Eugène Louis CHOUTEAU (1884-1915) – Poilu de Melay

Eugène Louis CHOUTEAU

(1884-1915)

Eugène Louis est né le 14 juillet 1884 à Somloire, petit village distant d’à peine une vingtaine de kilomètres de Melay, au lieu-dit nommé « La Joséphine » où ses parents, Louis CHOUTEAU et Thérèse GAUTHIER sont fermiers. Quelques années avant la guerre, la famille déménage à Melay. L’une de ses sœurs, Marie, s’y est mariée en 1905. et Eugène y travaille en tant que journalier.

SOMLOIRE-MELAY-Carte

Eugène appartient à la classe 1904, comme il a un frère aîné, Henri Pierre, né le 16 février 1882 à Somloire, qui se trouve déjà sous les drapeaux au moment où lui-même est appelé,  il peut, en vertu de l‘article 21 (voir note ci-dessous) être dispensé du service militaire au bout d’un an. En réalité, il est réformé temporairement au bout d’une dizaine de jours seulement en raison d’une imminence de tuberculose pulmonaire.

Mais un frère déjà sous les drapeaux et une maladie telle que la tuberculose ne sont pas des conditions suffisantes pour échapper à la guerre et donc à son destin ! Eugène Louis est rappelé à l’activité par le Décret de mobilisation générale du 1er août 1914, puis classé dans le service armé par décision de la commission de réforme de Cholet dans sa séance du 9 novembre 1914.

Il arrive au corps le 15 décembre 1914. Il ne passera plus de Noêl auprès de sa famille ! Il est tout d’abord incorporé dans le 77ème Régiment d’infanterie, puis, à partir du 22 mai 1915 dans le 114è Régiment d’infanterie. Il trouve la mort le 12 juin 1915 lors des combats de Neuville-Saint-Vaast comme l’un de ses concitoyens de Melay, Joseph MARTINEAU, mon grand-oncle,  Mort Pour la France quelques jours avant lui, le 9 juin, dans la même ville. (Voir mon article M comme MARTINEAU).


Notes, Sources et Liens

Acte de naissance –  AD49 – Somloire – NMD – 1883-1892 – vue 23/212

Fiche Matricule – AD49 – Cholet – 1904 – Registre matricule – 3 – vue 270/663

Fiche Mémoire des Hommes. (Déclaré par erreur né à Vihiers, erreur corrigée dans l’annotation)

Gallica, Bulletin des lois de la République, 1889/07, pp.79-80. [Extrait : Art. 21 – « En temps de paix, après un an de présence sous les drapeaux, sont envoyés en congé dans leurs foyers, sur leur demande, jusqu’à la date de leur passage dans la réserve : […] Celui dont un frère sera présent sous les drapeaux au moment de l’appel de la classe… « ]

Historique du 114è Régiment d’infanterie.

Publicités

4 réflexions sur “Eugène Louis CHOUTEAU (1884-1915) – Poilu de Melay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s