaître les moulins d’Anjou , éd. AMA, Coll. Les Cahiers de l’AMA, Angers, 2e éd. Avril 2005, n°1.
DELAVIGNE Raymond, Quelques saints patrons des meuniers , in Bulletin de l’Association des Amis des Moulins d’Anjou, n° 31, 1984, pp.8-11.
Seiches-sur-le-Loir et Matheflon
Advertisements

3 réflexions sur “Des moulins meurtriers !

  1. -Ces Bardoul qui sont miens,par ma branche paternelle et maternelle.
    -Urbain Bardoul est fils de hh Nicolas Bardoul et de Marguerite Lestrie (ancêtres à la 9 ème génération) et se marie le 23 11 1734 (vue 95) à Pellouailles avec Marguerite Bardoul,fille de Urbain Bardoul et de Jeanne Thuau.
    -Merci pour ce billet et ces belles illustrations.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s