Nicolas LANGLOIS, soldat dragon

Un petit acte assez banal, trouvé sur les registres de la paroisse de Chemillé, a piqué ma curiosité. Il parlait de dragon et d’un certain personnage originaire de Normandie… J’ai voulu en savoir plus, mais cela n’a pas donné grand chose… Voici malgré tout le compte-rendu de cette petite promenade.

Le lundy deuxième jour de mars fut inhumé à Chemillé, actuellement commune du Maine-et-Loire, Nicolas LANGLOIS, soldat dragon, natif de Saint-Ouen, proche L’Arche en Normandie.

Dragon-Soldat-1676-Chemillé-Notre-Dame-Nicolas LANGLOIS
Chemillé Notre-Dame – BMS – 1668-1702 – Vue 115/302 (AD49)

Voici la transcription exacte de cet acte :

« Le lundy deuxiesme jour de mars mil six cens soixante et seize a esté inhumé dans l’Esglise de ceans le corps de deffunct Nicolas LANGLOIS soldat dragon natif de St Ouen proche l’Arche en Normandie. Requiescant in pace. »

Natif de Saint Ouen près l’Arche

En Normandie je n’ai pas trouvé d’autre ville que celle de « Pont-de-L’arche« . Au nord de celle-ci, se trouve un lieu, qui était autrefois un relais de poste, nommé « Port-Saint-Ouen » comme on peut le voir sur la carte de Cassini, magnifique à cet endroit :

PONT-de-LARCHE

Malheureusement ces informations sont trop imprécises pour commencer une recherche dans les registres de ces villes. Je n’ai pu que constater que le patronyme LANGLOIS était effectivement présent dans les années 1876 à Pont-de-L’Arche.

Soldat dragon

Le terme de dragon désigne à l’origine un militaire qui se déplace à cheval mais combat à pied.

Dragon combattant à pied - 1685
Dragon combattant à pied1685 ( Source – Historique du 5e Régiment de Dragons, V. De Saint-Just)

 

Sous Louis XIV, il existait déjà plusieurs régiments de dragons. Ces derniers  sont envoyés dans diverses régions de France  afin de contraindre les protestants à se convertir « pacifiquement ». Ces persécutions sont restées tristement célèbres sous le nom de dragonnades.

Dragonnades430
Godefroy Engelmann, d’après un dessin de 1686 — Musée internationale de la Réforme protestante, Genève (Suisse) – (Source-Wikipedia)

 


 

Notes, Sources et Liens

– Un blog sur l’histoire et la ville de Pont-sur-L’Arche : « Pont-de-l’Arche ma ville, Histoire, Patrimoine et Tourisme.

– Article Dragonnades sur Wikipedia.

Historique du 5è Régiment de Dragons, V. De Saint-Just, Hachette, 1801. (Livre Numérique Google).

Publicités

4 réflexions sur “Nicolas LANGLOIS, soldat dragon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s