Auguste Joseph TRICOIRE (1884-1914) – Poilu de Melay (49)

Voici la mini-biographie d’un poilu de Melay,  Auguste Joseph TRICOIRE, Mort pour la France, dont les recherches, suite à une erreur de numéro de matricule sur sa fiche Mémoire des Hommes, désormais rectifiée, furent assez compliquées. (Voir l’article « Un Poilu Mystérieux« ).
Circonstances de sa naissance

Enfant naturel, Auguste Joseph est né le 26 février 1884 à Chemillé, Rue Nationale chez Anne LEGALLIARD, sage-femme, qui déclare l’enfant à la mairie, trois jours après sa naissance, le 29 février 1884. Quelque temps plus tard, le 14 mars 1884, Rosalie Emilie HUMEAU, sa mère, domestique, reconnait  son enfant, qui se nomme pour lors Auguste Joseph HUMEAU. Ce n’est que trois ans plus tard, lorsque Rosalie se mariera avec Pierre TRICOIRE que ce dernier légitimera l’enfant et qu’il deviendra alors Auguste Joseph TRICOIRE, le 21 novembre 1887.

HUMEAU Auguste Joseph

Voici un extrait de l’acte de mariage de Pierre TRICOIRE et Rosalie HUMEAU célébré le 21 novembre 1889 à Jallais dans lequel Auguste Joseph HUMEAU est reconnu par son père :

 » Au même instant, le futur Pierre TRICOIRE nous a déclaré qu’avant ce jour un enfant de sexe masculin était né de lui et de Rosalie Emilie HUMEAU, sa future épouse ici présente, que cet enfant avait été présenté à l’officier de l’état-civil de la commune de Chemillé, le vingt neuf février mil huit cent quatre vingt quatre et qu’il lui avait donné à cette époque les prénoms et nom de Auguste Joseph HUMEAU, qu’en conséquence il le reconnait pour son enfant, voulant que par le mariage qu’il va contracter à l’instant avec la dite demoiselle Rosalie Emilie HUMEAU, son enfant jouisse de tous les avantages accordé aux enfants légitimes… »

Carrière militaire

Sa carrière militaire sera très courte. Sa fiche matricule le déclare cultivateur et le  domicilie à Chemillé. De nombreux changements d’adresse témoignent qu’il fut sans aucun doute également journalier : en 1908 il est à La Poitevinière, en 1909 à la Chapelle -Rousselin, en 1910 à Saint-Lézin, en 1912 à Chaudefonds et en 1913, de nouveau à Saint-Lézin à la ferme de la Grande Guibardière.  Ses parents, quant à eux,  sont domiciliés à Melay.

Il effectue son service militaire comme soldat de seconde classe. Libéré de ses obligations militaires le 28 septembre 1907, il est bien-sûr rappelé par le décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Il est incorporé le 4 août dans le 77 ème Régiment d’infanterie (77 selon sa fiche matricule, 277 pour Mémoire des Hommes…) Quelques jours plus tard, il est tué au combat à Nomény en Meurthe-et-Moselle, le 20 août 1914.

NOMENY - 20 08 1914
Source – Blog de Faude54 (http://faude54.skyrock.com/1826787705-NOMENY.html)

 

La ville fut effectivement ce jour-là le théâtre de violents combats comme en témoigne ce monument érigé en la mémoire des habitants de Nomény, martyrs de la grande guerre du 20 août 1914.

Inhumation

Joseph Auguste TRICOIRE repose à Champenoux (54) à la nécropole nationale. Sa tombe, individuelle, porte le numéro 240.

Par la suite, le 9 août 1915, un secours de 150 francs sera accordé à son père, Pierre TRICOIRE.

Champenoux -Nécropole
Nécropole nationale de Champenoux (54) – ( http://www.petit-patrimoine.com)

 

Sources et liens

–  Acte de naissance – AD49 – Chemillé – 1883-1892 – Vue 23/168

– Fiche matricule – AD49 – Cholet – 1904 – Registre matricule -3 – vue 288/663

– Fiche Mémoire des Hommes.

– Inhumation – Source Mémoire des Hommes

Un poilu mystérieux : Auguste Joseph TRICOIRE.

Publicités

3 réflexions sur “Auguste Joseph TRICOIRE (1884-1914) – Poilu de Melay (49)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s