René Louis Joseph Marie CESBRON (1888-1914) – Poilu de Melay

 René Louis Joseph Marie CESBRON

(1888-1914)

René Louis Joseph Marie CESBRON voit le jour le 17 juin 1888 à Melay à La Grange Libergère. Son père, René Marie CESBRON, est cultivateur ; sa mère se nomme Louise Jeanne DAVID. De la classe 1908, il fera son service militaire en 1909 et, libéré de ses obligations militaires en 1911, il devient domestique.

Il est l’un des premiers soldats de Melay à tomber pour la France. Il est tué à l’ennemi le 8 septembre 1914, un mois environ après son arrivée au corps. Il a incorporé en effet le 114ème Régiment d’Infanterie le 3 août 1914. Sur sa fiche matricule, il est précisé qu’il faisait partie du Régiment d’Infanterie de Parthenay. C’est en effet dans cette ville, qui se situe dans les Deux-Sèvres, que les réservistes du 114è Régiment arrivent et se rassemblent avant d’être envoyés rapidement au front.  Selon sa fiche matricule, il est inhumé à  Fère-Champenoise dans la Marne. Je n’ai pour l’instant trouvé aucune trace de sa sépulture.

Au mois de septembre 1914 eut lieu, effectivement à Fère-Champenoise et dans les alentours, la Première Bataille de la Marne. Pour rendre hommage à René Louis Joseph Marie CESBRON, voici ici retranscrites, quelques lignes du JMO du 114è Régiment en date du 8 septembre 1914.

8 septembre

« Le Régiment bivouaque sur ses emplacements (Le Régiment se trouve près de Fère-Champenoise). Toute la nuit, violente canonnade d’artillerie lourde allemande sur les bois. Vers 3h30, forte canonnade dans la direction de Normée, puis feux violents d’infanterie et de mitrailleuse dans cette direction, dans celle de la cote 165 et le long de la voie ferrée. Tout le monde a pris les armes. Le 2ème Bataillon garnit les lisières face au Nord. Tout le monde se couvre par des tranchées. Vers 4h30, on voit refluer en désordre des hommes appartenant aux 137è et 93è Régiments (11è corps), qui occupaient la voie ferrée en avant de nous. Ce défilé dure près d’une heure.L’artillerie ennemie a ouvert un feu violent sur nos tranchées. Le Capitaine BAZALAS, commandant le 2ème bataillon, est blessé. Notre propre artillerie qui s’était portée au sud de Bonnantray ouvre alors un feu violent à mélinite (acide picrique) sur le bois occupé par le 2è bataillon, obligeant ainsi ce bataillon à évacuer le bois et à se porter à 200 mètres environ plus à l’Est, quoi qu’aucune infanterie ennemie ne l’y obligeât. Le Capitaine BAZALAS, qui avait été transporté à la lisière du bois, est tué à ce moment, ainsi que le Médecin auxiliaire MICHEL qui lui prodiguait ses soins avec un dévouement au-dessus de tout éloge (6h30). Dès le commencement de cette canonnade, le capitaine AIMÉ, adjoint au chef de corps, avait été envoyé pour avertir notre artillerie de sa méprise. Le Capitaine AIMÉ traverse Connantray, et il a été retrouvé tué vers 9h à la cote 156, sur la route de Fère-Champenoise à Connantray. Vers 7 heures, la canonnade allemande d’artillerie lourde et de campagne reprend sur les 1er et 2è bataillons, qui conservent leurs emplacements. Bientôt vient s’y joindre le feu de l’infanterie ennemie, qui a garni les lisières des bois au Nord, et auquel vient se joindre le feu des mitrailleuses. En même temps, une fusillade peu nourrie, il est vrai, et que l’on croit d’abord venir de l’infanterie française, est dirigée sur le régiment, du ravin de Bonnantray. Il a été su ensuite que cette fusillade provenait de petits détachements ennemis, qui s’étaient glissés dans le village.Malgré tout, le Régiment conserve facilement ses positions, parce que notre artillerie a réussi à éteindre rapidement le feu des mitrailleuses ennemies. »

La nuit a été longue et la journée le sera aussi. Je ne sais pas, bien évidemment, quand René Louis CESBRON a disparu au cours de cette journée, mais ce sont les dernières traces des événements qu’il a pu vivre avant de mourir…


Sources et liens

Acte de Naissance – AD49 – Melay – NMD – 1883-1892 – Vue 79/144

Fiche Matricule – AD49 – Cholet – 1908 – Registre matricule – 2 – vue 583/697

Fiche Mémoire des Hommes.

Journaux des marches et opérations des corps de troupe – 114è Régiment d’Infanterie –J.M.O.26 N 681/10 – vue 19 et 20/38.

Le Souvenir Français – Comité de Parthenay. Informations et Ressources sur le 114è Régiment d’infanterie entre autres.

– Historique du 114è Régiment d’infanterie.

Publicités

3 réflexions sur “René Louis Joseph Marie CESBRON (1888-1914) – Poilu de Melay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s