Mariage de la nièce du curé, Briollay -1616

Parmi les mariages de Briollay inclus dans le « Mémoire des Épousés » du curé Jehan FARDEAU, il en est un qui lui tient particulièrement à cœur et pour lequel il a donc donné plus de détails, c’est celui de sa nièce, Étiennette FARDEAU. Or, elle se marie justement avec l’un de mes ancêtres, Mathurin PAILLETTE. (Voir Mariages à Briollay-1598-1617)

En effet, ce jour-là, le 11 juillet 1616, Jehan FARDEAU écrit :

« Mathurin PAILLETTE épouzé avec Estienette FARDEAU le unziesme jour du moys de juillet de l’an mil six cens seze, ladite FARDEAU estoit niepce de moy vicquaire de ceste paroisse de Briollay souzsigné Me Jehan FARDEAU. »

Un an plus tard, le 12 juillet 1617, la mère d’Étiennette FARDEAU, donc la belle-sœur de Jehan FARDEAU décède.  Voici ce qu’il écrit :

« Obit Michelle MENARD en son vivant femme et espouze de Françoys FARDEAU mon propre frère laquelle décéda en ceste paroisse le xii è de ce moys et ensepulturée en ceste église derrière les fons pour laquelle il a esté faict un service, ladite MENARD estoit natifve de St Lambert du Latay » (vue 92/156)

Et plus loin :

« Il a esté faict un service pour Michelle MENARD ma belle sœur.« (vue 93/156)

Sa nièce ne lui survivra pas longtemps, elle aura deux enfants, René, baptisé le 19 septembre 1617, puis Jean le 30 août 1618 et elle mourra, une semaine plus tard, sans doute des suites de son accouchement, le 8 septembre 1618. Voici la mention de son décès :

« Obiit Thienette FARDEAU femme de Mathurin PAILLETTE le huitiesme de ce moys pour laquelle il a esté faict un service avec luminaire et par autre foys un service. » (vue 94/156)

La petite histoire

Certes, ces faits sont de bien peu d’importance. Ils seront sans doute « utiles » à peu de généalogistes, voire à aucun. Pour ma part, je ne descends pas d’Étiennette FARDEAU, mais de la seconde femme de Mathurin PAILLETTE, Étiennette POYRIER, avec laquelle il se remarie vers 1619. Pourtant, il est toujours agréable et plaisant de découvrir des notations « intimes » et inhabituelles lors de la lecture des vieux registres. Pour la petite histoire, j’ai trouvé à Saint-Lambert -du-Lattay, l’acte de baptême d’Étiennette FARDEAU. Fille de François FARDEAU et Michelle MESNARD, elle a été baptisée le 5 septembre 1596. Elle aura donc tout juste vécu 22 ans.

Les « favoris » du curé

J’ai trouvé aussi d’autres notations affectives du curé, en particulier pour les enfants dont il a été le parrain et leur famille.

En avril 1620, il écrit :

« Obit Jehan VAILLANT cordonnier qui estoit mon compere pour m’avoir faict l’honneur de tenir sur les fons de baptesme Urban VAILLANT son filz, lequel décéda le diziesme de ce moys en l’an mil six cens vingt. »

[compère = Père de l’enfant par rapport au parrain ou à la marraine]

Advertisements

5 réflexions sur “Mariage de la nièce du curé, Briollay -1616

  1. Le 19 février 1984,le pape Jean-Paul II,béatifiait André Fardeau,avec les quatre-vingt-dix-neuf martyrs d’Angers,et une plaque était apposée en l’église de Soucelles,le 10 mars 1985.
    André Fardeau,naquit le 19 novembre 1761 à Soucelles,d’une famille de trois enfants.Son père André et sa mère Jeanne Launay,étaient des paysans vivant au lieu de » Saurée » près du bourg.Son baptême avait été célébré le jour même de sa naissance,en l’église paroissiale,avec pour parrain son grand-père Claude Launay,et pour marraine sa grand-mère Françoise Chupin,veuve Fardeau.
    Aucune trace de son enfance ne nous est parvenue.Comme la coutume le voulait,le jeune André devait aider ses parents aux durs travaux de la ferme,et recevoir quelques rudiments d’instruction par le maître d’école,puisqu’il se destinait à la prêtrise.
    Ses études religieuses terminées,il est sous-diacre à Soucelles-il signe une sépulture en cette qualité le 4 décembre 1786-puis on le nomme la même année,vicaire du curé de Briollay.
    Déja en 1597,un certain messireJehan Fardeau,peut-être un de ses aïeux,avait été vicaire et maître d’école de cette paroisse.Il a vingt six ans lorsqu’il est ordonné prêtre au Mans,le 22 décembre 1787.
    (Soucelles Baronnie d’Anjou.Louis Maucourt.)

    Des descendants de cette famille Fardeau à Soucelles,de nos jours.

    .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s