Histoire de Jean GANNE, « Mort dans l’Affaire de Coron », le 18 septembre 1793

Nombre de mes ancêtres ont participé à la Guerre de Vendée, la plupart d’entre eux se trouvaient dans les rangs des Royalistes, les « Blancs » comme on les appelait alors, mais quelques uns furent des « Bleus », c’est-à-dire des Républicains. Ainsi en est-il de Jean GANNE, l’un des mes ancêtres à la huitième génération.

Guerre-De-Vendee-Les-Blancs-Et-Les-Bleus-Jeux-de-societe-750254523_ML

Petite biographie de Jean GANNE (1849-1793)

Ses parents, René GANNE et Elisabeth MOREAU se sont mariés en 1737 à Chaumont d’Anjou, où la famille GANNE réside depuis plusieurs générations.  Ils y ont eu une fille Françoise en 1739 qui n’a pas survécu, puis ils ont déménagés à Marcé, vraisemblablement aux alentours des années 1745, où naîtront plusieurs de leurs enfants, dont Jean François GANNE, baptisé le 16 mai 1749.

J’ignore tout de sa vie jusqu’à ce qu’il se marie en 1788 à Jarzé avec Louise HUET. Le couple n’est plus tout jeune, Jean a 39 ans et Louise 36. Aucune mention n’est faite de la profession de l’époux. Trois ans plus tard, le 4 décembre 1790, ils auront un fils, prénommé Jean comme son père.

« Mort à l’affaire de Coron »

Le petit Jean ne connaîtra sans doute que très peu son père. En effet, six ans après sa naissance, le 10 juillet 1796, sa mère, veuve, se remarie avec Michel BODIN à Jarzé. Sur cet acte de mariage, on peut découvrir que Jean GANNE est mort à l’affaire de Coron.

AD49-Jarzé An III-An VIII - vue 72
AD49-Jarzé An III-An VIII – vue 72

Louise HUET y est dite « Veuve de Jean GANNE mort à l’affaire de Coron (le 18 septembre 1794 vieux style) à la levée en masse contre les insurgés de la Vendée« . (La date « 1794 » est erronée comme on peut le voir ci-dessous.)

Une seconde information nous est donnée lorsque Jean GANNE fils se marie, le 27 juin 1814, à La Chapelle-Saint-Laud, avec Marie PANNEAU.

AD49-La Chapelle-Saint-Laud-NMD-1793-1820-vue 304
AD49-La Chapelle-Saint-Laud-NMD-1793-1820-vue 304

Il y est dit « Fils de feu Jean GANNE, décédé le dix huit septembre mil sept cent quatre vingt treize d’après un brevet de pension accordé à sa veuve par le Directoire exécutif, ledit étant mort au service contre les vendéens ».

Ainsi Jean Ganne, sans doute très pauvre, sans doute sans véritable profession, sans terres et sans moyens de faire vivre sa famille, s’est-il vraisemblablement engagé comme volontaire pour aller combattre les contre-révolutionnaires, répondant aux appels des « représentants du peuple » pour la « levée en masse des citoyens ».(Peut-être le 23 août 1793 – Date du décretde la « levée en masse« .) Peut-être espérait-il retrouver ainsi la liberté et la vie aventureuse qui furent sans doute les siennes avant qu’il ne se marie, à presque quarante ans ? Malheureusement il ne trouva que la mort…

Je n’ai trouvé nulle part son acte de décès. Peut-être a t-il été transcrit à Jarzé mais les registres concernés sont lacunaires pour ces années-là , (tout comme à Coron, d’ailleurs…).

Peut-être aussi, à l’instar des dossiers de pensions des Vendéens, existe-t-il quelque part un dossier de pension  le concernant puisque sa veuve possède un « brevet de pension » attribué par le Directoire…Si quelqu’un a une idée, une piste de recherche, je suis preneuse…

Coron - carte

L’Affaire de Coron

La bataille de Coron s’est bien déroulée aux alentours du 18 septembre 1793. Elle a eu lieu lors de la  « La Première Guerre de Vendée » (1793-194) et fut un succès pour les « Blancs » et un échec pour les « Bleus », comme on peut le lire sur le site de la commune de Coron :

« Le 18 septembre, 28 000 républicains, sous la conduite de Santerre sont écrasés par les hommes de Piron de la Varenne. Cette bataille demeure dans la mémoire locale sous le nom de « Déroute de Santerre ».


Sources, Notes et Liens

– (Pour plus d’informations sur la famille GANNE, voir mon arbre sur GENEANET).

– Article sur l’un de mes ancêtres vendéens « Blanc »,  Michel DILLÉ ;  « V comme Vendée ».

– « Histoire de Coron » sur le site officiel de la municipalité de Coron.

Archives de la Vendée.

Et encore ces liens très intéressants qui m’ont été suggérés par Cyril Lefort, auteur du blog « Petite et grande Histoire d’Echenay Haute marne« :

– Un Bourgeois sans culotte, L’histoire de la bataille de Coron racontée par Santerre lui-même, (Googlebooks p. 56).

Mercredi 18 septembre 1793 – Vendée. (Sur le blog Les Royalistes de l’Ouest Touraine).

PIRON de la VARENNE – Chef vendéen – Le Général au Cheval Blanc. ( Sur le blog La Maraichine Normande).

Publicités

3 réflexions sur “Histoire de Jean GANNE, « Mort dans l’Affaire de Coron », le 18 septembre 1793

    1. Bonjour,allez voir les archives de la guere de vendée puis guide de recherche et les combattants de la guerre de vendée.Je cherche une documentation sur Jean Chatelain dit « tranquille » mort et enterré à Echemiré(49) 1765/1848.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s